Recherche et Actualités

Catégorie : Blog

26 octobre 2021

On parle beaucoup du 3e âge dont la population devrait augmenter significativement dans les 20 prochaines années ; les personnes du troisième âge sont différentes de celle que nous avons connu auparavant …
Elles ont un état d’esprit plus jeune, beaucoup plus informé, exigeant sur leur apparence, et un comportement social, sentimental, et mêmes sexuel qui correspond beaucoup plus à la tranche des 50-60 ans qu’à celle des 80 ans!
Hormis les personnes qui portent des handicaps physiques ou mémoriels de type Alzheimer, la majorité des patients du 3e âge que j’ai eu à traiter formulent une demande d’assistance de médecine esthétique ou de chirurgie esthétique, pour que leur corps extérieur demeure en harmonie avec ce qu’ils vivent à l’intérieur, un ressenti agaçant de vieillissement prématuré, d’autant plus que ce phénomène de vieillissement est très inégal d’un individu à l’autre, ce qui augmente encore les frustrations parmi ceux qui sont les plus marqués.
La différence d’âge n’est plus une barrière pour des relations jugées autrefois comme incongrues, mais s’il existe une possibilité de rajeunir pour le plus âgé des deux, cette possibilité conduit à un geste chirurgical ou médical qui entraîne une revalorisation de soi.
Dans ces conditions le recours à la médecine et à la chirurgie esthétique représente une modalité d’action très efficace quoique coûteuse pour ces personnes, surtout quand elles sont les plus marquées ; le prix à payer est moins un enjeu financier ah c’est âge, que la crainte une opération mal menée conduisant à un raté ;
En effet, ces personnes connaissent l’efficacité mais aussi les ratés trop fréquents présentés sur internet, et qui n’ont pas épargné des stars pourtant reconnues, dont la vie et la carrière ont été gâchées irrémédiablement.
Il est donc essentiel pour nous chirurgiens d’utiliser des techniques sûres et reconnues afin de ne pas créer de traumatisme supplémentaire à celui du vieillissement non accepté ;
C’est dans ces conditions que les opérations de type lifting cervico-facial biplan prudent et doux, les microlifts discrets, les opérations rajeunissant les paupières de façon subtile, le relèvement de la plaque péribuccale et des lèvres prennent une très grande importance : éliminer les barres codes des lèvres, repulper un peu les lèvres et les sillons, augmenter les pommettes et les joues creuses par un lipofilling astucieux sont autant d’armes dont nous disposons actuellement
Du succès de ces opérations et infiltrations dépend la qualité relationnelle entre les personnes du 3e âge, mais aussi avec la confrontation à la génération des petits-enfants: l’angoisse de la phrase “mamie tu as un cou de dindon, tu as les joues qui tombent” est sont souvent un prétexte à une opération rajeunissante pour maintenir une atmosphère joyeuse en famille.
En conclusion, la chirurgie esthétique a toute sa place au troisième âge, et nous pensons même qu’elle va considérablement se développer grâce à des techniques plus douces avec des suites plus simples.

Posted in Blog
12 octobre 2021
Smas

Le SMAS est une structure fibro-aponévrotique et musculaire(Système Musculo-Aponévrotique Superficiel de la face) qui se trouve sous la peau du visage; il représente une sorte de doublure tissée de collagène résistant à certains endroits(notamment en dehors de la glande parotide) et traversée par les muscles de la mimique qui se terminent à la face profonde du derme de la peau; bien qu’il soit parallèle à la peau, le SMAS reçoit les expansions des muscles du visage et agit comme un filet répartiteur des tensions; c’est pourquoi même un acteur n’a jamais deux fois le même sourire, car les différentes impulsions agissent les unes avec les autres pour donner une expression unique et qui varie dans le temps;
Au niveau du cou, le Smas s’imbrique avec le muscle peaucier du cou, qui est responsable des Fanons.

Qui a décrit le SMAS ?

C’est moi qui ai décrit ce système en 1974, dans le cadre d’une recherche d’équipe que j’ai dirigé à la demande de Paul Tessier;
Ces études anatomiques ont permis une grande révolution dans la chirurgie du rajeunissement facial en montrant que le lifting simplement cutané pouvait être amélioré par la retension du SMAS: Ainsi était né le concept de lifting cervico-facial BIPLAN!
Depuis de très nombreux chirurgiens ont chacun imaginé une méthode un peu différente pour pratiquer leur lifting avec des vecteurs de retension variables.

