Dernières opérations

Catégorie : Chirurgie esthétique

27 avril 2015

Chirurgie des bras obèses

Les brachioplasties sont des opérations devenues extrêmement fréquentes du fait des interventions destinées à provoquer un amaigrissement massif (opérations dites bariatriques).

Lorsque la patiente à maigri de 30 à 100 kilos environ, il se produit une détérioration des bras avec persistance « d’une saucisse graisseuse » située à l’arrière, et d’une peau qui devient très flasque, qui ballote au cours des mouvements.

Cet aspect disgracieux complexe considérablement les patientes qui en sont affectées.

une vidéo à voir: https://youtu.be/44uvxTx7hxY

Lifting  axillaire des bras,ou minibrachioplastie

Voyez http://dai.ly/x4f0e9y

Il existe des déformations beaucoup plus discrètes, plus légères que l’on rencontre chez des femmes qui ont vieilli avec une peau qui est cassée : l’influence du soleil et du tabac peut jouer à ce niveau comme cela joue au niveau du visage.

La peau devient fine, flasque à la face interne des bras ; il n’y a pas réellement de boudin graisseux mais un excédent cutané qui crée un rideau cutané agité et disgracieux à l’intérieur des bras, de l’aisselle jusqu’au coude.

Il est possible par la chirurgie de remédier à ces problèmes.

 

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE des BRAS

 

1 – Dans les formes les plus légères :  je pratique un lifting intra axillaire.
Il s’agit dans ces cas d’enlever la moitié ou les trois quart de la peau qui porte les glandes sudoripares et les poils de l’aisselle, afin de tirer toute la partie intérieure du bras vers le haut, comme si on remontait des collants aux membres inférieurs.

L’intérêt de ce procédé est que la cicatrice est complètement dissimulée à l’intérieur de l’aisselle mais son inconvénient est que l’on n’enlève pas de peau à la face interne du bras entre l’aisselle et le coude.

Le périmètre du bras n’est ainsi pas diminué.

Mais dans les formes légères, cette opération peut suffire ; elle peut même être recommencée un an après la première intervention, s’il y a une distension post-opératoire qui se produit, ce qui est survient dans 5% des cas.

2- Dans les formes importantes :

On associe à cette résection intra axillaire, l’ablation : (c’est à dire l’enlèvement) d’un fuseau de peau et de la graisse qui en est adjacente, ce qui crée une cicatrice entre l’aisselle et le coude.

 

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE des bras:vilaines CICATRICES

 

Nous essayons de dissimuler cette cicatrice de façon à ce que, quand la patiente garde les bras le long du corps, cette cicatrice ne se voit ni en avant ni en arrière.

Évidemment lorsque la patiente soulève les bras, la cicatrice devient visible.

Cette cicatrice est bien souvent rouge et disgracieuse pendant un an.

Puis elle blanchit et disparaît quasiment complètement, donnant, l’aspect d’une simple vergeture peu visible.

Les résultats de cette opération qui combine la résection intra axillaire et la résection longitudinale le long de l’axe interne du bras sont généralement excellents.

Les soins post-opératoires consistent en fait à enlever le plus vite possible les pansements, une fois que les premières agrafes auront été retirées.

La patiente doit se doucher avec un brumisateur, puis simplement à la douche une fois que l’on est certain qu’il n’y a plus d’ouverture cicatricielle ou entre les points.

Le séchage se fait au séchoir à cheveux sur le tiède ou tout bonnement avec une serviette propre ;  des petits stéristrips sont placés pendant environ 6 semaines pour maintenir la cicatrice la plus fine possible.

Quand la cicatrice est hypertrophique voire à tendance chéloïdienne, il sera bon d’appliquer des patchs en silicone pour l’écraser.

Les mouvements sont gênés pendant une quinzaine de jours : la patiente peut écarter les bras jusqu’à la hauteur des épaules mais guère plus.

La liberté complète de mouvement se retrouve après 6 semaines à 2 mois sans qu’il y ait la nécessité de rééducation.

 

COMPLICATIONS DES BRACHIOPLASTIES

 

Les complications de cette opération sont l’hématome et l’infection, voire la désunion de la cicatrice et la cicatrice disgracieuse ou chéloïdienne.

Ces complications sont rares ; elles se manifestent sous forme de gonflement des tissus, de fièvre en cas d’infection et de suppuration.

Le traitement est purement infirmier, avec nettoyage, ablation des caillots de sang, traitement antibiotique au besoin après étude des germes en cause.

La cicatrisation seconde même s’il y a une petite ouverture, se fera sans trop de problème ; l’aspect final n’est pas aggravé notablement par une petite complication de ce type.

C’est pourquoi nous recommandons aux patientes qui souhaitent se faire opérer de bien maigrir avant l’intervention, ce qui va diminuer considérablement les risques de complications ultérieures.

Il s’agit d’une opération que l’on pratique à la face interne des deux bras en même temps ; en général on évite de combiner cette opération avec une autre, telle la résection de peau et de graisse à la face interne des cuisses, ou une dermolipectomie abdominale ; car plus l’anesthésie est courte et moins les gestes associés sont nombreux, meilleur sera le confort post-opératoire.

