Recherche et Actualités

Catégorie : chirurgie

16 novembre 2022
La chirurgie esthetique de la main 2022 r

La chirurgie esthetique de la main 2022

La chirurgie esthetique de la main 2022  raconte les évolutions techniques en chirurgie de la main, malformations, traumatismes, doigt en massue, microchirurgie.

Esthétique main, une recherche très populaire sur Google: 37 millions 500 mille demandes!

Pourquoi un tel engouement?

L’aspect esthétique de la main

L’aspect esthétique de la main et une grande préoccupation sociétale; notamment la face dorsale de la main revet une importance de miroir qui reflète l’état de la peau, ne dissimule pas le vieillissement ni les tâches si elles ne sont pas traitées, et peut-être en contradiction avec le rajeunissement éventuel du visage par un lifting réussi.
Les internautes explorent aussi des possibilités de décoration unguéale très à la mode en ce moment, ainsi que les possibilités de massage bienfaisant pour l’état général.
La beauté des mains fait donc partie intégrante des gestes proposés par les instituts de beauté à la fois pour entraîner un bien-être au quotidien, et une mise en valeur de l’extrémité des doigts.

Le traitement de l’ongle

Le traitement de l’ongle et de son pourtour est un des traitements fondamentaux que proposent les esthéticiennes; d’ailleurs à ce sujet une petite méfiance est nécessaire du fait du risque de malmener le lit unguéal et d’entraîner ainsi un panaris qui peut conduire jusqu’à un geste chirurgical lorsqu’il existe une infection malfaisante.

Les malformations de naissance au niveau de la main sont extrêmement nombreuses

– syndactylie ou doigts palmés
– pouce en massue ou en spatule
– doigt trop petit, trop court, encore appelé brachydactylie
– main à 6 doigts ou polydactylie
– déformation axiale des doigts
– malformation de la main au cours du syndrome d’Appert
– etc…
Il existe bien d’autres problèmes potentiels qui peuvent apparaître au cours de la croissance et qui vont entraîner un complexe d’apparence au niveau de la main sans que sa fonction ne soit altérée.

Les déformations post-traumatiques

Les déformations post-traumatiques sont extrêmement nombreuses à cause des accidents professionnels, mais aussi à cause du bricolage à la maison. Qu’il s’agisse de brûlure ou de mutilation, l’aspect inesthétique est une part importante de la gêne éprouvée par les patients.
À ce propos il est utile de recommander la plus extrême prudence au cours de l’utilisation des instruments potentiellement dangereux qui contrairement aux outils professionnels ne comportent pas de système de sécurité.
Le traitement de ces plaies, amputations, dilacérations ou écrasements divers doit être effectués en urgence dans un cadre de type SOS mains où la microchirurgie prend une place prépondérante pour la réparation fonctionnelle, qui devra toujours être esthétique.
Encore actuellement les prothèses de doigts ou de mains, même très sophistiquées, proposées sur le marché international sont très belles quand elles ne marchent pas, et demeurent très laides et encombrantes quand il s’agit d’utiliser un programme fonctionnel comme celui par exemple de saisir un œuf sans le briser.

Que peut apporter la chirurgie esthétique au niveau des mains?

