Recherche et Actualités

Catégorie : News

9 mai 2022
Dr Vladimir Mitz

On a vu récemment dans la presse et la télévision (TPMP),la polémique concernant un chirurgien esthétique français très brillant qui a été accusé de n’avoir pas bien traité quelques-unes de ses patientes de la téléréalité.

J’ai traversé personnellement également plusieurs phases de médiatisation, car étant chirurgien réparateur dans un hôpital public où j’ai développé la chirurgie esthétique pour la démocratiser, j’en suis devenu un personnage représentatif : jeune, dynamique, vulgarisateur dévoué des nouvelles techniques de la chirurgie esthétique ;

Les journalistes aimaient bien m’ interviewer, car j’avais une parole précise, concise, et très imagée pour faire comprendre les mécanismes chirurgicaux et biologiques qui étaient en jeu.

Mais cela a suscité beaucoup d’opprobres auprès de mes confrères. Je n’ai pas tardé à être ostracisé dans le cadre de nos sociétés savantes.
Mais je n’ai jamais regretté mes explications ni ma présence sur les plateaux radio et télévisés.

Toutefois , progressivement avec l’expérience aidant, je n’acceptais ces missions qu’après avoir réfléchi longuement au message qu’il s’agissait de délivrer, et à l’image que j’allais donner de ma spécialité , un peu chevelu au départ , puis rapidement dégarni, mais jamais confus.

Quels sont les bienfaits d’un passage télévisé?

À l’évidence la notoriété qui est acquise a un effet démultiplicateur momentané sur le nombre d’appels téléphoniques. Mais est ce que cela représente un « boost » important pour le nombre de patients qu’il sera donné à opérer?

Dans mon expérience, cette notoriété est plutôt transitoire et factice ; cela entraîne à consulter des patients peu motivés, mais esclaves des modes, hésitants et parfois incapables de supporter sereinement une intervention toujours plus lourde qu’imaginée ; de plus , comme ils ne sont pas envoyés par le médecin de famille, beaucoup se nourrissent de rêves plutôt qu’à une conception précise de ce qu’ils peuvent espérer en réalité pour améliorer leur apparence ou état physique.

Donc la notoriété d’un chirurgien s’inscrit sur le long terme.

Pour moi le partenaire référent idéal est le médecin de famille ou les spécialistes en ORL en sénologie, en gynécologie, et en rhumatologie, du fait que je m’occupe d’opérer le visage, la silhouette féminine, et pratiquer la chirurgie de la main-ce qui entraîne naturellement des connexions avec ces spécialités.

Mais l’établissement de ces relations privilégiées avec les différents confrères soumis à plein de propositions des autres collègues de la spécialité, suppose un très long travail de relation professionnelle.

Le but ultime n’est pas de passer par les réseaux sociaux pour provoquer l’admiration ni l’enthousiasme, mais de donner une image de sérieux, de disponibilité professionnelle, et de compétence validée par des publications scientifiques.

Quels sont les inconvénients d’une scarification télévisée pour un chirurgien esthétique?

Parmi nos opérés, il y a toujours des patients insatisfaits ou des complications dont on est responsable, et que l’on regrette. Certains patients qui ont subi ces avatars seront profondément troublés par notre présence médiatique, ce qui peut les pousser à faire en retour une action en justice ou des réclamations financières, ou une mise à l’encan via une presse qui rôde pour exhumer les scandales affriolants.

Ainsi cette hyper visibilité médiatique, qui n’occupe qu’un moment dans notre tranche de vie professionnelle, peut devenir extrêmement préjudiciable en ligne. Un de mes éminents collègues, brillant chirurgien et homme sage parmi les sages, disait régulièrement « pour vivre heureux vivons cachés » !

Sans atteindre cette philosophie de la grotte sombre et secrète où se réfugie l’ego, il me semble qu’il y a une part de raisonnable dans une prudence étudiée devant les sollicitations médiatiques que nous sommes amenés à entendre.

De plus, du fait de la présence attentive et de la rigueur du Conseil de l’Ordre des médecins, et malheureusement de la jalousie patente des confrères dénonciateurs,il est formellement ‘interdit de présenter des patients en train d’être opérés, même avec leur accord.

L’acte chirurgical n’est pas un show télévisé. Mais nous pouvons démontrer des opérations via youtube dans des conditions de sérieux absolu, pour que des confrères de la même spécialité puissent prendre connaissance des innovations techniques que notre talent peut produire.