Dans le cadre d’une chirurgie post-bariatrique où il faut opérer chez une même patiente la face interne des bras, les seins, le ventre et l’intérieur des cuisses, voire pratiquer une liposuccion, l’idéal est de faire des opérations bien séparées de trois à quatre mois environ, pour obtenir des suites simples et des résultats extrêmement favorables en 1 an environ.

Rappelons que la chirurgie réparatrice des membres a Paris ,et en province,(ou dermolipectomie des membres)  est une opération qui peut être prise en charge par la sécurité sociale  apres entente préalable grâce à un formulaire spécial,quand elle est à visée réparatrice.

 

Docteur V. MITZ

27 avril 2015
dessin vladimir mitz

Vous venez de subir l’ablation de la peau et de la graisse qui formait une saillie disgracieuse au niveau de votre fessier, ou de l’intérieur de la cuisse selon les cas.

Cette opération a permis de re-sculpter la fesse et le tour de la cuisse. Les points de suture qui ont été mis en place sont retirés progressivement en partie le 8ème jour et le restant vers le 15ème jour post-opératoire.

Parfois, nous mettons des fils résorbables en 15 jours environ. Au début, il sera difficile de vous mettre en position assise ; il vaut mieux être soit debout soit couchée.

Faites vous aider au besoin par une voisine ou par un membre de votre famille ou par une infirmière.

Vous pourrez faire vos besoins en écartant bien les cuisses : une échancrure pelvienne est pratiquée dans le pansement pour éviter son ablation les premiers jours.

Une toilette après les besoins est tout à fait nécessaire (douche puis séchoir à cheveux). Dès que le pansement sera enlevé vers le 3ème jour, votre vie va être bien plus facile. Vous pourrez dès lors vous doucher et sécher les plaies opératoires au sèche cheveux.

Tentez très progressivement de prendre une position assise, mais en étant très précautionneuse pour ne pas rompre les coutures.

Vous pouvez dormir dans la position qui vous convient mais noter que la position sur les côtés est tout à fait excellente pour éviter que les hématomes ne s’accumulent. Cette position est recommandée surtout en changeant de côté toutes les 3 ou 4 heures.

Il n’y a pas de risque de douleurs intenses, mais si vous avez une douleur qui lance, notamment la nuit, appelez l’infirmière, il peut s’agir d’un hématome qui s’est collecté.

En général, un petit pansement suffira à traiter ce problème mais il est possible qu’une évacuation chirurgicale apparaisse souhaitable. Ceci reste tout à fait rare.

Lorsque les derniers fils ou agrafes seront enlevés vers le 21ème jour, vous pourrez pratiquement vivre normalement.

Il se peut que des bleus coexistent dans les zones ou une aspiration complémentaire aura été pratiquée.

Après 6 semaines, toutes les activités normales sont autorisées y compris le sport et la natation.

Les cicatrices vont rougir progressivement vers le 3ème ou le 4ème mois, parfois s’écarter un peu.

Elles ne seront très jolies qu’au bout d’un ou deux ans et en général ; vous pourrez les cacher assez aisément car la partie interne de la cicatrice est dans le sillon de la fesse et la partie externe sera recouverte par le maillot.

S’il existait la moindre anomalie au niveau de la cicatrice, prévenez-nous.

Il sera alors possible sous anesthésie locale, de faire une petite retouche.

Il se peut également, que des petites saillies disgracieuses persistent et correspondent à l’accumulation de graisse qui s’est cloisonnée en post-opératoire.

Dans ce cas, un petit geste chirurgical par aspiration sous anesthésie locale pourra se révéler intéressant.

N’hésitez pas à revenir consulter car ces opérations ne mettent absolument pas votre vie en danger et sont assez délicates sur le plan technique : il vaut mieux que le chirurgien prudent puisse vous faire une retouche discrète plutôt qu’une ablation trop importante avec séquelles qui peuvent être graves.

Cette opération permet de réaliser un véritable tour de la fesse et de la cuisse, parfois de la face interne de la cuisse.

Bien que les cicatrices importantes en soient la rançon, le résultat obtenu est un galbe très satisfaisant et une remontée du « collant » cutané qui était écroulé.

Cette intervention permet parfois de corriger certains désastres liés à des liposuccions exagérées avec aspect en « tôle ondulée » insupportable.

L’association à une résection cutanée au niveau des hanches réalise alors un « BODY LIFT »,avec cicatrice circulaire autour de votre corps.

27 avril 2015
dessin de pré chirurgie esthétique visage

LES LIFTINGS ET SES VARIANTES

 

L’opération de lifting consiste à rajeunir l’apparence du visage par une opération combinant à la fois une remise en tension de la peau, des structures sous cutanées et notamment du Système Musculo Aponévrotique Superficiel ( SMAS) de la face.

