Recherche et Actualités

Auteur/autrice : Vladimir

27 avril 2015
dessin vladimir mitz

Vous venez de subir l’ablation de la peau et de la graisse qui formait une saillie disgracieuse au niveau de votre fessier, ou de l’intérieur de la cuisse selon les cas.

Cette opération a permis de re-sculpter la fesse et le tour de la cuisse. Les points de suture qui ont été mis en place sont retirés progressivement en partie le 8ème jour et le restant vers le 15ème jour post-opératoire.

Parfois, nous mettons des fils résorbables en 15 jours environ. Au début, il sera difficile de vous mettre en position assise ; il vaut mieux être soit debout soit couchée.

Faites vous aider au besoin par une voisine ou par un membre de votre famille ou par une infirmière.

Vous pourrez faire vos besoins en écartant bien les cuisses : une échancrure pelvienne est pratiquée dans le pansement pour éviter son ablation les premiers jours.

Une toilette après les besoins est tout à fait nécessaire (douche puis séchoir à cheveux). Dès que le pansement sera enlevé vers le 3ème jour, votre vie va être bien plus facile. Vous pourrez dès lors vous doucher et sécher les plaies opératoires au sèche cheveux.

Tentez très progressivement de prendre une position assise, mais en étant très précautionneuse pour ne pas rompre les coutures.

Vous pouvez dormir dans la position qui vous convient mais noter que la position sur les côtés est tout à fait excellente pour éviter que les hématomes ne s’accumulent. Cette position est recommandée surtout en changeant de côté toutes les 3 ou 4 heures.

Il n’y a pas de risque de douleurs intenses, mais si vous avez une douleur qui lance, notamment la nuit, appelez l’infirmière, il peut s’agir d’un hématome qui s’est collecté.

En général, un petit pansement suffira à traiter ce problème mais il est possible qu’une évacuation chirurgicale apparaisse souhaitable. Ceci reste tout à fait rare.

Lorsque les derniers fils ou agrafes seront enlevés vers le 21ème jour, vous pourrez pratiquement vivre normalement.

Il se peut que des bleus coexistent dans les zones ou une aspiration complémentaire aura été pratiquée.

Après 6 semaines, toutes les activités normales sont autorisées y compris le sport et la natation.

Les cicatrices vont rougir progressivement vers le 3ème ou le 4ème mois, parfois s’écarter un peu.

Elles ne seront très jolies qu’au bout d’un ou deux ans et en général ; vous pourrez les cacher assez aisément car la partie interne de la cicatrice est dans le sillon de la fesse et la partie externe sera recouverte par le maillot.

S’il existait la moindre anomalie au niveau de la cicatrice, prévenez-nous.

Il sera alors possible sous anesthésie locale, de faire une petite retouche.

Il se peut également, que des petites saillies disgracieuses persistent et correspondent à l’accumulation de graisse qui s’est cloisonnée en post-opératoire.

Dans ce cas, un petit geste chirurgical par aspiration sous anesthésie locale pourra se révéler intéressant.

N’hésitez pas à revenir consulter car ces opérations ne mettent absolument pas votre vie en danger et sont assez délicates sur le plan technique : il vaut mieux que le chirurgien prudent puisse vous faire une retouche discrète plutôt qu’une ablation trop importante avec séquelles qui peuvent être graves.

Cette opération permet de réaliser un véritable tour de la fesse et de la cuisse, parfois de la face interne de la cuisse.

Bien que les cicatrices importantes en soient la rançon, le résultat obtenu est un galbe très satisfaisant et une remontée du « collant » cutané qui était écroulé.

Cette intervention permet parfois de corriger certains désastres liés à des liposuccions exagérées avec aspect en « tôle ondulée » insupportable.

L’association à une résection cutanée au niveau des hanches réalise alors un « BODY LIFT »,avec cicatrice circulaire autour de votre corps.

27 avril 2015
dessin de pré chirurgie esthétique visage

 

 

 

 

 

 

 

 

LES LIFTINGS  du visage  ET SES VARIANTES

Il n’existz pas un lifting stéréotypé du visage, mais de multiples opérations répondant à chaque cas particulier; Chaque patient ayant sa propre morphologie, et un viellissement singulier, il nous fut, à nous chirurgiens esthétiques expérimentés, trouver la bonne opération pour chaque patient en particulier

L’opération de lifting consiste à rajeunir l’apparence du visage par une opération combinant à la fois une remise en tension de la peau, des structures sous cutanées et notamment du Système Musculo Aponévrotique Superficiel ( SMAS) de la face.

Les grandes catégories de lifting du visage

Il existe 3 grands  types de lifting du visage, dans ma pratique:

  1. le LIFTING CERVICO FACIAL standart, grand lifting de la face, biplan(peau et SMAS) avec des décollements importants  pour une retension maximale des téguments et des loges graisseuses affaissées; ce grand lifting du visage est utile quand il y a énormément de peau excédentaire, chez des patients de 60 à 85 ans
  2.  le MICROLIFT  qui s’adresse à la population plus jeune(de 40 à 60 ans, ou en reprise d’un ancien grand lifting du visage, quand une retouche  devient nécessaire; il est aussi biplan(peau et SMAS restent attachés) mais le décollement est moindre, les suites plus simples, l’effet  demeure très naturel.Il peut être pratiqué en ambulatoire; il est destiné à concurrencer les techniques de fils tenseurs qui ne comportent pas de résection de la peau excédentaire.
  3. Les LIFTINGS VOLUMATEURS;, où l’on rajoute du lipofilling  ou des bandelettes de SMAS pour étoffer les volumes fondus d’un visage amaigri et creusé.

De plus, il est possible pendant l’opération du lifting principal, de combiner un rajeunissement global du visage au niveau de la région des paupières par une blépharoplastie supérieure et inférieure, un rajeunissement frontal soit par voie endoscopique ou par ruginage des muscles ou par injection de Botox ; également des remplissages par lipofilling ou autogreffe de bandelettes de SMAS,  de la région des sillons naso-géniens, des lèvres supérieures et inférieures, au niveau de la zone muqueuse mais aussi au niveau de la lèvre blanche.

Il s’agit donc d’une opération assez complexe dans son organisation et dans sa pratique, qui doit tenir compte d’une part de la réalité des déformations constatées, de la vitesse du vieillissement, de la qualité des téguments, mais aussi de ce que la patiente désire : c’est l’élément qui sera déterminant.

la dégradation constatée au niveu du cou est souvent un motif der consultation sppécifique, avec l’espoir(qui est vain!) qu’un geste limité peut suffire!Cela n’est possible que chez des patients jeunes au cou empâté , pour lesquels un LIPOLIFT est possible; voir https://www.lipolift.fr/

En fonction de l’âge et des déformations, il est possible de combiner un certain nombre d’interventions ou de n’en faire que certaines composantes.