Quelle est l’intensité du sentiment moral et éthique chez le chirurgien esthétique?

Je ne peux parler ici que dans mon expérience personnelle et des élèves que j’ai été amené à former au cours de ma carrière. Ma certitude est que 95 % de mes collègues chirurgiens partagent cette idée de vouloir faire leur travail dans une très grande discrétion, avec une très grande application, et sans aucun désir de marcher sur la tête de leurs collègues pour avoir plus de patients, ce qui impliquerait d’avoir plus de complications statistiquement…

Mais il en est un certain nombre, notamment parmi ceux qui sont les plus jeunes et qui souhaitent accélérer leur chiffre d’affaires via une accélération de notoriété,ou pour des raisons purement égotistes, qui peuvent succomber à cette pulsion de devenir le général quand on commence à être devenir soldat.

Cela est d’autant plus visible à notre époque, où la starification d’un chirurgien passe par le fait qu’il opère des stars et des gens connus, qui sont susceptibles de leur renvoyer une image iconique.

C’est vrai que cela est un risque qui se trouve vérifié par des faits récents(TPMP du 5 mai 2022). Mais tant que ses collègues possèdent une formation technique satisfaisante, qu’ils jouissent d’une accréditation officielle valide, qu’ils sont responsables de leurs actes et de leurs complications, et qu’ils sont prêts à assumer les conséquences de leur hyper médiatisation, il faut reconnaître qu’ils donnent une image à la fois séduisante de notre spécialité.

Notre spécialité a une image écornée car la dimension mercantile et prosélyte de la chirurgie et médecine esthétique polluent celle d’une spécialité thérapeutique ; d’où la pulsion néfaste de l’état qui réclame une TVA à 20 % sur les actes médicaux en chirurgie esthétique !

Dans notre spécialité les mots les plus tapés sur Google sont  “stars ratées”!!

En conclusion,

Il faut reconnaître que le public et les journalistes ont besoin d’avoir des informations fiables concernant la chirurgie esthétique plastique et réparatrice, dont les progrès sont constants.

La demande évolue en nombre en fonction de l’état économique de la nation, et de la pression profonde d’une société en quête d’hyper narcissisme.

La seule validation de la présence médiatique d’un chirurgien esthétique me paraît tenir dans sa capacité à informer sur les causes et aussi les complications des opérations qu’il est amené à réaliser. Pour le moment il n’a pas besoin de montrer que sa main ne tremble pas, simplement que son esprit est clair et qu’il respecte une éthique professionnelle intangible.

Posted in News
12 avril 2022

Operation de reduction mammaire ou plastie mammaire pour hypertrophie et/ou ptose mammaire:

1)durée opératoire= 2heures

2)douleurs= modérées à nulles, traitées par anatalgiques banaux

3) hospitalisation= une nuit

4)prix= 2000à 4000e en sus de la prise encharge sécu, en fonction de la difficulté opératoire

5)risques= hématome à reprendre, petites infections sur fils profonds, sepsis important exceptionnel, risques d’asymétrie résiduelle et de reptose si la peau est peu résistante;; diminution de la sensibilté du mamelon signalée dans dans 5à 10% des cas en fonction de la technique utilisée

6) arrêt de travail= 15 jours

7) reprise des activités sportives= 45 jours

8) resultat stabilisé = 4 mois

9) appréciation = 95% de grande satisfaction

10) possibilté d’allaiter= oui avec les techniques modernes

évolutions techniques récentes:

Le dogme des 5 cm pour la longueur de la cicatrice sous-mammaire

Par le docteur Vladimir Mitz

 

 

Les plasties mammaires de réduction ou de reconstruction imposent des cicatrices ; au cours des années 2000-2020, les chirurgiens ont essayé de réduire l’importance de cette rançon cicatricielle ;

Les années 90 ont vu d’importantes modifications dans la technique des réductions mammaires; la longueur des cicatrices n’était pas considérés comme un élément déterminant parce que c’était plus la vitalité des téguments et de la glande qui préoccupaient les chirurgiens plasticiens.

Historique

Le professeur Ivo Pitanguy du Brésil à eu en ce domaine une idée fondamentalement disruptive : Ne pas séparer la glande mammaire de la peau et tailler la glande en profondeur en enlevant une sorte de quille de bateau inversée de tissu glandulaire excédentaire. La rançon cicatricielle n’était pas un élément déterminant du résultat esthétique.