 

Il est possible pendant l’opération de faire un rajeunissement global du visage au niveau de la région des paupières par une blépharoplastie supérieure et inférieure, un rajeunissement frontal soit par voie endoscopique ou par ruginage des muscles ou par injection de Botox ; également des remplissages de la région des sillons naso-géniens, des lèvres supérieures et inférieures, au niveau de la zone muqueuse mais aussi au niveau de la lèvre blanche.

 

Il s’agit donc d’une opération assez complexe dans son organisation et dans sa pratique, qui doit tenir compte d’une part de la réalité des déformations constatées, de la vitesse du vieillissement, de la qualité des téguments, mais aussi de ce que la patiente désire : c’est l’élément qui sera déterminant.

 

En fonction de l’âge et des déformations, il est possible de combiner un certain nombre d’interventions ou de n’en faire que certaines composantes.

 

Très souvent les patients demandent une amélioration au niveau de la région du cou qui est empâté, gras, avec une peau distendue.

 

Or, les réparations « isolées » au niveau de la région cervicale imposent néanmoins la remise en tension du visage vers le haut : ce vecteur vertical est fondamental pour pouvoir soutenir le cou qui s’écroule progressivement.

 

Par contre, les opérations de re-tension de la partie haute du visage peuvent se faire isolément : lifting temporal ou lifting facial supérieur ; l’intérêt de ces liftings partiels est de ne s’adresser qu’à une partie du visage qui est vieilli, ce qui peut se voir chez les patients assez jeunes qui ont une déformation débutante, encore peu marquée.

 

C’est pourquoi l’analyse attentive du chirurgien examinant le patient est tellement importante.

 

Je m’aide de photographies pré opératoires, de photographies très anciennes à titre comparatif, d’une éventuelle situation de l’état familial : si la patiente ressemble à un membre de sa famille, ces déformations seront très certainement correspondantes.

 

L’opération de lifting est lourde et chère. Lourde parce que minutieuse et longue, chère parce que c’est l’opération « reine » de notre spécialité.

 

Elle prend du temps et impose beaucoup de minutie.

Les complications des liftings peuvent être nombreuses entre des mains inexpérimentées, plus rares entre des mains confirmées.

 

La survenue d’hématomes ou de paralysie est très rare.

Les paralysies faciales ne se voient qu’exceptionnellement et sont transitoires, surtout entre des mains qui ont l’habitude de l’intervention.

 

Une dégradation précoce peut par contre se produire entre 6 mois et 1 an après l’opération, à cause d’une qualité désastreuse de la qualité de la peau qui peut être vieillie par le soleil ou le tabac, ce qui entraîne une rupture des fibres élastiques.

 

Lorsque ce phénomène détesté se produit, une retouche à 1 an avec un tarif réduit est possible.

 

En tout cas, l’opération de lifting est une opération merveilleuse à deux conditions :

 

1° Personne ne doit s’apercevoir qu’une opération de rajeunissement a été faite ! Ce qui impose des cicatrices bien cachées et des vecteurs parfaitement adaptés, pour ne pas créer de distorsion ou de déformation.

2° Que la patiente accepte l’idée que l’amélioration après l’opération est progressive ; le maximum de résultat post-opératoire est obtenu entre 2 et 4 mois après l’intervention, en fonction du type de peau ou de la présence ou non d’hématome ou de petites rétractions post-opératoires qui peuvent survenir.

 

C’est certainement l’opération la plus angoissante pour le patient, celle qui exige plus de doigté, d’expérience et même d’humanité de la part du chirurgien.

 

C’est aussi celle qui coûte le plus cher ! Mais rajeunir de 10 ans en 3 heures reste une merveilleuse aventure que je suis prêt à suivre.

27 avril 2015

Vous venez d’être opéré d’une gynécomastie, qui est l’accumulation exagérée de graisse et de glande mammaire située sur la poitrine de l’homme.

Cet amas se  la glande mammaire excédentaire se trouve en avant du muscle pectoral ;

Elle est particulièrement disgracieuse chez l’homme jeune,d’autant qu’elle se présente d’une façon souvent asymétrique ;

la gynécomastie est rarement sensible à un traitement hormonal non chirurgical ;
La principale souffrance est psychologique car il est difficile au jeune homme  de s’habiller avec un tee shirt serré, ou de se montrer nu sur la plage, du fait du regard moqueur de l’entourage.
Parfois, cet amas graisseux  et glandulaire est associé à une infiltration graisseuse au niveau du ventre, des flancs, donnant une apparence vaguement féminine alors qu’on se sent psychologiquement extrêmement masculin et viril.
L’ablation des tissus excédentaires se fait par une incision hémi-aréolaire, (c’est à dire autour de la moitié de l’aréole).
Il faut parfois associer à cette ablation de glande une liposuccion au niveau des tissus graisseux du sein, voire des flancs ou du ventre.
Il est rare que l’on puisse se contenter de la simple liposuccion qui donne des résultats satisfaisants uniquement en cas de gynécomastie graisseuse pure : souvent la mammographie pré opératoire a pu déterminer quelle était la composante de graisse et de glande qu’il faut enlever.
Les principaux inconvénients de l’opération avec incision sont que l’on crée une cavité dans laquelle un hématome peut se produire.
Peu de temps après l’opération un pansement compressif est appliqué, qu’il faudra garder pendant 5 jours au moins.
A l’ablation du pansement il existe souvent un petit creux (là où se trouvait la glande; il faudra compter entre 6 mois et 1 an pour que les tissus graisseux se reformant, une couche graisseuse homogène puisse redonner une allure normale à la poitrine.
En tout cas dès l’ablation de la glande excédentaire, la saillie sous le tee shirt et supprimée.
C’est une opération qui est un petit peu douloureuse pendant 1 semaine ;