– le principal apport contemporain est la lutte contre le vieillissement de la main.
Cela concerne:
a) d’une part les taches séniles qui peuvent être traitées par les moyens physiques(laser, plasma, ultra fréquence): Mon conseil préféré est d’utiliser l’azote liquide qui, parfaitement manié par des dermatologues compétents, donne des résultats stables et sans complications.
b) d’autre part l’amincissement de la peau du dos des mains qui est facilement corrigé par des injections d’acide hyaluronique- mais qu’il faudra recommencer tous les ans- ou par une alternative intéressante si la patiente présente quelques amas graisseux prélevables: Le lipofilling il faudra répéter au moins une fois après 4 ou 6 mois pour obtenir un amincissement stable et définitif, très valorisant car il existe des cellules souches réparatrices dans le tissu gras greffé.
– une autre dimension dans la réparation de l’esthétique de la main est constituée par l’apport des techniques de micro chirurgie réparatrice: Celle-ci permettent de remplacer ou de refaire une structure qui a été détruite ou amputée, mais en prélevant au niveau des orteils les substituts nécessaires avec leurs petits vaisseaux et nerfs nourriciers qu’il faudra suturer avec d’infinies précautions!
c) les déformations rhumatismales de la main et des doigts représentent aussi un nombre non négligeable de pathologies inesthétiques pour lesquelles est possible un traitement à la fois fonctionnel(recréer une articulation fonctionnelle à l’aide d’un implant mettre à articulaire au besoin en silicone) et esthétique(faire un émondage des calcifications qui élargissent un doigt et ne permettent plus d’enfiler des bagues ou de les enlever!).
Conclusion
La chirurgie fonctionnelle et esthétique de la main et des doigts est une préoccupation qui frappe un grand nombre d’hommes et de femmes et d’enfants dans la société contemporaine.
Mon maître Raymond vilain disait que ” l’esthétique c’est déjà la fonction”: Il entendait par cela exprimer le fait que pour qu’un résultat d’une chirurgie de la main soit accepté par le patient et l’entourage, il était indispensable que l’aspect ne soit pas laid ou repoussant: Adieu donc les opérations de type Krukenberg qui transforme l’avant-bras en une pince hideuse…
Malheureusement nous n’en sommes pas encore au stade ou des prothèses articulées et intelligentes peuvent suppléer au déficit d’une partie de notre membre supérieur. En effet les prothèses les plus belles sont faites d’un matériau hyper réaliste qui ne permet pas de bouger ou de pincer, et celles qui ont cette fonction ne sont pas encore au point au niveau esthétique.

3 novembre 2022

Un article scientifique expérimental très poussé a été publié dans le plastique et reconstructrice surgery journal américain, qui vise à étudier l’effet de la chitine sur la cicatrisation autour des prothèses mammaires introduite chez des souris (dont on ignore bien sûr si elles souhaitaient ou non une augmentation mammaire…)

Cet article a été publié par des chirurgiens de HARBING, une grande ville universitaire chinoise ; les auteurs principaux sont les Dr LIJUN HAO et DAN YANG.
Les substances actives de la chitine, principal élément formant la paroi des coquillages crustacés et autres insectes, ont été étudiées et reconnues dès 1970 par une équipe dirigée par JF PRUDDEN.

Les molécules composant la chitine ont la propriété de diminuer les réactions inflammatoires et les réactions infectieuses, diminuer le nombre de fibroblastes, et diminuer la production de collagène de type 1 et 3.

On voit sur la photo ci-jointe l’incroyable différence d’épaisseur de la coque produite, en comparant les épaisseurs à gauche gris-bleu de la capsule, et à droite une bien moindre épaisseur chez les souris traitées par la chitine.


L’utilisation des dérivés de la chitine est devenue courante en dermatologie cosmétique. Mais pour le moment, rien ne prouve que cet effet positif de diminution des capsules péri prothétiques pourra être constaté chez l’humain. Avec les prothèses mammaires en silicone les plus modernes qui sont sur le marché, le taux de coques périphériques qui sont gênantes et palpables a été réduit à environ 2% des cas opérés.

Saluons donc la qualité des expérimentateurs chinois et leur résultat scientifique indiscutable, qui va permettre de diminuer encore l’incidence des coques péri prothétiques notamment dans les reconstructions du sein après cancer.

2 novembre 2022
opération du nez

La plastie abdominale améliore les  douleurs lombaires et l’ incontinence urinaire.

 

La plastie abdominale améliore les  douleurs lombaires et l’ incontinence urinaire, selon une étude scientifique récente;

Un intéressant article publié  dans le Plastic Reconstructive Surgery Journal de mars 2018  par A.D.Taylor et des équipes australiennes  a étudié le  devenir de 214 patient(e)s après plastie abdominale, provenant de 9 centres différents;

L’âge moyen est de 42 ans; toutes les patientes ont subi une plastie abdominale classique associée à une liposuccion d’environ 800 millilitres en moyenne, et une cure de diastasis(écartement des muscles grands droits), qui en moyenne mesurait 4,5 cm;

quelle que soit la méthode de plastie abdominale qui a été utilisée, les résultats ont été convaincants: les patientes qui souffraient de douleurs lombaires préopératoires, consécutive à des grossesses, et présentaient une incontinence urinaire avérée sur les questionnaires vérifiés,ont  répondu après 6 mois d’évolution que les douleurs lombaires furent améliorées, et que l’incontinence urinaire avait été grandement atténuée!

donc La plastie abdominale améliore les  douleurs lombaires et l’ incontinence urinaire.