Ayant fait ma thèse avec le docteur Jean-Pierre Lalardrie en 1973 sur sa technique de la voûte dermique pour diminuer les seins, j’ai pu m’apercevoir que la rançon cicatricielle restait un problème préoccupant pour les patientes opérées.

 

Le dogme d’une verticale de 4cm pour stabiliser le sein

 

La technique de Lalardrie donnait des résultats magnifiques, basée sur une réduction glandulaire de type Pitanguy; la différence résidait dans l’utilisation d’un clamp pour enlever la quantité indispensable de peau excédentaire; j’obtenais une jolie forme de seins, mais un peu plats et peu projetés du fait d’un dogme intangible: La distance entre le bord inférieur de l’aréole et le nouveau sillon sous-mammaire ne devait pas dépasser 4 à 5 cm; du coup la cicatrice sous mammaire était très longue pour éponger l’excédent cutané; elle barrait parfois affreusement le thorax dans le cas des gigantomasties, où l’on enlève 1000 gr par côté…

À l’hôpital Boucicaut de Paris où j’opérais à l’époque, j’ai découvert que l’on pouvait allonger la cicatrice verticale sous-mammaire et que cela diminuait la longueur de la cicatrice horizontale sous-mammaire :

D’ailleurs le docteur Daniel Marchac, préconisait aussi, au cours des Congrès de chirurgie plastique, que lui aussi œuvrait pour obtenir une cicatrice sous mammaire la plus courte possible ;

 

Dans les années 1975, le docteur Claude Lassus, chirurgien niçois, utilisait une technique originale avec une cicatrice verticale pure sous mammaire, se débrouillant avec une grande habileté, pour totalement éviter la cicatrice horizontale.

Sa technique confidentielle au départ, fut reprise par le docteur Madeleine Lejour, de Bruxelles, qui est la popularisa brillamment.; plus aucune cicatrice horizontale sous-mammaire dans cette méthode!

L’introduction de la liposuccion permettait de réduire la composante graisseuse des seins opérés.

 

Inconvénient de la cicatrice verticale pure ?

 

L’inconvénient de cette cicatrice verticale pure est qu’elle expose à une récidive de la ptôse mammaire car on enlève moins de peau pour stabiliser la glande mammaire sous-jacente ;

8 avril 2022

Le SMAS(systeme musculo-aponévrotique superficiel de la face) est un structure anatomique que j’ai décrite en 1974; il a permis le renouveau de la chirurgie de rajeunissement du visage.Cette structure déjà manipulée pendant les opéations de lifting par J.Bourguet au début du 20è siècle , puis surtout par T.SKOOG à la même période où je l’étudias , s’est révélèe d’une grance importance pour réussir des liftings bi-couches , donnant des visages bien tendus mais naturels à codition d’utiliser des vecteurs appropriés.

Ecouter sur soundcloud

dessin mitz pour le SMAS

Created with Microsoft Fresh Paint

Posted in Blog, News
4 avril 2022
la structure fasciculaire d

La microchirurgie en 2022 reste une technique extraordinaire car elle permet de transporter d’un endroit à l’autre du corps des structures vitales complexes, composites , pour les revitaliser en pratiquant un branchement sous microscope opératoire, à la main humaine,les artérioles, veinules, nerfs et lymphatiques.
On peut ainsi reconstruire des tissus traumatisés, ou enlevés pour cause de tumeurs larges, ou réanimer un visage;

La micrrochirurgie comporte aujourdh’hui plusieurs développements récents:

  1. l’utilisation de robots à pinces  pour travailler en zones profondes difficiles d’accès;
  2. l’extension des lambeaux dits “perforants”, centés sur une mini artériole et veinule transférables à distance;
  3. le développement de la microchirurgie des conduits lymphatiques(“supermicrochirurgie”)
  4. la création de matrices biologiques pour conduire la régénération nerveuse
  5. des moyens de surveillance sophistiqués pour contrôler la vitalité des tissus transplantés;
  6. Lire et écouter la suite …
    la structure fasciculaire d'un nerf

    la structure fasciculaire d’un ner

Posted in News | Tags:
3 mai 2021
nez avant-apres

Opérateur Vladimir Mitz

Comment obtenir de la finesse au niveau d’un nez ?
Comme le montre les deux photos ci-jointes, j’ai obtenu de la finesse au niveau d’un nez large et épais en associant plusieurs techniques chirurgicales ;
Cette opération a été réalisée il y a plus de 20 ans ;
A l’époque on ne disposait pas des injections d’acide hyaluronique stable pour réaliser une rhinoplastie médicale, dans l’effet aurait d’ailleurs été temporaire ;
Les photos sont d’abord celle du cas, à l’origine, puis une photo envoyée par le patient 20 ans après l’opération ;

