Dernières opérations

Catégorie : Blog

20 novembre 2019
le docteur vladimir mitz au bloc opératoire
Solitude au bloc opératoire

Le chirurgien esthétique éprouve une grande solitude

En cette période troublée où la gestion nationale des problèmes de santé en France laisse à désirer et ressemble à une déroute économique, il me paraît opportun de rappeler la grande solitude du chirurgien en salle d’opération en dépit de la présence de l’ anesthésiste, d’infirmières diplômées (IBODE), des aides opératoires et autres intervenants occasionnels.

Nous sommes seuls à tenir le bistouri, en fin de compte, même si un robot venait à s’intercaler entre la chair fragile du patient et nous. Ce n’est pas un jeu que d’opérer un être humain ni une partie de simulateur. Les avocats guettent nos ratés plus ou moins allégués par des patients habitués maintenant à la Google instantanéité.

L’impact négatif d’une éprouvante contrainte administrative

Les formulaires, procédures, checklists sont là pour éviter que nous fassions des erreurs grossières, mais tout autour des microbes et virus sont aux aguets comme des chasseurs de proie au cours d’un safari Africain! Les infections “nosocomiales” sont une menace permanente malgré des gestes de désinfections tatillons et tenant d’une véritable mythologie de la prévention!

La chirurgie esthétique réussie dépend des mains expertes et d’une bonne indication opératoire

En plus de la dextérité indispensable pour ouvrir prestement , opérer efficacement , recoudre joliment, il faut assurer une présence humaniste avant l’intervention, faire les bons choix techniques, absorber la courbe d’apprentissage et assumer les échecs post opératoires, décider les reprises opératoires parfois en urgence, rassurer les familles et rétablir la confiance en lui même et en nous d’un patient très méfiant devant les structures branlantes de notre système de soins.

La rémunération des actes médicaux et chirurgicaux est notoirement  sous estimée par les pouvoirs publics

Le volet économique est désastreux, car les rémunérations qui faisaient autrefois la position d’un chirurgien et de son équipe n’ont pas été réellement réévaluées depuis 50 ans!

De notable autrefois, le chirurgien est devenu vulgaire prestataire de service , impliqué dans toute mauvaise évolution post opératoire , qu’on qualifie alors de conséquence d’un manque d’information préalable ou d’une perte de chance, ou de non respect du rapport bénéfice risque;

La chirurgie esthétique reste attractive en France où elle offre un espace de liberté et de dialogue

Néanmoins beaucoup de collègues chirurgiens de toute spécialité partent en retraite dès que possible, harassés de soucis qu’ils ne désirent plus assumer.

Pour ma part je continue d’opérer, car la chirurgie réparatrice et esthétique a ceci de particulier qu’elle concilie le désir de beauté et de grâce avec une nécessaire virtuosité technique qui en font une spécialité unique n son genre.

2 octobre 2019
publication texane

Lympholiposuccion

La lympholiposuccion, une opération mal connue

 

La LYMPHOLIPOSUCCION reste une opération très sous-estimée en cas de lymphœdème  ou gros bras après curage ganglionnaire axillaire après  cancer du sein, ou bien encore devant atteinte des membres inférieurs, d’un côté ou des 2.

Un remarquable article américain par des auteurs Texans (voir photo jointe 1) fait le point des techniques thérapeutiques possibles, mentionnant aussi les anastomoses lymphaticoveineuses qualifiées de super microchirurgie (travail très délicat sous microscope)

Je joins un de leur résultat démonstratif obtenu par une lympholiposuccion (photo 2), opération que j’affectionne particulièrement et que je pratiquais déjà pour des cas semblables, dans le service du PR Vilain dans les années 1990.

A noter que les suites et l’amélioration prend plusieurs mois et impose le port d’une compression et des drainages lymphatiques ; dans mon expérience, l’intervention doit être répétée tous les 4 ou  5 ans ;

C’est aussi une bonne solution dans le cas des grosses jambes et chevilles, quand sont associées :

*une stase veineuse

*un excès de graisses profondes

Il y a peu de documents visibles pour illustrer ces opérations réparatrices ; je suis donc conforté dans l’idée qu’il s’agit d’une technique chirurgicale qui mérite une information auprès des  patient(e)s concerné(e)s.

lympholliposuccion deu memvbre inferieur gaucxhe : resultat après 2 mois

lympholliposuccion deu memvbre inferieur gauche : resultat après 2 mois

22 septembre 2019

Leur vie parfois tragique mais qui passe par une période brillante peut devenir un modèle dans lequel un individu moyen rêve de trouver le chemin de la gloire et de la reconnaissance ;

13 mars 2018
cicatrices courtes après réduction mammaire

Choisir de se faire réduire la poitrine n’est pas une décision à prendre à la légère. La réduction mammaire est une opération importante

23 novembre 2017
schémas de chriruge esthétique

L’effet diplodocus par le dr Mitz vladimir, chirurgien esthétique à Paris Pourquoi une telle prise de poids dans les sociétés contemporaines …

9 novembre 2017

Maigrir avec ou sans chirurgie, par le Dr Vladimir Mitz. Chirurgie esthétique Paris

Etre chirurgien esthétique à Paris  offre le gros avantage de pouvoir être au courant des dernières techniques chirurgicales qui  permettent un ‘amaigrissement rapide; ces gestes opératoires conduisent ainsi à ce que l’on a appelé la chirurgie bariatrique; cette chirurgie qui se développe considérablement dans les pays riches  tente, par un amaigrissement massif forcé, de diminuer les complications de type diabète , les troubles articulaires par compression, les surcharges cardiovasculaires;
Ceci permet de prolonger l’espérance de vie!
Ce point fondamental a été a été prouvé par la confrontation de nombreuses statistiques mondiales.