 

plastie abdominale: comment expliquer des résultats aussi convaincants?

il ne s’agit pas seulement d’une amélioration psychologique!

Une amélioration si importante  et fonctionnelle après plastie abdominale a été  constatée par la patiente, mais aussi par les interviews et questionnaires post opératoires contrôlés par les équipes médicales,, attestant de l’effet probant de  l’opération de plastie abdominale;

L’opération de plastie abdominale améliore les  douleurs lombaires et l’ incontinence urinaire, selon les conytrôles de multiples cohortres de patientes.

le facteur certainement déterminant n’est pas un facteur esthétique, car il donnerait une variation beaucoup plus importante des résultats;

il s’agit bien du facteur mécanique qui est lié  d’une part à la compression  sous-cutanée par ablation du tablier abdominal,  mais aussi certainement par la restauration de la musculature abdominale: le resserrement des muscles grands droits en sus et sous ombilical  entraîne une compression des organes creux : la vessie retrouve son tonus musculaire, et les muscles du dos retrouvent une balance musculaire améliorée: les muscles paravertébraux ont moins besoin de se  contracter en permanence ,pour assurer la statique posturale des patients.

La plastie abdominale améliore les  douleurs lombaires et l’ incontinence urinaire,grâce aux sutures musculaires profondes de retension de la sangle mobile et contrôlable par la volonté et la force de la rééducation, en solitaire ou en groupe.

 

Cet article mériterait d’être mieux connu par les autorités sanitaires et les médecins conseils de la sécurité sociale afin de contribuer à la restauration de la santé des patients, en leur accordant plus facilement  la prise en charge de l’opération de plastie abdominale ,trop souvent refusée car considérée comme purement esthétique: si pas de déformation en tablier retombant sur le pubis, pas de prise en charge par la SS!Ce qui est méconnaitre les troubles objectifs et fonctionnels que l’intervention sérieuse de plastie abdominale peut contribuer à améliorer!

cicatrice récente de plastie abdominale basse , opératiàon vladimir mitz


muscles paravertébraux

Muscle Paravetebraux Lumbar Paravertebral Muscles Lumbar Paravertebral Muscles – Body Anatomy

5 juillet 2022

Comblement et réparation des cernes et de la vallée des larmes:

Le Comblement et réparation des cernes et de la vallée des larmes sont à la une des préoccupations de patients encore jeunes et insatisfaits de leur apparence  au niveau des paipières inférieures.

les signes  négatifs

-creux sous les cils

-visage fatigué en permanence

-colorations bistre ou violacée qui va en s’accentuant

-poches sous les yeux

Une demande de correction peut alors faire surface; Parmi les différentes techniques, injections, laser, ultrafréquence, le bistouri prudent reste une arme efficace; mais quelle technique choisir ou recommander?

Les innovations en matière de nouvelles techniques opératoires sont souvent oubliées après 10 ans et “redécouvertes” par un autre chirurgien!
C’est le cas dela transposition de la graisse sous orbitaire pour combler des cernes ou la vallée des larmes …

12 avril 2022

Réduction mammaire pour traiter l’hypertrophie mammaire

Operation de reduction mammaire ou plastie mammaire pour hypertrophie et/ou ptose mammaire:

1)durée opératoire= 2heures

2)douleurs= modérées à nulles, traitées par anatalgiques banaux

3) hospitalisation= une nuit

4)prix= 2000à 4000e en sus de la prise encharge sécu, en fonction de la difficulté opératoire

5)risques= hématome à reprendre, petites infections sur fils profonds, sepsis important exceptionnel, risques d’asymétrie résiduelle et de reptose si la peau est peu résistante;; diminution de la sensibilté du mamelon signalée dans dans 5à 10% des cas en fonction de la technique utilisée

6) arrêt de travail= 15 jours

7) reprise des activités sportives= 45 jours

8) resultat stabilisé = 4 mois

9) appréciation = 95% de grande satisfaction

10) possibilté d’allaiter= oui avec les techniques modernes

évolutions techniques récentes:

Le dogme des 5 cm pour la longueur de la cicatrice sous-mammaire

Par le docteur Vladimir Mitz

 

 

Les plasties mammaires de réduction ou de reconstruction imposent des cicatrices ; au cours des années 2000-2020, les chirurgiens ont essayé de réduire l’importance de cette rançon cicatricielle ;

Les années 90 ont vu d’importantes modifications dans la technique des réductions mammaires; la longueur des cicatrices n’était pas considérés comme un élément déterminant parce que c’était plus la vitalité des téguments et de la glande qui préoccupaient les chirurgiens plasticiens.