La technique opératoire a consisté en plusieurs temps :
1) Rapprocher les os propres du nez par des ostéotomies latérales, à l’aide d’un petit burin et d’un marteau
2) Diminuer la rondeur de la pointe nasale en enlevant la partie haute des cartilages alaires
3) Rapprocher les dômes de ces cartilages alaires
4) Réutiliser les cartilages alaires enlevés pour créer une nouvelle arrête cartilagineuse médiane, sous la forme d’une crête attrapant mieux la lumière
5) Mettre en place un étai columellaire qui a été taillé au dépend de la cloison nasale, afin de soulever la pointe nasale ;

Tous ces gestes techniques ont été réalisés par voie fermée sans aucune cicatrice résiduelle visible !
Le résultat après 20 ans est très satisfaisant, et le patient me demande plus aucune retouche ;

opération nez avantopération nez 20 ans après

5 novembre 2020

Un article récent paru dans une prestigieuse revue américaine tente d’analyser les traits de la personnalité, l’existence d’une anxiété, et l’importance de l’estime de soi chez 87 femmes dans une université mexicaine;

Cette étude a été conduite par des psychologues et des psychiatres sous la direction du docteur Del Aguila Flores, au Mexique, en utilisant les méthodes et les tests les plus modernes d’évaluation du psychisme;

L’idée générale était qu’une grande partie de la population qui a recours à la chirurgie esthétique possède des anomalies de la personnalité notamment sous la forme de TOC, ou bien de dysmorphophobie plus ou moins apparente.

De très nombreuses études précédentes mené par des psychologues des psychiatres avant une intervention de chirurgie esthétique, avaient d’ailleurs révélé que presque 10 % de la population qui s’adresse au chirurgien esthétique présente plus ou moins des anomalies de la personnalité; ce nombre extrêmement important n’est pas en soi inquiétant ou une contre-indication à la chirurgie dans la mesure où le taux de satisfaction finale des patients approche les 95 %;

Le caractère le plus redouté est le dysmorphic body disorder (BDD) il peut conduire au refus mental du résultat chirurgical avec parfois même une tendance à l’agressivité contre le chirurgien; chaque année plusieurs chirurgiens sont attaqués ou blessés par des patients mécontents à tort ou à raison!

Dans cet article dont nous parlons, la minutie les examinateurs a été extrême, car ils ont voulu établir une répartition des différentes typologies, ce qui confère un caractère très clair à leur étude;

  • Les différentes typologies envisagées et repérées ont été:
  • Les tendances paranoïdes, avec des patients très craintifs ou suspicieux
  • Les tendances schizoïdes, avec de grandes anomalies de l’humeur et des variations d’humeur, caractérisant des patients adeptes de la pensée magique
  • Les patients histrioniques, très extravertis, voulant se faire remarquer à tout prix
  • Les patients antisociaux, repliés sur eux-mêmes, irresponsables, insouciants du droit des autres
  • Les patients hyper narcissiques, manquant d’empathie, et voulant susciter l’admiration à toute occasion, pleins d’arrogance
  • Les patients impulsifs à la personnalité explosive
  • Les patients borderline difficiles à classer, très séduisants, mais avec un vide intérieur
  • Les patients perfectionnistes, à la ponctualité excessive, psychologiquement rigides, hyper travailleurs
  • Les patients hyper dépendants, au comportement soumis, et qui s’accrochent au médecin
  • Les patients hyper anxieux, socialement inhibés , présentant un sentiment d’infériorité

Comme on le voit cette typologie a le mérite d’être très large ,et d’explorer plusieurs types humains;

Les conclusions des auteurs sont étonnantes: ils ont retrouvé beaucoup moins de caractères psychopathologiques que ce qui était précédemment publié ou indiqué!

