Actualités en chirurgie esthétique

Quelle alternative aux implants mammaires ?

21 août 2020
augmentation mammaire spectaculaire

Quelle alternative aux implants mammaires ?

Beaucoup a été dit sur les tentatives de remplacer les prothèses mammaires par d’autres techniques chirurgicales:

1) Le lipofilling est très certainement la méthode la plus extraordinaire car il permet le prendre sur la patiente ce qui sera nécessaire pour augmenter une poitrine défaillante!
Mais encore faut-il pour cela que la patiente présente des réserves suffisantes de graisse à prélever!

De plus on sait que chaque séance de lipofilling ne permet d’augmenter la poitrine que d’un demi bonnet…
Dans ces conditions beaucoup de collègues recommandent de faire un lipofilling sous-cutané, de surface, en même temps que l’on implante ‘une prothèse mammaire moyennement volumineuse; cela permet d’estomper stopper les bords de la prothèse et d’éviter l’aspect trop apparent d’une prothèse mammaire, que l’on met actuellement en position rétro glandulaire plutôt que rétro musculaire, afin d’éviter la valse des prothèses muscles pectoraux se contractent; j’ai personnellement utilisé cette méthode depuis les années 2000!

2) Les injections de macrolane sont actuellement interdites en France dans les seins. Elles ont tendance à faire des kystes à moyen et long terme et n’offrent à mon avis aucun intérêt thérapeutique!

3) Le renouveau des prothèses mammaires reste à venir: des prothèses plus légères que celles remplies de silicone sont à !’étude; les prothèses macrotexturées ont été bannies au profit des prothèses microtexturées ou lisses, afin d’éviter le risque de lymphome à grandes cellules qui a provoqué un scandale sanitaire encore récent, heureusement très limité en fréquence!

4) La crise Covid 19 a entériné un certain arrêt de l’activité de chirurgie esthétique, y compris en matière d’implantation mammaire(selon les chiffres des fabricants), mais le virus ne persistera pas éternellement…

5) Un dernier point consiste dans la voie d’abord les implants mammaires: bien que contestée par beaucoup de mes collègues, la voie axillaire garde de ma préférence car les cicatrices sont réellement invisibles le plus souvent, il est très très plaisant, quand une patiente me dit que même le radiologue n’a pas remarqué qu’elle avait des prothèses mammaires avant d’effectuer sa mammographie, car il ne voyait pas de cicatrice apparente au niveau de l’aréole ou sous le sein!!