des massages en post opératoire seront indiqués au bout d’une quinzaine de jours pour essayer d’assouplir les tissus.
Si une simple liposuccion a été pratiquée, il y a une infiltration de sang et de lymphe qui ne rendra pas le résultat parfait avant le 4ème mois post opératoire.
Bien sûr l’amélioration est déjà rapide au bout d’une dizaine de jours, mais l’étape finale du résultat ne peut être jugée qu’au bout de 4 mois : l’amélioration étant très progressive entre 1 semaine et 4 mois.
Dans certains cas, la cicatrice présente des petites croûtes noirâtres qui sont du sang séché.
Il convient alors de mettre de la biafine ou de la vaseline puis de rincer avec une douche ou avec une bombe d’eau minérale pour décaper cette petite croûte.
Il ne vaut mieux ne pas l’arracher avec les doigts.
Lorsque la cicatrice est un peu hypertrophique, ce qui est rare, il peut être nécessaire de mettre en place un traitement local à base de crème cortisonée.
En tout cas c’est une opération qui donne une très grande satisfaction aux patients et dont les suites sont les plus souvent simples.
Les seules complications que nous avons observées sont des hématomes importants en post opératoire qui imposent donc une hospitalisation:au moins ceci permet de vérifier que tout va bien avant le retour au domicile.
A la fin de cette première nuit, les petits drains qui ont été mis en place pendant l’opération seront enlevés ce qui est une manœuvre indolore.
Le bon résultat de l’opération permet d’observer une véritable renaissance psychologique chez nos patients.

27 avril 2015

Lipofilling, liposculpture,greffes dermograisseuses

Lipofilling, liposculpture,greffes dermograisseuses: ce chapitre important de notre spécialité de chirurgie esthétique et réparatrice est en plein renouveau, du fait des études scientifiques sur le potentiel régénératif extraordinaire des cellules souches graisseuses, et des possibilités volumatrices de votre propre graisse, par exemple pour remplacer des prothèses mammaires siliconées , lorsu’il existe une intolérance à celles ci.

Le lipofilling-que j’appelle aussi greffes dermograisseuses- permet de combler une insuffisance de tissu ou un comblement des parties corporelles non osseuses pour lesquelles le patient souhaite une augmentation de volume:

Lipofilling, liposculpture,greffes dermograisseuses

le lipofilling, la liposculpture des  seins et du reste du corps est une opération écologique qui utilise vos propres cellules graisseuses, mais aussi des plaquettes, des cellules sanguines vivantes et du plasma: je ne pratique ni centrifugation ni manipulations autres qu’un simple décantage pour préparer les injectats.

Lipofilling, liposculpture, greffes dermograisseuses sont des opérations actuellement très courantes; Chaque jour des milliers de cas se pratiquent dans le monde!

Vous venez d’être opéré(e) d’une greffe dermo-graisseuse (ou lipofilling ou liposculpture) ?

il s’agit d’une opération qui consiste à prélever une greffe de derme et de graisse au niveau de l’abdomen ou de la fesse à l’aide d’une canule très fine, et de la placer au niveau, soit d’un creux ou une insuffisance de volume de votre corps,soit au niveau des sillons naso-géniens, ou dans le cas d’une dépression de la peau après une liposuccion. Ou encore ailleurs, dans un creux post traumatique, ou une dépression tissulaire congénitale- telle la maladie de Romberg au niveau du visage, ou de séquelles amyotrophiantes après polyomyélite.

Ces greffons ont la forme de graine de couscous; on les rassemble sous la forme et la dimension de petites allumettes.

Ces greffes vivantes seront introduites avec précaution et douceur dans un  tunnel foré à l’aide d’une canule de taille adaptée ; ils contiennent les miraculeuses cellules souches graisseuses, ouvrières à tout faire de la régénération!!

Mais attention! on ne greffe pas comme si injectait de la chantilly, mais comme si on repiquait dans une rizière!!Donc pas d’injection sous pression , mais une redistribution douce par le chirurgien qui de plus doit ensuite masser et répartir harmonieusement les greffons mis en place;

Lipofilling, liposculpture,greffes dermograisseuses

Les suites opératoires sont marquées par des « bleus » et une uagmentation de volume par gonflement et oedème post chirurgical; Ce gonflormrnt un pru douloureux va diminuer progrssivement en 18 à 21 jours; le port d’une gaine de compression élastique douce est recommandé pendant cette période; éviter de mouiller les incisions par de l’aeu non fiable au niveau mocrobien, la simple douche est donc à éviter les 5 premiers jours , le temps qu’il faut pour que les plaies -même petites- deviennent étanches!