Les personnalités histrioniques ont été les moins fréquentes, et l’anxiété a été ce qui fut le plus retrouvé dans les questionnaires.

Tous les candidats à la chirurgie esthétique n’ont pas été diagnostiqué aussi fous qu’on le supposait…

Ce qu’on peut critiquer dans cet article le faible nombre de l’échantillon de personnes examinées: seulement 87 questionnaires ont été retenus, en majorité de sexe féminin; il s’agissait de candidats à la chirurgie esthétique et non pas d’un échantillon tout venant et non pas des individus pris au hasard;

Enfin ces auteurs n’insistent pas sur un risque très important que nous rencontrons dans notre activité quotidienne: le dépistage de patients paranoïaques qui peuvent dans des circonstances diverses passer à l’acte et devenir violents, voire même de mutiler ou d’assassiner le chirurgien…

21 août 2020
augmentation mammaire spectaculaire

Quelle alternative aux implants mammaires ?

Beaucoup a été dit sur les tentatives de remplacer les prothèses mammaires par d’autres techniques chirurgicales:

1) Le lipofilling est très certainement la méthode la plus extraordinaire car il permet le prendre sur la patiente ce qui sera nécessaire pour augmenter une poitrine défaillante!
Mais encore faut-il pour cela que la patiente présente des réserves suffisantes de graisse à prélever!

De plus on sait que chaque séance de lipofilling ne permet d’augmenter la poitrine que d’un demi bonnet…
Dans ces conditions beaucoup de collègues recommandent de faire un lipofilling sous-cutané, de surface, en même temps que l’on implante ‘une prothèse mammaire moyennement volumineuse; cela permet d’estomper stopper les bords de la prothèse et d’éviter l’aspect trop apparent d’une prothèse mammaire, que l’on met actuellement en position rétro glandulaire plutôt que rétro musculaire, afin d’éviter la valse des prothèses muscles pectoraux se contractent; j’ai personnellement utilisé cette méthode depuis les années 2000!

2) Les injections de macrolane sont actuellement interdites en France dans les seins. Elles ont tendance à faire des kystes à moyen et long terme et n’offrent à mon avis aucun intérêt thérapeutique!

3) Le renouveau des prothèses mammaires reste à venir: des prothèses plus légères que celles remplies de silicone sont à !’étude; les prothèses macrotexturées ont été bannies au profit des prothèses microtexturées ou lisses, afin d’éviter le risque de lymphome à grandes cellules qui a provoqué un scandale sanitaire encore récent, heureusement très limité en fréquence!

4) La crise Covid 19 a entériné un certain arrêt de l’activité de chirurgie esthétique, y compris en matière d’implantation mammaire(selon les chiffres des fabricants), mais le virus ne persistera pas éternellement…

5) Un dernier point consiste dans la voie d’abord les implants mammaires: bien que contestée par beaucoup de mes collègues, la voie axillaire garde de ma préférence car les cicatrices sont réellement invisibles le plus souvent, il est très très plaisant, quand une patiente me dit que même le radiologue n’a pas remarqué qu’elle avait des prothèses mammaires avant d’effectuer sa mammographie, car il ne voyait pas de cicatrice apparente au niveau de l’aréole ou sous le sein!!

7 juillet 2020

Le temps post Covid 19 n’est pas encore complètement serein!

Les opérations ont pu reprendre dans des conditions de sécurité acceptables, avec des précautions de distanciation de port de masque et de contrôle de présence du virus dans les voies aériennes avant toute opération chirurgicale;

La notion d’urgence chirurgicale et tout à fait relative quand il s’agit de chirurgie esthétique programmée;
Néanmoins, il faut reconnaître qu’une jeune fille qui a une malformation mammaire de type asymétrie ou seins tubéreux a du mal à comprendre qu’il faille repousser son opération alors qu’elle souhaite venez au plus vite une vie normale sens la douleur psychologique que représente anomalie insupportable de sa poitrine.