La technique du docteur Vladimir Mitz

Personnellement je privilégie un vecteur vertical au niveau du visage, en rajoutant une rotation vers le haut du coussinet graisseux situé au-dessus du sillon naso-génien, et un autre vecteur oblique à 45 degrés vers le haut au niveau du cou: On peut ainsi entraîner un rajeunissement harmonieux du visage sans déformation.
Actuellement sont remises à la mode des techniques un peu différentes, pour diminuer les cicatrices (telle la méthode du microlift indiquée chez les patients jeunes ou en reprise opératoire d’un ancien lifting), ou les techniques utilisant des fils tenseurs: Dans ce cas le médecin n’enlève pas de peau, mais la retend par la profondeur à l’aide de petits harpons reliés à des fils résorbables; je ne trouve pas un grand intérêt à cette technique.

Finalement la bonne connaissance de l’anatomie du visage est la clé qui permet de repositionner les éléments superficiels et profonds qui ont été déplacés par la distension des fibres élastiques à cause du phénomène de la gravitation universelle;
Il est certain qu’en position couché, nous sommes tous rajeunis de 10 ans…

Posted in Blog
1 septembre 2021

Il est fascinant d’observer comment le nez de l’homme parait s’épaissir avec les années, ce que nous constatons souvent sur nous mêmes!
Cette séquence de morphing photos axée sur le beau visage de Richard Gere le démontre fort bien!

Pourquoi cet épaississement?

Probablement par l’accroissement du volume des glandes sébacées et une couche de tissu gras au dessus du SMAS nasal…mais peu de travaux scientifiques à ce niveau sont disponibles; Il n’y a que des conjectures basées sur une constatation de consultation et d’observations courantes…

Cette surépaisseur qui arrive vers la cinquantaine est banale mais dérangeante; esthétiquement elle fait perdre les caractères de finesse et de sculpture énergique du nez chez ceux qui en souffrent; l’intensité de cette élargissement des parties molles du bout du nez est très variable, et très certainement influencé par des prédispositions génétiques, mais aussi par l’abus d’alcool, et d’aliments gras et sucrés; le femmes peuvent aussi en être atteintes, à un degré bien inférieur toutefois;

Un désépaississement chirurgical n’est pas inenvisageable, car c’est ce que nous faisons déjà dans les cas extrêmes de rhinophyma, sorte d’épaississement quasi tumoral du nez chez certaines personnes qui en sont atteintes pour leur grand désespoir: mais nous les traitons avec succès!”

19 août 2021

Le vieillissement du visage chez l’homme est aussi inéluctable que celui chez la femme ; Pourtant peu d’hommes (environ 15%) pensent à se faire opérer d ‘une opération rajeunissante ; certes l’homme un peu plus âgé garde une certaine allure, mais les ravages du temps ne l’épargnent pas !
Les artistes peintres ont de tout temps dépeint cette altération du visage, où la pesanteur et les fractures du derme élastique se conjuguent pour entrainer des changements morphologiques que ces artistes ont parfaitement dépeint ;
Plutôt que d’analyser les visages des stars vieillissantes, un bref regard sur les autoportraits de Picasso se révèle très instructif :
Photo 1 : Picasso est jeune, visage émacié, nez fin mais légèrement bossu ; la bouche est pulpeuse, les poches sous les yeux (génétiques) sont déjà présentes à 17ans ;

Picasso jeune

Figure 1 Picasso jeune

Photo 2 Picasso est dans la soixantaine ; les poches sous les yeux ont diminué (ce qui est rare) les paupières supérieures se sont alourdies, les rides d’expression sont présentes au coin des yeux ; le regard en est devenu plus intense, mais les changements les plus notables se voient dans la moitié inférieure du visage ; le nez s’est épaissi, apparition des sillons nasogéniens, exagération de l’asymétrie faciale avec obliquité du sourire, affinement de la lèvre supérieure ; Les pommettes se sont effondrées ; le cou s’épaissit, le taureau est bien là !

Picasso adulte

Figure 2 Picasso vieillissant

Photo 3 Picasso se représente avec un nez parfait, aquilin, le regard étincelant, un visage plutôt en longueur, étincelant

Picasso fantasme

Figure 3 Picasso fantasmant un nez fin

Photo 4 Picasso dans cette auto caricature insiste sur le nez grotesque qui est gigantisé, mais il conserve cet idéal du visage triangulaire au regard démoniaque !