Le microlift est une alternative puissante et simplifiée  au grand lifting cervico-facial(qui comporte de grands décollements sous cutanés et sous le SMAS); ce lifting plus léger peutêtre pratiqué en ambulatoire; il donne des suites moins lourdes car les décollements sous le SMAS sont très modérés dans cette nouvelle technique. Son indication principale  est le vieillissmnt modéré du visage, chez l’homme comme chez la femme.

Très souvent les patients qui demandent une amélioration au niveau de la région du cou, qui est empâté, gras, avec une peau distendue, expriment leur refus d’associer un rajeunissement du haut du visage; ils ont tort, car le traitement du visage entier donne un résultat plus naturel, plus stable dans le temps.

En effet, les réparations « isolées » au niveau de la région cervicale imposent néanmoins la remise en tension du visage vers le haut : ce vecteur vertical est fondamental pour pouvoir soutenir le cou qui s’écroule progressivement.

Par contre, les opérations de re-tension de la partie haute du visage peuvent se faire isolément : ce sont des liftings ciblés tels le  lifting temporal ou lifting facial supérieur ; l’intérêt de ces liftings partiels est de ne s’adresser qu’à une partie du visage qui est vieilli, ce qui peut se voir chez les patients assez jeunes qui ont une déformation débutante, encore peu marquée.

C’est pourquoi l’analyse attentive du chirurgien examinant le patient est tellement importante.

La comparaison des photos actuelles  avec des clichés de jeunesse est très instructive pour comprendre et évaluer  ce qu’il convient de faire précisément dans chaque cas particulier. je réalise moi même les photos préopératoires pour en disposer au bloc opératoire.

Je m’aide ainsi non seulement  de  photographies pré opératoires, mais aussi de photographies très anciennes à titre comparatif, d’une éventuelle prédisposition génétique de l’état familial : si la patiente ressemble à un membre de sa famille, ces déformations seront très certainement correspondantes.

Les contraintes du lifting  du visage sont physiques et financières

L’opération de lifting cervicofacial avec action sur le cou est lourde et chère. Lourde parce que minutieuse et longue, chère parce que c’est l’opération « reine » de notre spécialité. Elle prend beaucoup d temps au bloc, et les suites peuvent être lourdes et déséagrables; mais le résultat final en vaut largementla peine: rajeunir de 10 à 15 ans en 3 heures d’opération est réellement quasi magique!

Même si  l’opération est longue, elle s’effectue sous anesthésie, sans douleurs perçues immédiates; L’ inconfort ressenti durera uen quinzaine de jours, et la période douloureuse post opératoire est facilement gérable par des antalgiques banaux,surtout pendant la première semaine postopératoire.

Les complications des liftings

Elles peuvent être nombreuses entre des mains inexpérimentées, plus rares entre des mains confirmées.Le lifting, opération reine de notre spécialité réclame une grande attention opératoire et un suivi sans failles

1)La survenue d’hématomes ou de paralysie est très rare.

L’hématome géant est le plus préoccupanr survenant en post opératoire immédiat: une reprise au bloc peut s’avérer indispensable  pour évacuer l’hématome et coaguler le vaisseau qui s’est remis à saigner.

Les paralysies faciales ne se voient qu’exceptionnellement et sont transitoires, surtout entre des mains qui ont l’habitude de l’intervention.Elles survienent au niveau du front ou de la lèvre inférieure plus qu supérieure, et réclament 6 mois de patience avant de récupérer.

2) l’infection du site opératoire; 

Elle doit être prévenue par un régime sans sucre ni alcool encadrant l’opération; en cas d’infection, un traitement par drainage et antibiotiques parviendra  habituellement à résoudre le problème. L’infection par rejet des fils  ou la mauvaise cicatrisation(désunion de la plaie, nécrose des marges, contamination du décollement par l’eau du robinet, etc…) sont des éventualités à connaître et prévenir! insistons sur l(abandon du sucre, chocolat, alcool, tabac, 8 jours avant et 8 jours après l’opération par précaution.

3)Une dégradation précoce qui angoisse;

Elle peut  se produire entre 6 mois et 1 an après l’opération, à cause d’une qualité désastreuse de la peau, qui peut être vieillie par le soleil ou le tabac, ce qui entraîne une rupture des fibres élastiques au niveau du derme fragilisé..

Lorsque ce phénomène détesté se produit, une retouche à 1 an avec un tarif réduit est possible.

L’’opération de lifting demeure une opération merveilleuse à deux conditions :

Personne ne doit s’apercevoir qu’une opération de rajeunissement a été faite ! Ce qui impose des cicatrices bien cachées et des vecteurs de retensionparfaitement adaptés, pour ne pas créer de distorsion ou de déformation. Evitons la bouche étirée en gueule de poisson, en relevant les traits plurôt que de les tirer vers l’arrière.

2° Que la patiente accepte l’idée que l’amélioration après l’opération est progressive ; le maximum de résultat post-opératoire est obtenu entre 2 et 4 mois après l’intervention, en fonction du type de peau ou de la présence ou non d’hématome ou de petites rétractions post-opératoires qui peuvent survenir.

Le lifting du visage est certainement l’opération la plus angoissante pour le patient, celle qui exige plus de doigté, d’expérience et même d’humanité de la part du chirurgien.

Voyez  cette vidéo explicative:

27 avril 2015
prothèse mammaires

Augmentation mammaire

Vous venez de subir l’implantation de prothèses mammaires pré-remplies de gel. La paroi est le plus souvent microtexturée car elle livre peu de coques, mais pas macrotexturée(risque de lymphome)

 Augmentation mammaire:Les soins après

Pour réaliser une augmentation mammaire de qualité , nous posons actuellement des prothèses pré-remplies de gel de silicone à paroi  microtexturée pour diminuer les réactions du corps à type de coque. Elles sont très solides, fiables et résistantes à l’écrasement et au percement (gel très cohésif).Mes conseils après une opération d’augmentation mammaire correspondent à une longue pratique et visent à simplifier au maximum la gestion des suites post opératoires, tout en expliquent les quelques ennuis et inquiétudes que vous pouvez rencontrer!

Augmentation mammaire: le risque de coques

le risque de coque précoce est très faible(< à 1% des cas!)

Néanmoins, il existe un petit risque de coque ; c’est à dire de cicatrices naturelles autour de la prothèse qui transforment celle-ci en sphère un peu dure (statistiquement 4 % des cas, parfois d’un seul côté !)

Ce risque est peu important mais il peut se produire sans que l’on puisse le prédire d’une patiente à l’autre.
La prothèse qui a la forme d’une galette a été introduite soit derrière la glande existante, soit parfois derrière le muscle grand pectoral.

La contraction périphérique va lui donner, petit à petit, une forme en hémisphère qui dessinera un sein naturel, le rendant plus joli qu’au début, en deux mois environ. La prothèse va aussi progressivement descendre entre 2 à 6 mois post-opératoires.