Historique

Le professeur Ivo Pitanguy du Brésil à eu en ce domaine une idée fondamentalement disruptive : Ne pas séparer la glande mammaire de la peau et tailler la glande en profondeur en enlevant une sorte de quille de bateau inversée de tissu glandulaire excédentaire. La rançon cicatricielle n’était pas un élément déterminant du résultat esthétique.

Ayant fait ma thèse avec le docteur Jean-Pierre Lalardrie en 1973 sur sa technique de la voûte dermique pour diminuer les seins, j’ai pu m’apercevoir que la rançon cicatricielle restait un problème préoccupant pour les patientes opérées.

 

Le dogme d’une verticale de 4cm pour stabiliser le sein

 

La technique de Lalardrie donnait des résultats magnifiques, basée sur une réduction glandulaire de type Pitanguy; la différence résidait dans l’utilisation d’un clamp pour enlever la quantité indispensable de peau excédentaire; j’obtenais une jolie forme de seins, mais un peu plats et peu projetés du fait d’un dogme intangible: La distance entre le bord inférieur de l’aréole et le nouveau sillon sous-mammaire ne devait pas dépasser 4 à 5 cm; du coup la cicatrice sous mammaire était très longue pour éponger l’excédent cutané; elle barrait parfois affreusement le thorax dans le cas des gigantomasties, où l’on enlève 1000 gr par côté…

À l’hôpital Boucicaut de Paris où j’opérais à l’époque, j’ai découvert que l’on pouvait allonger la cicatrice verticale sous-mammaire et que cela diminuait la longueur de la cicatrice horizontale sous-mammaire :

D’ailleurs le docteur Daniel Marchac, préconisait aussi, au cours des Congrès de chirurgie plastique, que lui aussi œuvrait pour obtenir une cicatrice sous mammaire la plus courte possible ;

 

Dans les années 1975, le docteur Claude Lassus, chirurgien niçois, utilisait une technique originale avec une cicatrice verticale pure sous mammaire, se débrouillant avec une grande habileté, pour totalement éviter la cicatrice horizontale.

Sa technique confidentielle au départ, fut reprise par le docteur Madeleine Lejour, de Bruxelles, qui est la popularisa brillamment.; plus aucune cicatrice horizontale sous-mammaire dans cette méthode!

L’introduction de la liposuccion permettait de réduire la composante graisseuse des seins opérés.

 

Inconvénient de la cicatrice verticale pure ?

 

L’inconvénient de cette cicatrice verticale pure est qu’elle expose à une récidive de la ptôse mammaire car on enlève moins de peau pour stabiliser la glande mammaire sous-jacente ;

16 février 2022

Les Douleurs après une chirurgie esthétique peuvent être traitées !

Une angoisse très fréquente chez les patients opérés d’une chirurgie esthétique concerne l’apparition de douleurs post opératoires insupportables dans les suites immédiates ou secondaires ;

POURQUOI UNE DOULEUR ?

Les causes physiques de la douleur sont parfaitement identifiées :
Il existe 3 étages de la production de la douleur dans les suites immédiates d’une opération de chirurgie esthétique : bien que le chirurgien compétent esquive les petits nerfs peu visibles par une dissection douce, il est parfois nécessaire de les sectionner pour décoller les tissus.

2) La transmission via les filets nerveux jusqu’à la moelle épinière puis le bulbe cérébral est la voie de la propagation du message douleur ;

3) L’interprétation du message douleur se fait au niveau sous cortical (cerveau automatique) puis cortical, avec un décodage très variable d’un patient à l’autre de l’intensité ressentie du message douloureux ; un patient pourra sursauter et hurler, un autre ne dira rien et endurera

En fait, L’apparition des douleurs est en général retardée après l’opération : Souvent les chirurgiens esthétiques dont moi-même utilisons une anesthésie locale ou régionale en plus de l’anesthésie générale : nous pratiquons une infiltration des tissus préalablement à toute incision par une solution diluée de lidocaïne adrénalinée ; la durée de cette anesthésie locale est de 4 à 6h post opératoire ;

UNE LOI KOUCHNER ANTI DOULEUR

Du fait de la loi antidouleur datant de la période Kouchner, l’anesthésiste a pour mission de prescrire des antalgiques et des anti-inflammatoires d’une puissance adaptée à l’opération qui a été pratiquée.