Picasso autocaricature

Figure 4 Picasso en auto caricature

En conclusion le vieillissement du visage masculin obéit aux mêmes règles que chez la femme, avec des changements vers 40 ans, puis 60 ans ; nos opérations de chirurgie esthétique et les gestes de médecine esthétique (piqûres de botox pour diminuer les rides du front et du coin des yeux , associées aux injections d’acide hyaluronique dans les lèvres trop fines et dans les sillons) doivent être adaptées aux déformations constatées en tenant compte de l’âge , de la comparaison génétique aves les parents ; nous devrons adapter nos gestes à chaque cas particulier : microsmaslift biplan à partir de la quarantaine , puis plus tard lifting biplan smas et peau avec décollements et vecteurs adaptés après 60 ans ;

 

Il faut tenir compte de l’épaisseur habituelle de la peau de l’homme, ce qui exagère la lourdeur du cou et des bajoues, et le risque accru d’hématomes post opératoires chez l’homme hypertendu après la cinquantaine ;
Avec ces indications et de l’expérience, il est parfaitement possible de rajeunir un homme de 10 ans environ, sans que personne ne remarque rien ; d’autant que les cicatrices modernes sont comme chez la femme dissimulées autour de l’oreille et dans l’intérieur du tragus (cartilage au-devant de l’oreille) ; De plus on associe souvent une opération rajeunissante des paupières supérieures et inférieures ou des 4 en même temps ;
Enfin il est possible aussi d’affiner le nez ( comme le démontre le cas Picasso) qui a tendance à s’épaissir avec l’âge, et ce beaucoup souvent chez l’homme que chez la femme.

21 juillet 2021
sculpture de la fesse par liposuccion +lipofilling, avant après

La répartition de la graisse est très spécifique au niveau du corps humain; ainsi une femme change trois fois de corps au cours de sa vie: À la puberté, autour de la quarantaine après les grossesses, et vers 55-60 ans après la ménopause.
Mais la répartition de la graisse est inégale:
on distingue les graisses de surface qui sont faites de petits lobules de la taille de graines de couscous allant jusqu’au diamètre d’un petit pois, et les graisses profondes qui peuvent atteindre la taille d’un grain de raisin;
Les graisses de surface peuvent augmenter ou diminuer en fonction de l’alimentation et de l’activité sportive; elles sont donc mobilisables au cours d’un régime drastique;
Au contraire, les graisses profondes sont très difficilement mobilisables, malgré le régime et le sport;
Leur origine est génétique, les patients ont tendance à reproduire un corps déjà présent dans les ascendants;
C’est pourquoi dans certains cas un régime prolongé ne parvient pas à totalement modifier une silhouette mal-aimée; c’ est aussi la raison pour laquelle les opérations bariatriques peuvent laisser subsister des amas graisseux profonds indésirables, telle une culotte de cheval , un bedon irréductible, ou des gros membres inférieurs qui de plus peuvent être atteints de lipoedeme ou de lymphoedeme.

Un traitement visant à harmoniser la silhouette va donc dépendre de deux facteurs différents:
1)Une action sur les graisses de surface où la perte d’épaisseur repose sur le régime et le sport qui sont donc prépondérants, ou parfois déclenchée par une opération bariatrique;
2)Une action chirurgicale sur les graisses profondes peut nécessiter une intervention simple ou complexe selon les cas:résection cutanéo-graisseuse ou liposuccion à différents étages.

Quels sont les sites principaux du stockage des graisses profondes?

1) Au niveau du visage, ce sont le cou et la bajoue: Dans cette localisation, je suis un partisan du lipolift ou liposuccion de la moitié inférieure du visage et du cou, en surface et parfois en profondeur.
Par contre l’ablation des boules de Bichat entraîne à long terme un aspect squelettisé de la face; je suis très réticent dans beaucoup de cas à pratiquer cette opération actuellement trop à la mode chez nombre d’influenceuses aux joues excavées!

2) Au niveau des bras il existe une masse graisseuse postérieure, sorte de cylindre épais et persistante malgré l’ amaigrissement, mais qui est heureusement très améliorable par une liposuccion ciblée.

3) Au niveau du corps la liposuccion peut agir sur les graisses profondes au niveau des seins, du ventre sus et sous ombilical, au niveau des flancs, du torse, du dos, des fesses, de la culotte de cheval, de la région crurale(quand il existe un frottement entre les cuisses), au niveau des genoux et des mollets. Parfois il existe des amas graisseux au dos du pied… Par contre au niveau des mains il existe souvent une insuffisance de graisse au cours du vieillissement, et c’est là où la technique du lipofilling fais des merveilles!

4) Aux membres inférieurs qui sont épaissis, il faut distinguer deux conditions pathologiques:
* le Lipoedeme qui est une infiltration lymphatique de la Graisse, mais symétrique des 2 côtés, avec apparition de douleur et gonflement après la marche prolongée;
* le lymphoedeme qui est une accumulation de lymphe à cause d’un blocage lymphatique le plus souvent au niveau de l’aine ou du pelvis, asymétrique ou prédominant d’un seul côté;
Ces deux situations peuvent de plus s’accompagner d’une insuffisance veineuse avec varices, pour lesquelles il faudra un traitement spécifique.