 

Augmentation mammaire: siege des incisions

les incisions pour augmentation mammaire:

Le plus souvent, nous utilisons une incision qui se suture dans l’aisselle, exceptionnellement, dans le sillon inférieur du sein. Parfois, une cicatrice à la jonction du rose et du blanc au pourtour de l’aréole car cette dernière incision peut conduire à blesser les nerfs de la sensibilité du mamelon.

les soins locaux après un abord axillaire(dans les plis naturels de  l’aisselle) sont réduits à une humidification douce par brumisateur, et séchage au séchoir à cheveux tiéde au travers des pansements conservés; voyez la vidéo tout en bas de l’article !

Augmentation mammaire: pansements

Les Pansements ne seront refaits que si nécessité ou problème

Le pansement éventuel que vous avez à la sortie de clinique sera refait au septième jour post-opératoire au cabinet,  plus précocément si se produit une hémorragie ou un écoulement à vérifier.

En cas de suppuration, il est capital de revenir consulter au plus tôt!

Augmentation mammaire: masser ou comprimer?

Des massages spécifiques seront utiles pour maintenir les implants rapprochés et souples

Ils ne sont pas essentiels si les implants ont été bien positionnés d’emblée!

Une brassière de sport est utile pour bien plaquer les prothèses mammaires fraîches contre le thorax.

Après 8 jours,Il est important, à ce moment là , de faire des massages de votre poitrine pour maintenir les prothèses le plus bas possible dans une loge plus grande que la prothèse.Utilisez de l’huile d’amandes douces pour assouplir la peau un peu sèche au début.

Il devient intéressant de masser sa poitrine en l’aplatissant et en tournant la main en formant un arc de cercle.
Vous pouvez même essayer de dormir sur votre poitrine quand les douleurs auront disparu.
Vous constaterez que le mamelon est un peu moins sensible ; ce qui est habituel pendant une durée de 5 à 6 mois. Parfois, à l’inverse, la sensibilité est augmentée et cela va se calmer progressivement. Tout écoulement par le mamelon doit vous inciter à revenir consulter.

augmentation mammaire : une auto-surveillance

Il est nécessaire de prendre sa température pendant quelques jours après l’intervention et de surveiller l’évolution locale. Il vous sera indiqué s’il est nécessaire de porter un soutien gorge.Mais les soutien gorge  armature ne seront conseillés qu’après 6 semaines , pour ne pas bloque le bon positionnement des implants, qui doivent en général descendre un peu après l’intervention.

Complications possibles après augmentation mammaire:

Des petites complications peuvent se produire : un hématome, c’est-à-dire, des bleus au niveau des seins qui se résorbent spontanément.

Parfois, un sein est un peu plus tendu que l’autre ce qui est lié à un épanchement de sang modéré.
Si par contre, l’hématome est un peu plus important et que le sein est tendu et très douloureux, cet hématome est expansif et il convient de l’évacuer rapidement au besoin par une reprise chirurgicale sous anesthésie locale.
La deuxième complication est constituée par l’infection qui est exceptionnelle et se traduit par des douleurs au niveau des seins, d’une rougeur assez diffuse, d’une montée de la température avec des douleurs pulsatiles (impression de coups de couteau ou de battements).

Dans ce cas, il est absolument indispensable de faire une évacuation de la prothèse et un nettoyage de la loge. Remettre la prothèse en place le même jour est un peu délicat mais possible 3 ou 4 mois après.
Le traitement antibiotique isolé n’a pratiquement aucune chance de faire céder l’infection et seule la reprise chirurgicale est concluante.
Cette infection, je le répète, est extrêmement rare et dans l’ensemble, l’implantation de prothèses donne un excellent résultat avec un galbe satisfaisant. Les massages sont importants pendant les 6 mois qui suivent l’intervention. Ils sont le gage d’une bonne souplesse et d’un bon résultat.

augmentation mammaire: les soins plus tardifs

Dans les suites opératoires, vers le 2ème ou 3ème mois, vous aurez l’impression que le sein grossit un peu. Il se produit une contraction autour de la prothèse la faisant plus saillante quelque soit sa position. Le sein a l’air de naître.
Il faut continuer les massages et la position sur le ventre la nuit de façon à garder la souplesse de votre poitrine. Il faut aussi apprendre à rapprocher les prothèses l’une contre l’autre au devant du sternum, pour obtenir une jolie vallée inter-mammaire.

N’hésitez pas à revenir en consultation en cas de problème car le suivi post-opératoire est important dans cette intervention.

Les prothèses mammaires d’aujourd’hui sont au point. Elles n’ont pas de degré zéro en matière de complications, mais lorsque l’opération est bien pratiquée techniquement et à bon escient, son résultat en est formidablement valorisant dans la vie de tous les jours !

augmentation mammairedans le cadre de la reconstruction après cancer du sein

Le chirurgien plasticien que je suis est très axé aussi sur la reconstruction du sein après cancer! le sein sain controlatéral peut justifier une plastie mammaire de réduction s’il est trop gros; A l’inverse, s’il est trop petit, une augmentation mammaire par prothèse mammaire siliconée ou par lipofilling itératif peut s’avérer nécessaire pour  symétriser. en général, la sécurité sociale accepte l’opération esthétique de symétrisation du sein sain, aorès entente préalable, formulaire délivré parle chirurgien et adressé à votre caisse de sécurité sociale en recommandé. Pour bénéficier d’un apport graisseux, faut il encore avoir es réserves où le chirurgien esthétique peut prélever…

 

 

Augmentation mammaire après:Voici une vidéo d’explications des soins post opératoires:

 

Voici une vidéo rassurante de l’évolution de 2 patientes après 15 ans d’évolution:

 

voici une vidéo pour expliquer les petites complications après augmentation mammaire: plis, vagues, valse des implants:

27 avril 2015

Vous venez d’être opéré d’une gynécomastie, qui est l’accumulation exagérée de graisse et de glande mammaire située sur la poitrine de l’homme.

Cet amas se  la glande mammaire excédentaire se trouve en avant du muscle pectoral ;

Elle est particulièrement disgracieuse chez l’homme jeune,d’autant qu’elle se présente d’une façon souvent asymétrique ;

la gynécomastie est rarement sensible à un traitement hormonal non chirurgical ;
La principale souffrance est psychologique car il est difficile au jeune homme  de s’habiller avec un tee shirt serré, ou de se montrer nu sur la plage, du fait du regard moqueur de l’entourage.
Parfois, cet amas graisseux  et glandulaire est associé à une infiltration graisseuse au niveau du ventre, des flancs, donnant une apparence vaguement féminine alors qu’on se sent psychologiquement extrêmement masculin et viril.
L’ablation des tissus excédentaires se fait par une incision hémi-aréolaire, (c’est à dire autour de la moitié de l’aréole).
Il faut parfois associer à cette ablation de glande une liposuccion au niveau des tissus graisseux du sein, voire des flancs ou du ventre.
Il est rare que l’on puisse se contenter de la simple liposuccion qui donne des résultats satisfaisants uniquement en cas de gynécomastie graisseuse pure : souvent la mammographie pré opératoire a pu déterminer quelle était la composante de graisse et de glande qu’il faut enlever.
Les principaux inconvénients de l’opération avec incision sont que l’on crée une cavité dans laquelle un hématome peut se produire.
Peu de temps après l’opération un pansement compressif est appliqué, qu’il faudra garder pendant 5 jours au moins.
A l’ablation du pansement il existe souvent un petit creux (là où se trouvait la glande; il faudra compter entre 6 mois et 1 an pour que les tissus graisseux se reformant, une couche graisseuse homogène puisse redonner une allure normale à la poitrine.
En tout cas dès l’ablation de la glande excédentaire, la saillie sous le tee shirt et supprimée.
C’est une opération qui est un petit peu douloureuse pendant 1 semaine ;