Les points fins placés sur les incisions sont résorbables entre le 6ème et le 15ème jour post-opératoire. Après l’opération, vous pouvez vous nettoyer avec l’eau de la douche, (à condition qu’elle ne soit pas polluée) et sécher les cicatrices, à partir du 6é jour.

lipofilling sein

livre du dr mitz sur la chirurgie mammaire

lipofilling des lèvres et des sillons nasogéniens

Dans le cas d’une ré-injection de graisse au niveau des lèvres, un gonflement peut persister, vous aurez quelques difficultés à pouvoir manger normalement pendant 6 à 8 jours. Il y a une desquamation de la lèvre qui est normale ; il suffit d’appliquer de la vaseline simple afin de faire tomber les croûtes résiduelles. La lèvre restera gonflée pendant une période de 3 semaines environ tout en sachant que l’on perd environ 30% du volume injecté.

La lèvre retrouvera toute sa sensibilité et sa mobilité aux environs d’un mois.

Il est possible que vous fassiez une réaction infectieuse au niveau de la zone injectée ; elle se manifeste par une rougeur, des élancements et bien souvent par une évacuation du greffon.

Dans ce cas précis, il est préférable de joindre le chirurgien ou de prendre contact avec le cabinet afin que vous soyez examinée rapidement;une évacuation de l’infection,faite au cabinet ,peut s’avérer necessaire.

lipofilling, liposculpture seins

Les résultats à long terme de cette méthode sont excellents.

Parfois, une retouche est utile pour en rajouter un peu en fonction du vieillissement ou des demandes spécifiques de chacun ; en effet la quantité de tissu qui prendra en une fois est fixe et on ne peut la dépasser: 30 % de la greffe persiste au maximum!

On peut donc être obligé de recommencer 3 fois pour obtenir le maximum de volume possible.

Plusieurs petites greffes seront donc utiles pour maximiser le résultat.

Voici un film vidéo qui vous montre des résultats après une puis deux séances de lipofilling des seins:

Lipofilling, liposculpture,greffes dermograisseuses: conclusion

Le lipofilling et ses variantes sont un acqui majeur de notre spécialité de chirurgie edthétique et réparatrice; comme toutes les techniques chirurgicales, elles ont leurs avantages, inconvénients, complications; mais du fait de leur caractère « écolo »( donnez de vous même pour vous même), elles sont en très forte expansion d’indications opératoires.

27 avril 2015

Dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches)

dermabrasion avant

ridules lèvre supérieure

disparition des ridules de la lèvre supérieure après dermabrasion par le docteur vladimir mitz, chirurgien esthétique à paris

disparition des ridules après dermabrasion

 

Dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches): ce chapitre de la chirurfie réparatrice et esthétique est en perpétuelle évolution à cause des prigès permanents de l’industrie des lasers et autres sytèmes de traitement des anomalies cutanées de surface!

Dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches)

Comme vous le voyez sur les clichés joints, le ytraitement de surface des ridules de l lèvre supérieure peut être d’une redoutable efficacité! il a fallu associer dans ce cas:

  1. un remplissage de la région dermique par de l’acide hyaluronique
  2. un lissage cutané par dermabrasion

dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches): suites post opératoires

vous venez d’être opéré(e) d’une dermabrasion :

cela consiste à meuler l’épiderme par une micromeule rotative, afin de diminuer les irrégularités de la peau, (ridules ; cicatrices acnéiques, certaines cicatrices hypertrophiques).

Il existe deux méthodes dont l’une consiste à meuler à l’aide d’une ponceuse mécanique, ou bien à l’aide d’un laser.

1)En ce qui concerne la dermabrasion mécanique, les suites opératoires sont relativement simples. Vous pouvez retravailler vers le 10ème jour en utilisant un maquillage léger.

À la sortie du bloc opératoire, la zone meulée se présente comme une brûlure superficielle;

le lendemain apparaissent des petites croûtes ;

l’application de crème CICABIO ou de Biafine, en couche très mince ,sera nécessaire tous les jours jusqu’à  disparition complète des croûtes.Vous pouvez vous nettoyer sous l’eau de la douche ou grâce à un brumisateur d’eau minérale,puis appliquer systématiquement une crème régénérante;

Il est possible d’observer une certaine rougeur cutanée pendant une période de 6 à 8 semaines ,facilement camouflable avec un fond de teint ordinaire.

2)En ce qui concerne la dermabrasion au laser, après le bloc opératoire la zone brûlée par le laser se présente très rouge et quelques fois douloureuse.

Il s’agit d’une brûlure du 2ème degré ; il y aura une apparition de croûtes et d’un suintement qui seront traités par une application locale de vaseline simple – durant dix à douze jours ; parfois la biafine ou le cicabio à la préférence des patientes.

Dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches): et après 2 mois?

En 2 mois, tous les petits désagréments auront disparu et vous pourrez utiliser un fond de teint afin de camoufler la rougeur momentanée de l’épiderme.