Mes recommandations sont d’utiliser plutôt au départ des antalgiques banaux (paracétamol 1 g) à répéter trois quatre fois par jour ; mais dans le cas où ce traitement est insuffisant, la patiente a pour indication de prendre les médicaments antalgiques plus puissants, parfois des morphinomimétiques en cas de douleurs très prégnantes, associés à des anti-inflammatoires.

DES DOULEURS PENDANT LONGTEMPS ?

Les Douleurs post opératoires peuvent perdurer une semaine, en s’atténuant progressivement ;
Je voudrai ici envisager les douleurs persistantes, devenant ainsi anormales, sortant du cadre des algies post opératoires banales.

1) La section d’un nerf sensitif important peut entraîner un névrome; c’est le cas de la section d’une branche nerveuse du plexus cervical superficiel au cours d’opérations de lifting où le chirurgien coupe par mégarde un rameau nerveux très peu visible; les douleurs de névrome sont caractéristiques, car il existe un point hyperalgique lorsqu’on touche du doigt le point nerveux blessé ou coupé, qui cicatrise en une sorte de petite boule très sensible dès qu’on l’effleure; ces douleurs névromateuses sont difficiles à guérir; elles peuvent imposer une reprise chirurgicale pour enfuir le névrome plus profondément dans un muscle. Une récidive est toujours possible ; dans certains cas une suture microchirurgicale a été tentée avec un certain succès, mais c’est beaucoup d’efforts pour un simple souci sensitif.

2) Les douleurs concernant la transmission médullaire des sensations douloureuses ont la caractéristique d’être augmentées au cours des changements de position de la colonne vertébrale ; leur amélioration implique un changement postural voir une rééducation par une kinésithérapie bien orientée. Cela peut être le cas à la suite de certaines plasties abdominales, où l’on a pratiqué un grand décollement et une mise en tension des nerfs sensitifs.

3) Le contrôle central des douleurs perçues :

L’interprétation de la douleur au niveau du cerveau est très variable d’un patient à l’autre ; certains ont une excellente tolérance aux douleurs, et les maîtrisent facilement ;
D’autres patients ne supportent absolument aucune douleur, celle-ci entraînant hyperactivité, angoisse voire même un état dépressif ; cette dépression s’installe subrepticement, augmente, perdure, et bousille le quotidien ; elles sont d’autant plus mal supportées qu’il existe déjà au départ un état dépressif latent. Dans ces cas, le recours à un psychiatre ou psychologue compétent sera indispensable pour que le sujet puisse dominer sa douleur le temps que celle-ci s’amende progressivement, par association de psychothérapie, rééducation et antalgiques qu’on diminue progressivement.

4) La complication post opératoire est la cause la plus fréquente des douleurs post opératoires

hématome géant après des prothèses mammaires ou un lifting mettent les tissus en sérieuse distension : une reprise au bloc en urgence est à prévoir

infection du site opératoire avec rougeur et chaleur, parfois écoulement purulent

désunion de la cicatrice, à la suite d’une suture sous trop grande tension ;

Dans ces cas de complication post-opératoire, il faut d’urgence rappeler le chirurgien pour qu’il fasse un état des lieux et qu’il mette en route le traitement approprié qui peut aller jusqu’à une reprise chirurgicale en urgence.

En conclusion,
La chirurgie esthétique n’entraîne que très peu de phénomènes douloureux chroniques, insupportables ou dérangeants ; la panoplie des thérapeutiques est suffisamment large pour qu’un traitement adapté soit ajusté pour chaque patient, en fonction non seulement de la cause précise de la douleur mais aussi de la psychologie de celui qui doit l’endurer.
Le chirurgien esthétique doit traverser la peau qui est l’organe principal de la perception du monde extérieur : La multitude des filets nerveux sensitifs, et des récepteurs qui parsèment notre enveloppe cutanée explique que cela crée un inconfort qui en règle est transitoire.
Ce n’est que dans les rares cas où il existe une douleur prolongée et inhabituelle que le chirurgien devra rechercher une cause précise à cette souffrance, qui n’est exceptionnellement une création totale de l’esprit dérangé par le traumatisme opératoire, et qui peut être majoré par une insatisfaction devant le résultat obtenu.