des massages en post opératoire seront indiqués au bout d’une quinzaine de jours pour essayer d’assouplir les tissus.
Si une simple liposuccion a été pratiquée, il y a une infiltration de sang et de lymphe qui ne rendra pas le résultat parfait avant le 4ème mois post opératoire.
Bien sûr l’amélioration est déjà rapide au bout d’une dizaine de jours, mais l’étape finale du résultat ne peut être jugée qu’au bout de 4 mois : l’amélioration étant très progressive entre 1 semaine et 4 mois.
Dans certains cas, la cicatrice présente des petites croûtes noirâtres qui sont du sang séché.
Il convient alors de mettre de la biafine ou de la vaseline puis de rincer avec une douche ou avec une bombe d’eau minérale pour décaper cette petite croûte.
Il ne vaut mieux ne pas l’arracher avec les doigts.
Lorsque la cicatrice est un peu hypertrophique, ce qui est rare, il peut être nécessaire de mettre en place un traitement local à base de crème cortisonée.
En tout cas c’est une opération qui donne une très grande satisfaction aux patients et dont les suites sont les plus souvent simples.
Les seules complications que nous avons observées sont des hématomes importants en post opératoire qui imposent donc une hospitalisation:au moins ceci permet de vérifier que tout va bien avant le retour au domicile.
A la fin de cette première nuit, les petits drains qui ont été mis en place pendant l’opération seront enlevés ce qui est une manœuvre indolore.
Le bon résultat de l’opération permet d’observer une véritable renaissance psychologique chez nos patients.

27 avril 2015

Lipofilling, liposculpture,greffes dermograisseuses

Lipofilling, liposculpture,greffes dermograisseuses: ce chapitre important de notre spécialité de chirurgie esthétique et réparatrice est en plein renouveau, du fait des études scientifiques sur le potentiel régénératif extraordinaire des cellules souches graisseuses, et des possibilités volumatrices de votre propre graisse, par exemple pour remplacer des prothèses mammaires siliconées , lorsu’il existe une intolérance à celles ci.

Le lipofilling-que j’appelle aussi greffes dermograisseuses- permet de combler une insuffisance de tissu ou un comblement des parties corporelles non osseuses pour lesquelles le patient souhaite une augmentation de volume:

interêt médical du lipofilling, liposculpture,greffes dermograisseuses

le lipofilling, la liposculpture des  seins et du reste du corps est une opération écologique qui utilise vos propres cellules graisseuses, mais aussi des plaquettes, des cellules sanguines vivantes et du plasma: je ne pratique ni centrifugation ni manipulations autres qu’un simple décantage pour préparer les injectats.

Le lipofilling, la  liposculpture, les greffes dermograisseuses sont des opérations actuellement très courantes; Chaque jour des milliers de cas se pratiquent dans le monde!

Vous venez d’être opéré(e) d’une greffe dermo-graisseuse (ou lipofilling ou liposculpture) ?

il s’agit d’une opération qui consiste à prélever une greffe de derme et de graisse au niveau de l’abdomen ou de la fesse à l’aide d’une canule très fine, et de la placer au niveau, soit d’un creux ou une insuffisance de volume de votre corps, soit au niveau des sillons naso-géniens, ou dans le cas d’une dépression de la peau après une liposuccion. Ou encore ailleurs, dans un creux post traumatique, ou une dépression tissulaire congénitale- telle la maladie de Romberg au niveau du visage, ou de séquelles amyotrophiantes après polyomyélite.

Ces greffons ont la forme de graine de couscous; on les rassemble sous la forme et la dimension de petites allumettes.

Ces greffes vivantes seront introduites avec précaution et douceur dans un  tunnel foré à l’aide d’une canule de taille adaptée ; ils contiennent les miraculeuses cellules souches graisseuses, ouvrières à tout faire de la régénération!!

Mais attention! on ne greffe pas comme si injectait de la crème chantilly, mais comme si on repiquait dans une rizière!!Donc pas d’injection sous pression , mais une redistribution douce par le chirurgien qui de plus doit ensuite masser et répartir harmonieusement les greffons mis en place;

après le lipofilling, ou liposculpture, ou les greffes dermograisseuses

Les suites opératoires sont marquées par des “bleus” et une uagmentation de volume par gonflement et oedème post chirurgical; Ce gonflormrnt un pru douloureux va diminuer progrssivement en 18 à 21 jours; le port d’une gaine de compression élastique douce est recommandé pendant cette période; éviter de mouiller les incisions par de l’aeu non fiable au niveau mocrobien, la simple douche est donc à éviter les 5 premiers jours , le temps qu’il faut pour que les plaies -même petites- deviennent étanches!

Les points fins placés sur les incisions sont résorbables entre le 6ème et le 15ème jour post-opératoire. Après l’opération, vous pouvez vous nettoyer avec l’eau de la douche, (à condition qu’elle ne soit pas polluée) et sécher les cicatrices, à partir du 6é jour.

lipofilling sein

livre du dr mitz sur la chirurgie mammaire

lipofilling des lèvres et des sillons nasogéniens

Dans le cas d’une ré-injection de graisse au niveau des lèvres, un gonflement peut persister, vous aurez quelques difficultés à pouvoir manger normalement pendant 6 à 8 jours. Il y a une desquamation de la lèvre qui est normale ; il suffit d’appliquer de la vaseline simple afin de faire tomber les croûtes résiduelles. La lèvre restera gonflée pendant une période de 3 semaines environ tout en sachant que l’on perd environ 30% du volume injecté.

La lèvre retrouvera toute sa sensibilité et sa mobilité aux environs d’un mois.

Il est possible que vous fassiez une réaction infectieuse au niveau de la zone injectée ; elle se manifeste par une rougeur, des élancements et bien souvent par une évacuation du greffon.

Dans ce cas précis, il est préférable de joindre le chirurgien ou de prendre contact avec le cabinet afin que vous soyez examinée rapidement;une évacuation de l’infection,faite au cabinet ,peut s’avérer necessaire.

cas particulier; le lipofilling, ou liposculpture des  seins

Les résultats à long terme de cette méthode sont excellents.

Parfois, une retouche est utile pour en rajouter un peu en fonction du vieillissement ou des demandes spécifiques de chacun ; en effet la quantité de tissu qui prendra en une fois est fixe et on ne peut la dépasser: 30 % à 50% de latotalité de la  greffe persiste au maximum; on a pas intérêt à surcorriger, car les cellules adipeuses(adipocytes)prendront d(autant moins bien qu’elles ne sont pas entourées de tissu vivant récepteur, mais entassées les unes contre les autres.