Certains patients qui présentent une gêne respiratoire à la suite de déviation de la cloison nasale ou une hypertrophie des cornets, souhaitent corriger au plus vite cette anomalie car le ronflement dérange le ou la partenaire; mais il s’y associe aussi un souci esthétique très souvent concomitant! Or il faut bien corriger les deux au cours de la même opération…

D’autres patient(e)s qui ont un blépharochalasis (paupière supérieure trop lourde qui gêne la vision) sont très pressés de subir une amélioration chirurgicale par l’ablation de l’excédent cutané et de la graisse interne à la paupière supérieure;

Les patientes qui ont subi l’ablation de leur sein après un cancer ne veulent pas passer l’été avec un sein en moins et l’autre trop lourd ou insuffisant: la chirurgie de reconstruction doit donc être effectuée au plus vite!

Il en est de même de certaines réparations après amaigrissement massif, prises en charge par la sécurité sociale, qui opérées avant ou pendant l’été vont permettre aux patients d’envisager une reprise de travail dans les meilleures conditions physiques et psychologiques, en profitant justement des vacances d’été pour se rétablir.

Quelles sont les précautions essentielles pour cette chirurgie esthétique à Paris en sécurité, par ce temps de coviD?

1- Être opéré dans un établissement de confiance où l’hygiène et les règles de sécurité sont strictement appliquées( comme à la clinique du Louvre à Paris où j’opère en confiance)

2- Pratiquer le test de dépistage obligatoire du COVID19 avant toute opération, notamment la recherche de virus dans le fond de la gorge et du nez

3- Subir une évaluation anesthésique pré-opératoire soit par visioconférence, ou mieux encore (comme c’est possible actuellement) par une vraie consultation qui permet de connaître le responsable qui va vous endormir

4- Être hébergé en chambre seule, malheureusement cela va coûter un peu plus cher

5- Essayer de sortir le jour même où le soir même pour éviter tout séjour prolongé dans l’établissement de santé
Surveiller votre température et l’état général dès votre retour chez vous

6- Le retour à la normale va prendre quelques mois, la chirurgie esthétique est une demande non urgente mais qui peut être désirée ardemment:: ce n’est qu’au cours d’une vraie consultation avec votre chirurgien que vous pourrez organiser méthodiquement votre opération, sans hâte mais aussi sans restrictions majeures depuis le déconfinement officiellement déclaré;

5 juin 2020

Posted in News
7 mai 2020

Les fentes naso labiales, appelées autrefois bec-de-lièvre, sont maintenant susceptibles de très grande améliorations, grâce à des opérations chirurgicales raffinées ;

J’avais appris autrefois les techniques de réparation des fentes faciales au cours de mon stage chez le professeur Ralph Millard, dans l’hôpital d’enfants Jackson Mémorial, à Miami:
Millard avait inventé une méthode révolutionnaire du traitement des fentes labio-palatines, la technique de la rotation avancement d’une hémi-lèvre, ce qui permet une restauration pratiquement normale de la lèvre supérieure et du philtrum, grâce à des techniques minutieuses de petits lambeaux locaux très astucieux et raffinés (17 petits lambeaux locaux !)

Un rapport récent de la société de chirurgie plastique réparatrice et esthétique a abordé les problèmes de la réparation du nez et de la lèvre ; les résultats photographiques publiés sont bluffants : harmonie et équilibre du visage réparé sont retrouvés.
Certains acteurs devenus célèbres ont présenté dans l’enfance une fente labiale ; devenus célèbres après avoir été opérés avec succès, ils ne passent pas inaperçus !
Parfois une fente ébauchée ne les a pas gêné dans la pratique de leur art, comme c’est le cas de Joaquim Phoenix!

Les opérations doivent être pratiquées le plus tôt possible, dès que l’enfant a repris son poids de naissance ; cependant des ré interventions ou des retouches sont souvent nécessaires pour parfaire les résultats.

De plus on dispose actuellement de la nouvelle technique du micro-lipofilling pour étoffer la lèvre supérieure si elle est insuffisante, et aussi de techniques réparatrices variées au niveau du nez, pour lui redonner à la fois une allure esthétique satisfaisante, mais aussi le réaxer et améliorer le flux respiratoire. Le nez peut être très abîmé par l’existence d’une fente faciale : dévié, pointe épaisse, narines cassées ou asymétriques, leur réparation exige de grands talents réparateurs et esthétiques avec parfois nécessité d’autogreffes cartilagineuses, ou osseuses dans certains cas ;

Je dois reconnaître être très impressionné par les patients porteurs de ces déformations congénitales, car ils ont une énergie et une capacité d’accepter les nouvelles opérations afin d’avoir le meilleur résultat possible, donc un moral inébranlable !

Posted in News