Cette approche psychosomatique des douleurs subaiguës ou chroniques m’a été enseignée par mon maître le dr RAYMOND VILAIN, à l’hôpital Boucicaut à Paris : ce chirurgien génial, qui a crée SOS mains Boucicaut en 1976, nous avait plongé dans la microchirurgie réparatrice des membres en urgence ; « La main est le parking des angoisses » disait-il, frappé par le fait qu’une toute petite lésion d’un doigt pouvait entrainer la paralysie de tout un membre supérieur, dans une chaine émotionnelle imparable, confinant parfois à des positions hystériques, car la blessure du doigt n’était qu’un petit symbole au travers duquel tous les malheurs passés du patient se bousculaient en une dramaturgie impressionnante.

15 décembre 2021
hematome geant

L’hématome post opératoire important est un phénomène indésirable qu’une bonne chirurgie peut prévenir, mais qui doit alerter en post opératoire-à l’inverse des petits bleus .

Complication fréquente de la chirurgie esthétique et réparatrice, ces hématomes peuvent être redoutables!
Heureusement le plus souvent il s’agit d’ecchymoses ou de Petits Bleus superficiels, témoignant de la fragilité capillaire du derme chez des patients fragiles; ils vont disparaître en 10 à 15 jours, sans laisser de marques, et en passant par des coloris violacés, puis jaune et verdâtre.

L’hématome poste opératoire “sérieux” survient parce que un petit vaisseau sanguin se remet à saigner ou bien n’a pas été correctement coagulé dans la profondeur de l’espace d’intervention, pendant l’opération initiale; il s’agit en général d’un vaisseau de petit débit car sinon le l’opérateur l’aurait facilement repéré et coagulé pendant l’opération: C’est ce qu’on appelle le temps d’hémostase,
En général les chirurgiens plasticiens pratiquent l’opération après avoir infiltré les tissus avec un liquide contenant de la lidocaïne adrénalinée; ceci afin de diminuer le saignement et contribuer à la sécurité opératoire;
Mais ce faisant, il peut survenir en postopératoire une augmentation brutale de la tension artérielle à cause d’un choc émotionnel, d’un coup de téléphone inattendu, d’un stress particulier; c’est une brutale explosion de la pression artérielle qui fait sauter le petit bouchon qui bloquait le saignement; le patient est en train de se réveiller, et l’hémorragie reprend parfois à l’insu de l’équipe soignante, en tout cas en tout début d’évolution;
Ce n’est qu’au bout d’un certain temps qui peut se compter en minutes ou en heures que l’on s’aperçoit qu’il y a une anomalie au niveau du site opératoire:
– gonflement anormal sur le site de l’opération, près des incisions ou un peu à distance;
– douleur qui va en augmentant à point de départ local
– malaise et angoisse du patient qui vont en augmentant
On peut parler alors d’hématome expansif: il gagne rapidement de volume et peut alors comprimer la trachée, gênant la respiration s’il survient au niveau du cou, à la suite d’un grand lifting cervico-facial.

À ce moment l’équipe soignante alerte le chirurgien joignable sur place ou par téléphone; il doit revenir examiner le patient et prendre la décision opératoire de reconduire le patient au bloc afin de pratiquer l’hémostase sous anesthésie générale, ou plus rarement et à l’opposé, de pratiquer un pansement compressif susceptible de stopper l’hémorragie, à condition que celle-ci soit minime ;
À cet égard, il est intéressant qu’un drain aspiratif soit placé à la fin de l’opération initiale au cours d’une chirurgie importante où comportant un risque de saignement post-opératoire: Ce drain a pour mérite d’évacuer le saignement ce qui décomprime la plaie, et est un bon indicateur de l’intensité du saignement; si le drain se remplit de plus de 100 cc par heure, c’est qu’il y a un vrai problème et qu’il faut ré-intervenir rapidement.
Dans les scénarios les plus fréquents de mon expérience, une ré intervention dans les 6 premières heures a toujours permis de régler le problème, et d’éviter des complications plus tardives telles l’infection de l’hématome post-opératoire, ou bien l’ouverture du site opératoire sous tension à cause d’un hématome expansif;
Il n’y a que dans les suites de plastie abdominale(où le décollement sous-cutané est très important) qu’il a fallu envisager une transfusion chez des patientes dont le taux d’hémoglobine avait baissé considérablement.
En conclusion, les hématomes post-opératoire expansifs sont heureusement une complication rare; c’est pourquoi il est si important d’être opéré dans des conditions d’hospitalisation et de sécurité à la fois technique et humaine, protégé par une équipe infirmière et de surveillance motivée pour pouvoir bénéficier d’une reprise rapide au bloc opératoire en cas de nécessité .