On peut donc être obligé de recommencer 3 fois pour obtenir le maximum de volume possible.

Plusieurs petites séances de greffes seront donc utiles pour maximiser le résultat.

devenir des adipocytes greffés:

La prise est considére comme stabilisée à la 6è semaine post opératoire; la présence de cellules souches adipeuses permet de revitaliser les tissus environnats; Cela est particulièrement utile dans les cas de dystrophie tissulaire régionale comme dans les radiodermites ou bien pour épaissir la peau fragile et trop fine du dos des mains;

Certaines reconstructions du sein après cancer se font totalement ou en association avec un implant mamaire siliconé; cette techique est aussi employée dans les augmentations mammaires purement esthétiques; on parle alors d‘augmentation hybride du sein  à visée esthétique;

Le lipofilling des fesses connait une grande popularité, il s’avère fiable et naturel, mais n’est pas dénué de risques(embolie graisseuse très redoyable qu’onpeut éviter en n’injectant pas la graisse dans les tissus musculaires gorgéd de veines fragiles)

Voici un film vidéo qui vous montre des résultats après une puis deux séances de lipofilling des seins:

Lipofilling, liposculpture,greffes dermograisseuses: conclusion

Le lipofilling et ses variantes sont un acquis majeur de notre spécialité de chirurgie edthétique et réparatrice; comme toutes les techniques chirurgicales, elles ont leurs avantages, inconvénients, complications; mais du fait de leur caractère “écolo”( donnez de vous même pour vous même), elles sont en très forte expansion d’indications opératoires, même au niveau du visage pour augmenter les volumes défivients à ce niveau.

27 avril 2015

Dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches)

dermabrasion avant

ridules lèvre supérieure

disparition des ridules de la lèvre supérieure après dermabrasion par le docteur vladimir mitz, chirurgien esthétique à paris

disparition des ridules après dermabrasion

 

Dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches): ce chapitre de la chirurfie réparatrice et esthétique est en perpétuelle évolution à cause des prigès permanents de l’industrie des lasers et autres sytèmes de traitement des anomalies cutanées de surface!

Dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches)

Comme vous le voyez sur les clichés joints, le ytraitement de surface des ridules de l lèvre supérieure peut être d’une redoutable efficacité! il a fallu associer dans ce cas:

  1. un remplissage de la région dermique par de l’acide hyaluronique
  2. un lissage cutané par dermabrasion

dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches): suites post opératoires

vous venez d’être opéré(e) d’une dermabrasion :

cela consiste à meuler l’épiderme par une micromeule rotative, afin de diminuer les irrégularités de la peau, (ridules ; cicatrices acnéiques, certaines cicatrices hypertrophiques).

Il existe deux méthodes dont l’une consiste à meuler à l’aide d’une ponceuse mécanique, ou bien à l’aide d’un laser.

1)En ce qui concerne la dermabrasion mécanique, les suites opératoires sont relativement simples. Vous pouvez retravailler vers le 10ème jour en utilisant un maquillage léger.

À la sortie du bloc opératoire, la zone meulée se présente comme une brûlure superficielle;

le lendemain apparaissent des petites croûtes ;

l’application de crème CICABIO ou de Biafine, en couche très mince ,sera nécessaire tous les jours jusqu’à  disparition complète des croûtes.Vous pouvez vous nettoyer sous l’eau de la douche ou grâce à un brumisateur d’eau minérale,puis appliquer systématiquement une crème régénérante;

Il est possible d’observer une certaine rougeur cutanée pendant une période de 6 à 8 semaines ,facilement camouflable avec un fond de teint ordinaire.

2)En ce qui concerne la dermabrasion au laser, après le bloc opératoire la zone brûlée par le laser se présente très rouge et quelques fois douloureuse.

Il s’agit d’une brûlure du 2ème degré ; il y aura une apparition de croûtes et d’un suintement qui seront traités par une application locale de vaseline simple – durant dix à douze jours ; parfois la biafine ou le cicabio à la préférence des patientes.

Dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches): et après 2 mois?

En 2 mois, tous les petits désagréments auront disparu et vous pourrez utiliser un fond de teint afin de camoufler la rougeur momentanée de l’épiderme.

Une coloration un peu rose peut éventuellement persister pendant une période d e 2 à 4 mois, facilement camouflable par du maquillage.Exceptionnellement, une décoloration discrète, ou une hyper pigmentation peuvent apparaître à traiter par une pommade dépigmentante.

voici une vidéo démonstrative:

Dermabrasion—Laserbrasion (cicatrices,ridules lèvres,taches) conclusion

méthode excellente et mal connue, la dermabrasion par meule rotative, ou par laser(plus offensive et douloureuse) peut transformer des lèvres ridulées en lèvres lisses; il est souvent nécessaire de les repilper, en même temps en général, ou en 2 temps par des comblement d’acide hyaluronique ou par des minigreffes dermograisseuses.

 

27 avril 2015

Pourquoi et quand envisager un changement de prothèses mammaires?

Un changement de prothèses mammaires est une opération à considérer avec attention, et précaution!

 

En effet, il s’agit de se recoucher sur une table d’opération pour une opération qui peut être un peu plus complexe que l’implantation des prothèses initiales, notamment s’il existe une évolution de type coque, infection, ou anomalie mammaire, qui peuvent survenir indépendamment de l’existence d’une prothèse mammaire en profondeur.

 

Heureusement, bien souvent le changement de prothèses mammaires est une opération qui ressemble à une simple formalité ; dans d’autres cas il revêt un certain caractère de gravité avec des risques non négligeables d’hématome et d’infection post-opératoire. Ceci s’explique par le fait que lorsque la prothèse est mal tolérée ou environnée d’une coque extrêmement calcifiée, il ne suffit pas d’enlever simplement les prothèses mais il faut retirer cette coque épaissie.

Dans certains cas également, le fait de retrouver une poitrine beaucoup plus souple qu’elle ne l’était auparavant et qui bouge beaucoup plus que des seins figés dans une coque de grade IV peut surprendre la patiente, qui s’était habituée à avoir des seins très fermes et qui tiennent en place dans n’importe quelle position ou circonstance.

changement de prothèses mammaires: changer mais par quelle incision?

 

Le changement de prothèses se fait par plusieurs voies d’abord : Soit en reprenant les anciennes incisions dans l’aisselle ; Soit à la jonction du rose et blanc de l’aréole (pourtour aréolaire inférieur) voire dans le sillon sous-mammaire. Le principe est d’enlever la prothèse ancienne pour la remplacer par une nouvelle prothèse.personnellement je continue à tenter le changement des implants PAR VOIE AXILLAIRE. Cette technique est injustement décriée, car elle est plus difficile, mais pas source de plus d’infections, au moins dans ma longue expérience; mais il faut un certain doigté, une forme d’habileté pour extraire la prothèse par  cette voie dissimulée, le faire avec succès sans rompre une prothèse fragile, nettoyer la loge, puis en implanter une autre parfois plus grosse…

changer de prothèse mammaire:plus grosse ou plus petite?