Une coloration un peu rose peut éventuellement persister pendant une période d e 2 à 4 mois, facilement camouflable par du maquillage.Exceptionnellement, une décoloration discrète, ou une hyper pigmentation peuvent apparaître à traiter par une pommade dépigmentante.

voici une vidéo démonstrative:

Dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches) conclusion

méthode excellente et mal connue, la dermabrasion par meule rotative, ou par laser(plus offensive et douloureuse) peut transformer des lèvres ridulées en lèvres lisses; il est souvent nécessaire de les repilper, en même temps en général, ou en 2 temps par des comblement d’acide hyaluronique ou par des minigreffes dermograisseuses.

 

27 avril 2015

Vous venez d’être opéré(e) des paupières supérieures ou inférieures ou les deux à la fois.

peau , graisse ,muscle orbiculaire 

L’opération consiste à enlever de la peau excédentaire et de la graisse qui fait hernie au travers d’une membrane qui s’appelle le septum.

Cette graisse est congénitale :elle ne reviendra pas ,sauf si vous grossissez;

Toutefois certains patients peuvent, très rarement, développer des lipomes orbitaires,nécessitant une retouche;

Le principe est d’enlever cette peau excédentaire, à retendre la paupière et le muscle, mais également à faire l’ablation mesurée de la graisse pour effacer les poches sous les yeux.

Certaines patientes présentent une détérioration de leur résultat après une quinzaine d’années ; elles sont demandeuses d’une retouche chirurgicale ,qui est alors payante.

les cernes

Par contre, l’intervention n’aura aucune action sur les cernes des paupières inférieures, c’est-à-dire, la coloration bistre ou foncée.

Le traitement des cernes est malaisé:remplissages divers,baumes décolorants,mais aussi chirurgie de retension musculaire qui a ma préférence!

ablation des fils

les points très fins qui  ont été mis en place  seront retirés au 3è ou 4ème jour. L’ablation en est totalement indolore mais doit se faire de façon très précise et minutieuse pour éviter les petits kystes d’inclusion (milium).

maquillage et poudres

pour ne pas avoir cet ennui,evitez les pommades grasses pour maquiller,car elles peuvent pénétrer dans les puits cicatriciels ;

utilisez plutôt des poudres pour teinter la peau;

les ecchymoses

Si  des bleus apparaissent, ceux-ci resteront visibles pendant 15 jours.

Nous essayons de les éviter en mettant en place des compresses glacées qu’il faut renouveler toutes les 2 heures et qui diminuent l’hémorragie. Il faudra vous asseoir dès que possible de façon à ce que la pression du sang soit inférieure au niveau de la tête par rapport au cœur.

Une fois les fils enlevés, on vous recommande de vous brumiser le visage avec de l’eau froide. Ces douches créent des petits massages favorables à l’assouplissement de la peau et la résorption des hématomes. D’ailleurs, il est intéressant de continuer ces massages pendant les 6 semaines qui suivent l’intervention.

Il faut également faire des massages au coin externe de l’œil où la cicatrice peut être indurée. A ce niveau, la paupière inférieure est tirée vers le haut et le dehors pour entraîner un effet de lifting : le muscle suturé peut créer une très discrète induration.

les ennuis possibles

L’essentiel pour le chirurgien est d’éviter d’enlever trop de peau à la paupière inférieure pour éviter l’ectropion : c’est l’inversion du bord libre de la paupière : il vaut mieux accepter quelques ridules !

Un autre problème concerne les hématomes post-opératoires majeurs. Si votre paupière est très bleue, très gonflée et douloureuse et si vous avez l’impression que votre vision est trouble, il faut joindre le chirurgien de façon à faire évacuer rapidement l’hématome;j’ai l’habitude de fermer la peau non étanche pour éviter ce genre de problème !

Un dernier souci peut être représenté par l’aspect de la cicatrice qui peut persister pendant 3 à 4 mois après l’intervention. Les massages vont permettre de passer le cap. L’assouplissement se fait dans tous les cas entre le 3ème et le 6ème mois post-opératoire : ceci concerne notamment, les petites brides internes des paupières supérieures qui sont parfois disgracieuses, mais qui ne subsistent jamais au-delà du 6ème mois.

Les patientes aux yeux clairs  présentent des cicatrices un peu roses plus longtemps! rançon de leur charme singulier !

En cas d’irritation des yeux, mettre : collyre spécial (2 gouttes dans chaque œil) matin et soir pendant 5 jours.

conclusion

Dans l’ensemble, l’opération est très valorisante et vous donnera de grandes satisfactions.

L’effet d’apparence rajeunie, et le caractère éveillé et lumineux du regard s’en trouvent renforcés.

26 avril 2015
liposuccion graisse chirurgie

Docteur Vladimir MITZ

Chirurgie esthétique La retouche de liposuccion

La reetouche d’une liposuccionest un acte chirugical fréquent, soit mar opération première insuffisante, soit parceque vous avez repris des formes et du poids !

La liposuccion est le type même d’opération où la retouche potentielle doit être envisagée, et expliquée à la patiente.