La perte de poids et de périmètre abdominal  permettrait de gagner jusqu’à 10 ans de prolongation de notre durée de vie à condition d’avoir un BMI (Body mass Index)satisfaisant;
Les méthodes chirurgicales qui sont proposées par nos collègues  chirurgiens spécialistes de la chirurgie digestive dans les hôpitaux parisiens et mondiaux  consistent en un rétrécissement de l’estomac(sleeve gastrectomy),  en de bypass(courts circuits digestifs),  et un peu moins souvent maintenant  des lassos  placés à la jonction entre l’oesophage  et l’estomac;L’amaigrissement obtenu par ces méthodes varie grandement selon les techniques mais peut atteindre une centaine de kilos pour un patient qui pèse 200 kg;Je tiens à souligner qu’il s’agit de méthodes d’amaigrissements extrêmes;
Pour de petites obésités, bien plus communes, un  régime  adapté, et une activité sportive régulière devraient permettre, par une autodiscipline rigoureuse, de perdre du poids inutile et ainsi espérer prolonger sa vie en bonne santé.

le gros ventre est symptomatique d’une société hyper carnivore!

Nous les chirurgiens esthétiques sommes confrontés actuellement aux séquelles inesthétiques des amaigrissements massifs  en différents endroits du corps; la suite au prochain article, de chirurgien esthétique à  paris!

29 novembre 2016

Le congrès de notre société savante vient de se tenir à Paris; parmi les thémes de chirurgie esthétique, et réparatrice, j’ai été fasciné par la chirurgie esthétique asiatiquen notamment Coréene du Sud.

les opérations faites par nos collègues  adroits et inventifs ont ait de la Corée du Sud le pays où s’effectuent le plus d’opérations esthétiques au monde!

Les opérations vedettes sont:

  1. la création de pli à la paupière supérieure pour rajeunir le regard
  2. les rhinoplasties ethniques en rajoutant un implant silconé qui reforme une arête élégante
  3. la retaille des angles mandibulaires trop proéminents qui donnent un visage carré , ce qui crée un jolis minois en V
  4. les profiloplasties, avec avancée du menton, et rhinoplastie, voire des ostéotomies es machoires pour enjoliver considérablement la face si elle est trop longue.

Certaines patientes très défavorisées par leur apparence ont pu devenir actrices  ou mannequins!

ci dessous quelques essins que j’ai fait pendant les séances pour illuster cette nouvelle chirurgie esthétique:

p1100153

chirurgie  2016 sofcpre: thème du congrès

p1100151

chirurgie  souhaitée par profiloplastie

p1100154

chirurgie esthétique du visage en Corée

p1100152_ink_li

chirurgie réparatrice faciale par lambeau microchirurgical

27 avril 2015
botox chirurgie esthétique du visage

BOTOX

 

medecine esthetique:TOXINE BOTULIQUE : UN ANTI-RIDES MAJEUR

Utilisée en France depuis une vingtaine d’années dans le traitement des spasmes musculaires de la face et du cou, la Toxine, Botox-Vistabel, injectée en médecine esthétique pour lisser certaines parties du visage, est une substance sécrétée par la bactérie du botulisme. Isolée et finement dosée, elle empêche la contraction musculaire.

Pour qui ?

quand il existe des rides et une hypercontraction des muscles peauciers du visage

Ce traitement peut être utilisé en prévention sur les ridules dès la trentaine avec des injections très faiblement dosées et poursuivi sans limite d’âge.

pourquoi ça marche?

Chaque muscle possède de nombreux récepteurs commandés par des influx nerveux. Le rôle de la Toxine Botulique est de bloquer un certain nombre d’entre eux à l’endroit de l’injection, afin d’affaiblir, voire de supprimer la capacité du muscle à se contracter. Ainsi, certaines rides disparaissent, en particulier les rides horizontales du front, les rides verticales inter-sourcilières et les rides de la patte d’oie.

Le déroulement d’une séance.

Dosé en faible quantité lors de la première séance afin de pouvoir en mesurer les effets quelques jours plus tard, et d’effectuer éventuellement une retouche. Le produit est localement et précisément injecté dans les muscles spécifiques, avec une aiguille extrêmement fine qui ne laisse absolument aucune marque.

ma technique personnelle

je repique systématiquement après 1 mois, afin de  potentialiser  l’effet de la toxine ,corriger les éventuels défauts après une seule injection  et faire durer ainsi  plus longtemps le bon résultat qui peut dans les bons cas se prolonger pendant 8 mois à 1 an! 

les patientes payent un forfait pour ne pas  etre pénalisées..