 

Parfois, les patientes demandent des prothèses ou plus grosses ou plus petites ou différentes. Ceci impose alors, d’agrandir ou d’ajuster la loge interne ce qui peut être une source de petites hémorragies per ou post-opératoires. On admet qu’il y a 2 à 5 % d’hématomes post-opératoires ce qui impose une surveillance très précise de la patiente voire une reprise chirurgicale au bloc opératoire si l’hématome est important. un drainage pour 24 heures est interessant pour dépister un hématome en formation.

Enlever les prothèses mammaires pour en changer peut imposer d’inciser la coque,d’élargir la loge,de décoller des adhérences: ceci explique le risque d’hématomes postopératoire accru lors du changement!

Les patientes un peu plus âgées demandent des nouvelles prothèses un peu plus petites; Les plus jeunes optent souvent pour de plus volumineuses…

changer de prothèses mammaires: contrôler l’environnement périprothétique

 

L’ablation de la prothèse est suivie par le contrôle de la qualité de la loge et par des prélèvements histologiques qui permettent d’être certain qu’il n’y a aucune évolution ou anomalie microscopique de la glande mammaire résiduelle. Une nouvelle prothèse est alors mise en place, de chaque côté.. Actuellement, notre faveur va vers les prothèses en gel de silicone dont la durée de vie sera de 15 à 20 ans en fonction des cas particuliers. Le fait que ces prothèses soient remplies avec un gel de silicone ultra-cohérent est pour nous une très bonne garantie de stabilité dans le temps.

 

Le changement devra alors être pratiqué une fois que les constatations histologiques et physiques montreront une petite modification de la taille, de la consistance ou de la forme de la prothèse. Toute apparition d’une coque secondaire incite plutôt à un contrôle avec un changement de prothèses. Un drainage est mis en place, et la plaie est refermée soit avec des sutures, soit dans certains cas avec des agrafes ; notamment au niveau des aisselles.

changement de prothèses mammaires: les suites post operatoires

 

L’ablation des agrafes se fait entre le 15ème et le 21ème jour en fonction de chaque cas particulier. Des petits soins sont nécessaires localement mais il faut éviter une douche trop précoce dans les cinq jours qui suivent l’opération pour éviter de faire couler de l’eau entre les points et inonder la plaie opératoire par de l’eau non stérile du robinet. Un traitement antibiotique flash est souvent institué pendant l’intervention ce qui pourrait prévenir des infections, sans garantie absolue.

 

Un petit régime sans sucre est également conseillé dans les jours qui suivent pour éviter d’augmenter la glycémie et diminuer l’appétit des microbes pour le sucre circulant dans le sang. Le port d’un pansement ou d’un soutien gorge varie en fonction de chaque cas particulier. Très peu inconfortable, dans l’immense majorité des cas, un changement de prothèses permet de repartir d’un bon pied, si j’ose dire, pour une nouvelle période d’une quinzaine d’années de bonheur au niveau vestimentaire, sensuel et personnel. Mais ces opérations de changement de prothèses mammaires ne doivent pas être sous-estimées dans leur sérieux et dans la nécessité de les pratiquer dans un milieu médical et chirurgical sécurisé .

avant                                     opération dr vladimir mitz                                                                          après

prothese mammaie avantprotheses mammaires apres

 Et les risques de lymphome?

un article récent sur 20 minutes rappelle les isques de lymphome anaplasique à grandes cellules après implants mammaires te type “américain macrotexturé”É

Cancer liés aux implants mammaires: Trois questions mieux pour comprendre le problème

ETUDES Quelques dizaines de cas ont été recensés…

Nicolas Raffin

 Les prothèses mammaires fabriquées par la société varoise Poly Implant Prothèse (PIP), au coeur d'un vaste scandale en France, étaient surtout vendues à l'étranger, notamment en Amérique du Sud et dans plusieurs pays européens.

Les prothèses mammaires fabriquées par la société varoise Poly Implant Prothèse (PIP), au coeur d’un vaste scandale en France, étaient surtout vendues à l’étranger, notamment en Amérique du Sud et dans plusieurs pays européens. — Sebastien Nogier afp.com

  • Certaines prothèses peuvent provoquer des lymphomes.
  • Le nombre de cas reste néanmoins très peu élevé au regard du nombre d’implants.
  • Les autorités sanitaires doivent faire des recommandations d’ici fin novembre.

Depuis le scandale des prothèses PIP qu’il avait contribué à dévoiler, la parole de Christian Marinetti est écoutée. Ce jeudi, le chirurgien esthétique s’est exprimé au micro de franceinfo pour mettre en garde contre le risque de cancer provoqué par certains implants mammaires. « Le risque est faible, mais maintenant que nous le connaissons il faut en tenir compte » a expliqué le praticien. Jusqu’à quel point faut-il s’inquiéter ? 20 Minutes vous résume tout ça.

Que reproche-t-on à ces prothèses mammaires ?

En sept ans, en France, 50 femmes ont développé un « lymphome anaplasique à grandes cellules » liés à leurs implants. Trois sont décédées suite à l’aggravation de la maladie. Ce type de cancer a aussi été détecté aux Etats-Unis, où quelques dizaines de cas ont été recensés.

 Interrogé il y a quelques mois par 20 Minutes sur le sujet, le chirurgien esthétique Vladimir Mitz expliquait les causes probables de la maladie : « Ce serait lié à la texture même de la prothèse ». Les implants dits « texturés » – par opposition aux implants « lisses » « pourraient avoir un effet irritant chez certaines femmes, provoquant une réaction inflammatoire qui peut conduire, dans des cas rarissimes, à l’apparition d’un lymphome ».

Dans son interview à france info, Christian Marinetti précise que les implants Biocelle de la société Allergan sont impliqués dans la majorité des cas de cancers recensés. Le PDG de la société visée a réagi sur la radio : « C’est parce que nous sommes aussi la marque la plus implantée (…) Nos prothèses sont marquées, donc facilement identifiables lorsqu’on les retire ». Pour autant, les cas de cancers restent très rares : ils concernent environ 0,01 % des prothèses implantées en France.

Comment la question est-elle traitée par les autorités ?

Les complications liées aux prothèses font l’objet d’un suivi depuis plusieurs années. Comme l’explique le journaliste santé – et médecin de formation – Jean Daniel Flaysakier sur son blog, « c’est en 2008, à l’occasion d’une publication néerlandaise dans la revue JAMA (…) qu’on a vraiment commencé à s’intéresser à ce phénomène ». Depuis, plusieurs études ont suivi : l’Institut national du cancer (INCa)avait produit un rapport en 2015, qui listait quelques cas de cancers. Et en juillet 2018, l’ANSM a publié un nouveau bilan recensant le nombre de lymphomes déclarés.