En effet, cette technique géniale inventée par le docteur ILLOUZ se fait par le biais de petites incisions – mais comporte de ce fait un risque de méconnaître des zones d’irrégularités peu évidentes au départ.

Chirurgie esthétique La retouche de liposuccion peut être un acte opératoire payant et délicat:

Plusieurs phénomènes désagréables peuvent se produire après une liposuccion même bien faite:

1) Une insuffisance d’aspiration dans certaines endroits difficiles à diagnostiquer en pré opératoire :

Certaines zones profondes effectivement, sont malaisées à aspirer ;  malgré toutes les manœuvres de contrôle post-opératoire, si les téguments sont épais, il peut persister des surplus graisseux profonds dont on n’a pas eu une perception correcte au moment de l’intervention.

2) L’excès d’aspiration le long de certaines lignes où la canule est passée trop souvent :

Il se crée alors des dépressions post opératoires pour lesquelles une petite ré-injection graisseuse peut devenir utile, en secondaire. On préconise d’ailleurs (STAUB) une ré-injection finale globale « d’égalisation » bien astucieuse.

3) Des asymétries post-opératoires peuvent aussi être rencontrées :

Bien entendu, le plus souvent elles correspondent à des asymétries pré opératoires mais pour peu que l’on n’ait pas prévenu la patiente, celle-ci sera récriminatrice, et souhaitera vivement un geste chirurgical complémentaire.

Chirurgie esthétique La retouche de liposuccion avec 2 exemples:

Deux cas bien différents vont venir illustrer l’utilité d’une retouche chirurgicale en matière de liposuccion.

Cas n°1 : Madame B :

Il s’agit d’une jeune fille présentant une déformation moyennement importante du tiers moyen du corps.

Elle présente essentiellement une culotte de cheval qui est importante, elle est fumeuse et n’a pas d’antécédent diabétique.

Elle pèse 61 kilos pour 1m68 ; à l’examen pré opératoire elle présente essentiellement une infiltration au niveau de la culotte de cheval, discrètement à la face interne des cuisses et des genoux.

Une liposuccion par 6 incisions est pratiquée permettant de ramener 1  kilo 500 grammes de graisse pure.

Les suites sont simples.

Mais la patiente revient 6 mois plus tard insatisfaite!

elle a regrossi; une retouche est pratiquée après un régime contrôlé par sa mère , pendant 6 mois; des petites zones d’accumulation de graisses profondes résiduelles aux fesses et aux hanches sont aspirées au cours d’une seconde séance;

évolution favorable, et satisfaction mutuelle!

cas n°2 madame L.:

Opération de liposuccion effectuée au niveau du ventre, chez une patiente de 55 ans ,après 3 grossesse sur ventre mou et muscles relâchés; 800 gr de graisse sont enlevées; bon résultat jugé dans le vêtement serré, mais il reste des zones encore un peu surélevées ,et une peau flasque par endroits; la patiente est très mécontente, et souhaite réparation;

je propose une retouche de liposuccion localisée, et explique que la meilleure solution sera une abdominoplastie, ce qui permettrait un lifting efficace du ventre; cette solution est refusée par la patiente;

le résultat de la liposuccion secondaire effectuée gracieusement ne satisfait pas la patiente; elle revient plusieurs fois, et hésite devant une abdominoplastie; puis elle ne revient plus, sans doute ayant été consulter un collègue …

conclusion:

Chirurgie esthétique La retouche de liposuccion est un acte à toujours considérer en cas d’insatisfaction!

la chirurgie esthétique est faite d’opérations en une fois, mais aussi de retouches dans 5 à 10% des cas; les causes en sont multiples, mais l’essentiel est d’arriver à un bon résultat sans compromettre les chances d’un résultat qui demeure naturel et plaisant, au final!

26 avril 2015
après chirurgie esthétique du visage

laurent terzieff âgé

laurent Terzieff jeune

LA RETOUCHE DANS LE Dla retouche en matière lifting cervicofacial  ou même de microlift interesse environ 5% des patients, à cause de la fracture invisible à l’oeil nu,des fibres élastiques du derme et du SMAS!

Peu d’opérations demandent autant de précision et de constance dans le résultat que le lifting cervico-facial, partiel ou total.

Les patientes sont extrêmement exigeantes en ce qui concerne la qualité et la stabilité des résultats.Mais la retouche fait partie des infos que l’on donne au cours des premières consultations , car elle doit toujours être envisagée pour parvenir au meilleur résultat possible!

pourquoi une retouche?

Toute détérioration qui peut survenir (entre 6 mois et 1 an après l’acte opératoire)  rend les patientes insatisfaites, très en colère: elles exigent une réparation.

Ce d’autant plus qu’il y a un œdème post opératoire important ; elles se rendent bien compte que les tissus ont alors été distendus par l’œdème inattendu et inquiétant.

Elles craignent que le résultat ne sera pas aussi merveilleux que ce à quoi le chirurgien les avaient engagé à espérer ; elles sont demandeuses d’une reprise aussi rapide que possible, presque en urgence.

accepter une retouche?

pour les patientes insatisfaites, la retouche est quasiment exigée, mais son tarif fait peur!