Le nombre de séances.

au moins 2 séances au départ,séparées par 1 mois d’intervalle

Après trois ou quatre séances réalisées à environ trois à six mois d’intervalle, l’effet perdure plus longtemps.

Par la suite, une à deux séances d’entretien par an peuvent suffire à maintenir les résultats.

Est-ce que cela fait mal ?

dentique à celle d’une piqûre traditionnelle, la petite douleur parfois ressentie sur certaines zones plus sensibles disparaît dès la fin de l’injection.

une préparation par pommade EMLA est possible sur demande au cabinet!

Les suites.

  Visibles seulement quelques jours après l’injection,des petits bleus peuvent apparaitre;

les petits dômes d’injection disparaissent en 6 heures après les piqûres;

les résultats perdurent en moyenne pendant trois à six mois.

L’un des grands avantages de la Toxine Botulique : Botox-Vistabel, est que, les muscles perdent peu à peu l’habitude de se contracter;

les effets  augmentent au fil des séances. Après la première, il arrive que certains patients ressentent de légers maux de tête ou remarquent un petit gonflement des paupières, voire de légers hématomes. Si elles surviennent, ces réactions disparaissent très rapidement.

beaucoup de patientes signalent l’effet bénéfique des injections de botox sur leurs migraines récurrentes!

MÉDECINE ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE ESTHÉTIQUE VOIENT LEURS TECHNIQUES SE CONJUGUER POUR AMÉLIORER VOTRE APPARENCE!

injection de botox avant

 

après 2 injections de botox

26 avril 2015
après chirurgie esthétique du visage

laurent terzieff âgé

laurent Terzieff jeune

LA RETOUCHE DANS LE Dla retouche en matière lifting cervicofacial  ou même de microlift interesse environ 5% des patients, à cause de la fracture invisible à l’oeil nu,des fibres élastiques du derme et du SMAS!

Peu d’opérations demandent autant de précision et de constance dans le résultat que le lifting cervico-facial, partiel ou total.

Les patientes sont extrêmement exigeantes en ce qui concerne la qualité et la stabilité des résultats.Mais la retouche fait partie des infos que l’on donne au cours des premières consultations , car elle doit toujours être envisagée pour parvenir au meilleur résultat possible!

pourquoi une retouche?

Toute détérioration qui peut survenir (entre 6 mois et 1 an après l’acte opératoire)  rend les patientes insatisfaites, très en colère: elles exigent une réparation.

Ce d’autant plus qu’il y a un œdème post opératoire important ; elles se rendent bien compte que les tissus ont alors été distendus par l’œdème inattendu et inquiétant.

Elles craignent que le résultat ne sera pas aussi merveilleux que ce à quoi le chirurgien les avaient engagé à espérer ; elles sont demandeuses d’une reprise aussi rapide que possible, presque en urgence.

accepter une retouche?

pour les patientes insatisfaites, la retouche est quasiment exigée, mais son tarif fait peur!

Au demeurant, ipour nous chirurgiens, l faut être assez large dans ces indications de retouches ; on peut distinguer plusieurs types :

1- La retouche minime partielle : en fait une simple reprise des cicatrices qui sont distendues au niveau cervical, temporal, ou pré-auriculaire, avec un décollement cutané modéré.
2- Une reprise avec décollement cutané segmentaire étendu : soit au niveau des bajoues, soit au niveau du cou, voire les deux.
3- Une reprise totale avec réfection complète de l’opération  et parfois adjonction d’un geste encore plus important sur le smas génio parotidien ou le plastysma.

L’indication de chacune de ces reprises doit être exposée, compte tenu de ce qui a été fait antérieurement, de la psychologie propre de la patiente, et aussi des possibilités financières qui résultent d’une négociation assez ardue.

En effet, pour les patientes, la retouche chirurgicale fait totalement partie de l’engagement du premier paiement, sorte de contrat à durée indéterminée.

comment évaluer le coût de la retouche?

Pour nous, entrent en ligne de compte d’autres facteurs :
– détérioration liée au mode de vie,
– mauvaise hygiène alimentaire,
– facteur génétique non contrôlable,
– exigence particulière de la patiente,
– vieillissement subit, inattendu et assez brutal.

Il n’y a donc pas de règle en ce qui concerne le montant financier à évaluer de la retouche chirurgicale;le fait de chiffrer des honoraires de retouche n’est pas scandaleux, mais sera expliqué et dicuté en fonction de chaque cas particuler ,pour servir au mieuxles intérêts réciproques..

Il est bien entendu que les frais de clinique et d’anesthésie doivent être payés par la patiente ; Mais les honoraires chirurgicaux doivent être calculés avec encore plus de tact et de mesure de façon à ne pas froisser la patiente et la conduire à aller consulter quelqu’un autre, qui aura beau jeu de médire du premier chirurgien ;
d’autre part il faut faire comprendre à la patiente qu’il y a néanmoins un risque ; seul l’argent à payer la fera réfléchir, comme le disait notre maître Raymond VILAIN.