Concernant les prothèses d’Allergan, les autorités sanitaires devraient publier des recommandations dans les prochains mois. Dans son rapport, l’INCa préconisait de son côté de bien informer les patientes avec « la remise d’une fiche d’information (…) avant la pose d’un implant mammaire, sur le risque de lymphome et les signes cliniques qui doivent les inciter à consulter ».

Ce risque est-il le même que celui des prothèses PIP ?

Non. Dans l’affaire des prothèses PIP, la société utilisait sciemment un silicone industriel pour remplir les implants, au mépris des règles médicales. Ces prothèses présentent des risques de rupture et d’irritation. Environ 30.000 femmes ont été concernées par cette affaire en France, et 400.000 dans le monde. Au total, près d’un million de prothèses mammaires défectueuses ont été écoulées entre 2001 et 2010 par PIP. Il y a deux semaines, le fondateur de la société, Jean-Claude Mas, a définitivement été condamné dans cette affaire à quatre ans de prison ferme et 75.000 euros d’amende.

 

27 avril 2015
incision pour libération nerf médian à la paume
incision pour libération nerf médian à la paume

tracé de l’incision pour canal carpien compressif

Canal carpien (suites opératoires)

Canal carpien : les pansements sont réduits au minimum

“canal carpien” signifie canal étroit, rétréci, à la partie basse du poignet où le nerf médian peut être comprimé pour diverses raisons qui ont conduit à sa libération chirurgicale;

Vous venez d’être opéré(e) d’une libération du nerf médian comprimé dans un tunnel étroit dans le talon de la main: . Canal carpien (suites opératoires) les pansements sont résduits au minimum

(ce peut être aussi de façon équivalente une libération du nerf cubital au coude,mais avec une minicicatrice sous le coude concerné)

Lintervention a été décidée à cause des symptômes fonctionnels précis et après la pratique d’un electromyogramme; vérifiant que le courant éléctrique passait mal au poignet, d’autant plus qu’un contingent nerveux moteur allant au pouce  étatit aussi atteint; parfois plusieurs tentatives d’infiltation de corticoides retard ont échoué ou ne sont plus efficacs pour calmer les douleurs et fourmillements;

 canal carpien: une incision courte dans la paume, ou au poignet(endoscopie)

L’incision se fait le long de la ligne de vie : la cicatrice sera donc invisible à moyen ou à long terme.Je prefère cette approche au traitement endoscopique du canal carpien, afin de mieux voir le contingent moteur du nerf médian, notamment sa branche thénarienne qu’il faut aussi pouvoir libérer dans certains cas.

Par cette incision, le chirurgien peut décomprimer le nerf qui souvent se trouve coincé pour des raisons anatomiques, notamment par un épaississement de la paroi antérieure du tunnel.

Lorsque le nerf a été libéré, le sang circule mieux à l’intérieur du nerf et les douleurs nocturnes vont pratiquement disparaître le lendemain de l’intervention. Par contre, des petits signes de régénération à l’intérieur du nerf vont entraîner des fourmillements locaux qui vont persister pendant plusieurs mois.

canal carpien; coment déterminer la régénération nerveuse?

Un nerf se régénère à la vitesse de 3 mm par semaine ; ce qui vous explique qu’il faut 3 à 4 mois avant que le résultat soit stabilisé. Mais, pendant toute cette période vous pourrez vous servir normalement de votre main. Le signe de Tinel(douleur légère à la percussion du niveau de régénération nerveuse) permet de suivre le front de l’avancée d la récupération; s’il y a arrêt, une révision chirurgicale peut devenir nécessaire pour vérifier les causs de la stagnation.

canal carpien; une gestion autonome des pansements

Le premier pansement sera fait sur demande du chirurgien et bien souvent vers le 10ème jour. Vous aurez simplement à faire la toilette de la paume de la main avec de l’eau du robinet et la sécher au sèche-cheveux mis sur le tiède.

Les fils seront enlevés au 10ème jour ou tomberont seuls (si fils résorbables).

Les croûtes pourront être au mieux enlevées après application, pendant quelques heures, ou de crème CICABIO,ou de vaseline médicinale.

canal carpien: la kinesithérapie utile ou superflue?

Une rééducation très douce et volontaire est nécessaire car la main est en rodage.La kinésitherapie par un professionnel averti est très utile avec plein d’exercices différents et gradués; certainspatients s’en passent, mais c’est dommage car une aide techniqu et psychologique est toujours profitable au patient;

Il faut donc laisser le nerf respirer un peu et s’attendre à avoir une gêne fonctionnelle et une diminution de la force de la main pendant 2 ou 3 mois après l’intervention. Cette période est à mettre à profit pour se rééduquer )intensivement (2 séances par semaine sont utiles);

Tout rentrera dans l’ordre progressivement, notamment la possibilité d’élévation du pouce, fonction qui est commandée par un rameau du nerf médian qui va directement au muscle. Parfois, il est possible de libérer, également, certains tendons qui peuvent être entourés par une gaine fibreuse épaissie (synovectomie).

canal carpien: y a t il des récidives?

Les réidives sont rares si l’intervention a été bien menée; néanmoins on signale 5% de récidives même entre les mains les plus expertes; cela se produit parune sclérose cicatricielle imprévisible sur le site libéré, ou par une compression en reprise par sclérose rétractile des tissus de recouvrement; L’intervention est refaite, avec l’addition d’un lipofilling graisseux qui semble améliorer valablement la trophicité des tissus et ainsi stabiliser le bon résultat.

Il s’agit donc d’une opération extrêmement valable et très efficace qui supprime rapidement les douleurs de la nuit, qui sont les plus gênantes et empêchent de dormir. L’opération du canal carpien doit être préférée dès que les infiltrations ont échoué par calmer les douleurs.

 

Les récidives absolument exceptionnelles peuvent néanmoins survenir des mois ou des années après l’opération initiale. Un nouveau contrôle clinique et électromyographie sera alors déterminant dans l’éventualité d’une reprise chirurgicale.

27 avril 2015

Vous venez d’être opéré(e) des paupières supérieures ou inférieures ou les deux à la fois.

peau , graisse ,muscle orbiculaire 

L’opération consiste à enlever de la peau excédentaire et de la graisse qui fait hernie au travers d’une membrane qui s’appelle le septum.

Cette graisse est congénitale :elle ne reviendra pas ,sauf si vous grossissez;

Toutefois certains patients peuvent, très rarement, développer des lipomes orbitaires,nécessitant une retouche;

Le principe est d’enlever cette peau excédentaire, à retendre la paupière et le muscle, mais également à faire l’ablation mesurée de la graisse pour effacer les poches sous les yeux.

Certaines patientes présentent une détérioration de leur résultat après une quinzaine d’années ; elles sont demandeuses d’une retouche chirurgicale ,qui est alors payante.

les cernes

Par contre, l’intervention n’aura aucune action sur les cernes des paupières inférieures, c’est-à-dire, la coloration bistre ou foncée.