Au demeurant, ipour nous chirurgiens, l faut être assez large dans ces indications de retouches ; on peut distinguer plusieurs types :

1- La retouche minime partielle : en fait une simple reprise des cicatrices qui sont distendues au niveau cervical, temporal, ou pré-auriculaire, avec un décollement cutané modéré.
2- Une reprise avec décollement cutané segmentaire étendu : soit au niveau des bajoues, soit au niveau du cou, voire les deux.
3- Une reprise totale avec réfection complète de l’opération  et parfois adjonction d’un geste encore plus important sur le smas génio parotidien ou le plastysma.

L’indication de chacune de ces reprises doit être exposée, compte tenu de ce qui a été fait antérieurement, de la psychologie propre de la patiente, et aussi des possibilités financières qui résultent d’une négociation assez ardue.

En effet, pour les patientes, la retouche chirurgicale fait totalement partie de l’engagement du premier paiement, sorte de contrat à durée indéterminée.

comment évaluer le coût de la retouche?

Pour nous, entrent en ligne de compte d’autres facteurs :
– détérioration liée au mode de vie,
– mauvaise hygiène alimentaire,
– facteur génétique non contrôlable,
– exigence particulière de la patiente,
– vieillissement subit, inattendu et assez brutal.

Il n’y a donc pas de règle en ce qui concerne le montant financier à évaluer de la retouche chirurgicale;le fait de chiffrer des honoraires de retouche n’est pas scandaleux, mais sera expliqué et dicuté en fonction de chaque cas particuler ,pour servir au mieuxles intérêts réciproques..

Il est bien entendu que les frais de clinique et d’anesthésie doivent être payés par la patiente ; Mais les honoraires chirurgicaux doivent être calculés avec encore plus de tact et de mesure de façon à ne pas froisser la patiente et la conduire à aller consulter quelqu’un autre, qui aura beau jeu de médire du premier chirurgien ;
d’autre part il faut faire comprendre à la patiente qu’il y a néanmoins un risque ; seul l’argent à payer la fera réfléchir, comme le disait notre maître Raymond VILAIN.

26 avril 2015
rhinoplastie du nez chirurgie

patiente presentatnt une récidive de lourdeur des paupières supérieures

Par Vladimir MITZ
La chirurgie esthétique secondaire des paupières se révèle finalement assez fréquente.
Un certain nombre de patients expriment une insatisfaction liée à l’opération elle-même, mais parfois des défauts objectifs peuvent se manifester.

On peut incriminer :
1 – Une asymétrie de la cicatrice des paupières supérieures.
2- Une persistance d’une hernie graisseuse moyenne ou interne.
3- Au niveau de la paupière inférieure, la ré-apparition de poches graisseuses, surtout au niveau de la loge externe.
4 – Une insuffisance de résultat au niveau de la paupière inférieure, soit par une réduction cutanée trop timide, soit au contraire par une excision cutanée trop importante conduisant progressivement ou immédiatement à un ectropion post-opératoire.

Nous aurons ici en vue essentiellement les complications très légères ; nous mettrons de côté l’ectropion de la paupière inférieure, qui constitue une véritable complication post opératoire largement traitée par des articles et de nombreux auteurs.

Exemple n°1 : Monsieur D
Patient de 63 ans, en parfait état.

Il présente un excédent de peau et de graisse aux paupières supérieures, des poches aux paupières inférieures et un très discret excédent cutané.
Ce patient avait demandé d’être opéré uniquement de ses paupières inférieures.
La réduction cutanée a été modérée (3mm).
Les trois loges graisseuses ont été enlevées, quasi-symétriquement.

Environ 6 mois après la première opération il se produit une hernie graisseuse externe, encore plus importante qu’en pré opératoire.
Il s’agit donc véritablement de l’apparition d’un lipome orbitaire externe.

Ce patient a été ré-opéré ; le lipome lui-même a été enlevé, (c’était la seule demande du patient).
Après deux à trois mois où le patient est satisfait, progressivement réapparaît une petite hernie graisseuse, visible essentiellement dans le regard vers le haut, toujours au même endroit : tiers externe de la paupière inférieure gauche.

En appuyant sur le globe oculaire, on peut noter la récidive d’une petite hernie, de la taille d’un petit pois.

Une reprise par voie conjonctivale est effectuée, permettant l’ablation d’une petite hernie graisseuse externe.

Une coagulation assez extensive est menée : depuis le patient a été satisfait. Il n’y a pas eu de récidive.

Nous n’avons pas retrouvé dans la littérature de publications de cet ordre.

C’est pourquoi il nous a paru  intéressant de les mentionner, ainsi que la nécessité d’une action chirurgicale.

Toute autre action : laser, infiltration de corticoïde, ne peut conduire à un bon résultat.

Seule l’excision chirurgicale (qui peut dans ce cas se pratiquer par voie conjonctivale) peut permettre l’amélioration du résultat.