7 septembre 2021

19 août 2021

COMMENT VIEILLIT LE VISAGE MASCULIN ?

Le vieillissement du visage chez l’homme est aussi inéluctable que celui chez la femme ; Pourtant peu d’hommes (environ 15%) pensent à se faire opérer d ‘une opération rajeunissante ; certes l’homme un peu plus âgé garde une certaine allure, mais les ravages du temps ne l’épargnent pas !
Les artistes peintres ont de tout temps dépeint cette altération du visage, où la pesanteur et les fractures du derme élastique se conjuguent pour entrainer des changements morphologiques que ces artistes ont parfaitement dépeint ;

le visage veillissant de Picasso

Plutôt que d’analyser les visages des stars vieillissantes, un bref regard sur les autoportraits de Picasso se révèle très instructif :
Photo 1 : Picasso est jeune, visage émacié, nez fin mais légèrement bossu ; la bouche est pulpeuse, les poches sous les yeux (génétiques) sont déjà présentes à 17ans ;

Picasso jeune

Figure 1 Picasso jeune

Photo 2 Picasso est dans la soixantaine ; les poches sous les yeux ont diminué (ce qui est rare) les paupières supérieures se sont alourdies, les rides d’expression sont présentes au coin des yeux ; le regard en est devenu plus intense, mais les changements les plus notables se voient dans la moitié inférieure du visage ; le nez s’est épaissi, apparition des sillons nasogéniens, exagération de l’asymétrie faciale avec obliquité du sourire, affinement de la lèvre supérieure ; Les pommettes se sont effondrées ; le cou s’épaissit, le taureau est bien là !

Picasso adulte

Figure 2 Picasso vieillissant

Photo 3 Picasso se représente avec un nez parfait, aquilin, le regard étincelant, un visage plutôt en longueur, étincelant

Picasso fantasme

Figure 3 Picasso fantasmant un nez fin

Photo 4 Picasso dans cette auto caricature insiste sur le nez grotesque qui est gigantisé, mais il conserve cet idéal du visage triangulaire au regard démoniaque !

Picasso autocaricature

Figure 4 Picasso en auto caricature

12 juillet 2021

Chirurgie esthétique sur les peaux noires:

Les spécificités chirurgicales de la peau des patients d’origine africaine sont multiples, mais déjà  la Chirurgie esthétique sur les peaux noires est problématique a cause du risque CHELOIDE§!

Vladimir Mitz

Le Dr Vladimir Mitz, chirurgien plasticien à Paris, fait le point pour Mine d’Infos

Les téguments des patients d’origine africaine ou apparentés ont comme particularités :

– Une plus grande épaisseur de l’épiderme et du derme
– La présence de mélanocytes qui sont les cellules colorées
– Une réactivité particulière au microtraumatisme, qui peut engendrer des cicatrices hypertrophiques voire chéloïdiennes ;

Aussi le chirurgien esthétique qui doit intervenir chez un patient d’origine africaine doit avertir celui-ci des risques cicatriciels potentiels, qui ont de plus un caractère génétique et familial.

De nouvelles normes particulière de beauté

.

Il existe des Tendances esthétiques singulières chez les patients d’origine africaine :

– Un nez  d’apparence plus européenne est une demande pas très fréquente mais néanmoins prégnante chez certains patients qui souffrent d’un nez à la racine aplatie, et aux narines épatées; évidemment tous les individus ayant ce morphotype ne se précipitent pas vers ces opérations…; la réparation d’un nez ethnique  repose sur la mise en place d’un greffon silicone ou osseux qui permet de refaire l’arête et de projeter la pointe nasale; des ostéotomies des os propres sont souvent nécessaires pour affiner le nez de face; il faut de plus faire une résection à la base des ailes du nez, pour les réenrouler, et éviter les ailes flottantes au pied de la pyramide nasale.