Le traitement des cernes est malaisé:remplissages divers,baumes décolorants,mais aussi chirurgie de retension musculaire qui a ma préférence!

ablation des fils

les points très fins qui  ont été mis en place  seront retirés au 6è ou 7ème jour. L’ablation en est totalement indolore mais doit se faire de façon très précise et minutieuse pour éviter les petits kystes d’inclusion (milium).

maquillage et poudres

pour ne pas avoir cet ennui,evitez les pommades grasses pour maquiller,car elles peuvent pénétrer dans les puits cicatriciels ;

utilisez plutôt des poudres pour teinter la peau;

les ecchymoses

Si  des bleus apparaissent, ceux-ci resteront visibles pendant 15 jours.

Nous essayons de les éviter en mettant en place des compresses glacées qu’il faut renouveler toutes les 2 heures et qui diminuent l’hémorragie. Il faudra vous asseoir dès que possible de façon à ce que la pression du sang soit inférieure au niveau de la tête par rapport au cœur.

Une fois les fils enlevés, on vous recommande de vous brumiser le visage avec de l’eau froide. Ces douches créent des petits massages favorables à l’assouplissement de la peau et la résorption des hématomes. D’ailleurs, il est intéressant de continuer ces massages pendant les 6 semaines qui suivent l’intervention.

Il faut également faire des massages au coin externe de l’œil où la cicatrice peut être indurée. A ce niveau, la paupière inférieure est tirée vers le haut et le dehors pour entraîner un effet de lifting : le muscle suturé peut créer une très discrète induration.

les ennuis possibles

L’essentiel pour le chirurgien est d’éviter d’enlever trop de peau à la paupière inférieure pour éviter l’ectropion : c’est l’inversion du bord libre de la paupière : il vaut mieux accepter quelques ridules !

Un autre problème concerne les hématomes post-opératoires majeurs. Si votre paupière est très bleue, très gonflée et douloureuse et si vous avez l’impression que votre vision est trouble, il faut joindre le chirurgien de façon à faire évacuer rapidement l’hématome;j’ai l’habitude de fermer la peau non étanche pour éviter ce genre de problème !

Un dernier souci peut être représenté par l’aspect de la cicatrice qui peut persister pendant 3 à 4 mois après l’intervention. Les massages vont permettre de passer le cap. L’assouplissement se fait dans tous les cas entre le 3ème et le 6ème mois post-opératoire : ceci concerne notamment, les petites brides internes des paupières supérieures qui sont parfois disgracieuses, mais qui ne subsistent jamais au-delà du 6ème mois.

Les patientes aux yeux clairs  présentent des cicatrices un peu roses plus longtemps! rançon de leur charme singulier !

En cas d’irritation des yeux, mettre : collyre spécial (2 gouttes dans chaque œil) matin et soir pendant 5 jours.

conclusion

Dans l’ensemble, l’opération est très valorisante et vous donnera de grandes satisfactions.

L’effet d’apparence rajeunie, et le caractère éveillé et lumineux du regard s’en trouvent renforcés.

26 avril 2015
liposuccion graisse chirurgie

Chirurgie esthétique La  retouche de liposuccion

La retouche d’une liposuccion est un acte chirugical fréquent, soit après une opération première insuffisante, soit parce que vous avez repris des formes et du poids .

La liposuccion est le type même d’opération où la retouche potentielle doit être envisagée, et expliquée à la patiente au cours de la première consultation préopératoire.

En effet, cette technique géniale inventée par le docteur ILLOUZ se fait par le biais de petites incisions – mais comporte de ce fait un risque de méconnaître des zones d’irrégularités peu évidentes au départ.

 La retouche de liposuccion peut être un acte opératoire payant et délicat:

Plusieurs phénomènes désagréables peuvent se produire après une liposuccion même bien faite:

1) Une insuffisance d’aspiration dans certaines endroits difficiles à diagnostiquer en pré opératoire :

Certaines zones profondes effectivement, sont malaisées à aspirer ;  malgré toutes les manœuvres de contrôle post-opératoire, si les téguments sont épais, il peut persister des surplus graisseux profonds dont on n’a pas eu une perception correcte au moment de l’intervention.

2) L’excès d’aspiration le long de certaines lignes où la canule est passée trop souvent :

Il se crée alors des dépressions post opératoires pour lesquelles une petite ré-injection graisseuse peut devenir utile, en secondaire. On préconise d’ailleurs (STAUB) une ré-injection finale globale « d’égalisation » bien astucieuse.

3) Des asymétries post-opératoires peuvent aussi être rencontrées :

Bien entendu, le plus souvent elles correspondent à des asymétries pré opératoires mais pour peu que l’on n’ait pas prévenu la patiente, celle-ci sera récriminatrice, et souhaitera vivement un geste chirurgical complémentaire.

 La retouche de liposuccion avec 2 exemples:

Deux cas bien différents vont venir illustrer l’utilité d’une retouche chirurgicale en matière de liposuccion.

Cas n°1 : Madame B :

Il s’agit d’une jeune fille présentant une déformation moyennement importante du tiers moyen du corps.

Elle présente essentiellement une culotte de cheval qui est importante, elle est fumeuse et n’a pas d’antécédent diabétique.

Elle pèse 61 kilos pour 1m68 ; à l’examen pré opératoire elle présente essentiellement une infiltration au niveau de la culotte de cheval, discrètement à la face interne des cuisses et des genoux.

Une liposuccion par 6 incisions est pratiquée permettant de ramener 1  kilo 500 grammes de graisse pure.

Les suites sont simples.

Mais la patiente revient 6 mois plus tard insatisfaite!

elle a regrossi; une retouche est pratiquée après un régime contrôlé par sa mère , pendant 6 mois; des petites zones d’accumulation de graisses profondes résiduelles aux fesses et aux hanches sont aspirées au cours d’une seconde séance;

évolution favorable, et satisfaction mutuelle!

cas n°2 madame L.:

Opération de liposuccion effectuée au niveau du ventre, chez une patiente de 55 ans ,après 3 grossesse sur ventre mou et muscles relâchés; 800 gr de graisse sont enlevées; bon résultat jugé dans le vêtement serré, mais il reste des zones encore un peu surélevées ,et une peau flasque par endroits; la patiente est très mécontente, et souhaite réparation;

je propose une retouche de liposuccion localisée, et explique que la meilleure solution sera une abdominoplastie, ce qui permettrait un lifting efficace du ventre; cette solution est refusée par la patiente;

le résultat de la liposuccion secondaire effectuée gracieusement ne satisfait pas la patiente; elle revient plusieurs fois, et hésite devant une abdominoplastie; puis elle ne revient plus, sans doute ayant été consulter un collègue …

conclusion:

 La retouche de liposuccion est un acte à toujours considérer en cas d’insatisfaction!

la chirurgie esthétique est faite d’opérations en une fois, mais aussi de retouches dans 5 à 10% des cas; les causes en sont multiples, mais l’essentiel est d’arriver à un bon résultat sans compromettre les chances d’un résultat qui demeure naturel et plaisant, au final!