– Une augmentation d’un menton en retrait(profiloplastie) peut être indiquée chez certains patients qui présentent une insuffisance de la projection du menton ; l’amélioration du profil se fait alors par une génioplastie d’apposition, c’est-à-dire une augmentation de la pointe du menton par la mise en place d’un implant mentonnier en silicone, au travers d’une incision dans le sillon gingival inférieur ; ceci pour éviter toute cicatrice cutanée sous le menton.

– Une poitrine moins tombante et plus projetée surtout après plusieurs grossesses ; en effet de façon génétique malheureuse, certaines patientes présentent une poitrine qui se vide à la suite des allaitements,
 il s’associe souvent chez ces patientes une ptôse mammaire, avec des seins très tombants qu’il convient de remodeler par une plastie mammaire avec des cicatrices, ou dans certains cas par la mise en place d’un implant mammaire que j’introduis par la voie axillaire pour éviter les cicatrices visibles.
Il y a aussi une possibilité de pratiquer des lipofilling mammaires, en complément des implants, ou de façon isolée mais il faudra deux ou trois séances pour parvenir à augmenter la poitrine de plus d’un bonnet.

Photos avant après plastie mammaire avec cicatrices chéloïdiennes

Avant

<

– une augmentation des fesses est actuellement une exigence assez fréquente chez les patientes de couleur, initiée par la mode brésilienne ;au Brésil, en Colombie, au Mexique, ce type d’opération fait fureur.

Il existe deux possibilités qui peuvent être associés pour augmenter les fesses:

– Soit la mise en place d’implants fessiers spécifiques en silicone gel assez ferme, introduits par une incision placée dans le pli inter-fessier supérieur,
– Soit des lipofillings de grande quantité de graisse prélevée sur la patiente elle-même ; la zone donneuse est variable, ventre, pneus thoraciques, cuisses, genoux, mollets. Malgré les progrès de la technique du lipofilling, il est difficile de prévoir combien de tissu graisseux restera vivant après 4 mois, l’idéal étant au moins 50% de survie ;il faudra donc recommencer une ou deux fois les sessions de lipofilling pour obtenir le résultat maximal.

Les cicatrices chéloïdes:
Il s’agit du problème le plus difficile à résoudre; la cicatrisation chéloïdienne n’est pas propre au patient de race noire; européens, asiatiques, peuvent aussi cicatriser de cette façon; il s’agit de cicatrice en relief, foncée et exubérante qui  persiste et augmente après une  année d’évolution; la cicatrice fine des premiers jours évolue progressivement pour devenir hypertrophique; elle ne disparaît pas après un an, bien au contraire; la cicatrice s’épaissit, se boursouffle, démange et dérange.

Il n’y a que deux traitements efficaces :

– Soit des injections de produits cortisonés retard dans la cicatrice, qui parviennent au prix de plusieurs séances, à aplatir ces cicatrices bourgeonnantes ; mais il faut parfois recommencer plusieurs fois ;
– Soit des séances de radiothérapie ciblée, pratiquées par des radiothérapeutes compétents qui sauront doser correctement l’intensité des rayons, et limiter les zones d’irradiation pour ne pas affecter les tissus sains.
* d’autres traitements sont en cours d’exploration, telle la cryothérapie intra chéloïdienne.

La demande de blanchiment de la peau est actuellement difficile à exaucer, car le traitement autrefois efficace à base d’hydroquinone est actuellement interdit, du fait que cette molécule un pouvoir cancérigène à haute dose. Heureusement ces demandes sont plutôt rares et occasionnelles…

En conclusion, la peau noire a des spécificités particulières, qui impose une information circonstanciée aux patients qui souhaitent une opération avec cicatrices ; heureusement ce n’est pas le fait de tous les patients de couleur, mais tout chirurgien esthétique a en tête le risque chéloïdien quand il s’agit d’opérer ce type de patient.

Propos recueillis auprès du Dr Vladimir Mitz par Nora Ansell-Salles

Bibliographie
– Chirurgie Esthétique, Éditions du Cygne, 2006 (ISBN 978-2849240175)
– Les liftings, Ellipses Marketing, 2004 (ISBN 978-2729818784)
– Art-Thérapie, avec Marie-Claude Joulia, Éditions L’Harmattan 2003 (ISBN 978-2747546003)
– La chirurgie esthétique, Éditions Flammarion, coll. « Dominos », 1995