En conclusion
Le traitement des amas graisseux indésirables est possible en combinant plusieurs actions;
Le régime, la pratique sportive intensive et les opérations bariatriques vont agir sur les graisses sous-cutanées de surface.
Les amas graisseux profonds sont accessibles à la liposuccion qui est toujours d’actualité, pratiquée avec expérience mais pouvant nécessiter des retouches après 1 ans; la simple liposuccion à la canule Aspirante inventée par Yves Gérard Illouz reste en France une des opérations les plus pratiquées; elle comporte néanmoins différentes variantes(modulation préalable par le laser où les ultrasons), dont la supériorité pour le bénéfice du patient n’a pas été démontrée, mais elle facilite l’action du chirurgien; elle demeure le traitement idéal des graisses profondes;
l’injection de produits lytiques de la Graisse n’a pas encore donné de résultats très probants;
la cryolipolyse est intéressante pour des amas graisseux très localisés et modérés; elle impose plusieurs séances pour traiter des surfaces larges.
enfin la technique du Renuvion( tige sous-cutanée apportant un plasma chauffant à 80 degrés) peut permettre de retendre la peau en contractant le derme, mais aussi en créant une fibrose locale.
La finalité de la prise en charge d’un patient qui souhaite changer d’apparence corporelle en perdant du volume impose donc une politique du régime et de sport au niveau de sa silhouette, qui devra être éventuellement complétée par une réduction des masses graisseuses profondes le plus souvent par liposuccion.
S’il persiste des excédents cutanés, se posera alors la question du redrapage par chirurgie plastique et esthétique.

sculpture de la fesse par liposuccion +lipofilling, avant après

sculpture de la fesse par liposuccion +lipofilling, avant après

12 juillet 2021

Les spécificités chirurgicales de la peau des patients d’origine africaine.

Vladimir Mitz

Le Dr Vladimir Mitz, chirurgien plasticien à Paris, fait le point pour Mine d’Infos

Les téguments des patients d’origine africaine ou apparentés ont comme particularités :

– Une plus grande épaisseur de l’épiderme et du derme
– La présence de mélanocytes qui sont les cellules colorées
– Une réactivité particulière au microtraumatisme, qui peut engendrer des cicatrices hypertrophiques voire chéloïdiennes ;

Aussi le chirurgien esthétique qui doit intervenir chez un patient d’origine africaine doit avertir celui-ci des risques cicatriciels potentiels, qui ont de plus un caractère génétique et familial.

De nouvelles normes particulière de beauté

.

Il existe des Tendances esthétiques singulières chez les patients d’origine africaine :

– Un nez  d’apparence plus européenne est une demande pas très fréquente mais néanmoins prégnante chez certains patients qui souffrent d’un nez à la racine aplatie, et aux narines épatées; évidemment tous les individus ayant ce morphotype ne se précipitent pas vers ces opérations…; la réparation d’un nez ethnique  repose sur la mise en place d’un greffon silicone ou osseux qui permet de refaire l’arête et de projeter la pointe nasale; des ostéotomies des os propres sont souvent nécessaires pour affiner le nez de face; il faut de plus faire une résection à la base des ailes du nez, pour les réenrouler, et éviter les ailes flottantes au pied de la pyramide nasale.

– Une augmentation d’un menton en retrait(profiloplastie) peut être indiquée chez certains patients qui présentent une insuffisance de la projection du menton ; l’amélioration du profil se fait alors par une génioplastie d’apposition, c’est-à-dire une augmentation de la pointe du menton par la mise en place d’un implant mentonnier en silicone, au travers d’une incision dans le sillon gingival inférieur ; ceci pour éviter toute cicatrice cutanée sous le menton.

– Une poitrine moins tombante et plus projetée surtout après plusieurs grossesses ; en effet de façon génétique malheureuse, certaines patientes présentent une poitrine qui se vide à la suite des allaitements,
 il s’associe souvent chez ces patientes une ptôse mammaire, avec des seins très tombants qu’il convient de remodeler par une plastie mammaire avec des cicatrices, ou dans certains cas par la mise en place d’un implant mammaire que j’introduis par la voie axillaire pour éviter les cicatrices visibles.
Il y a aussi une possibilité de pratiquer des lipofilling mammaires, en complément des implants, ou de façon isolée mais il faudra deux ou trois séances pour parvenir à augmenter la poitrine de plus d’un bonnet.

Photos avant après plastie mammaire avec cicatrices chéloïdiennes

Avant

<

– une augmentation des fesses est actuellement une exigence assez fréquente chez les patientes de couleur, initiée par la mode brésilienne ;au Brésil, en Colombie, au Mexique, ce type d’opération fait fureur.

Il existe deux possibilités qui peuvent être associés pour augmenter les fesses:

– Soit la mise en place d’implants fessiers spécifiques en silicone gel assez ferme, introduits par une incision placée dans le pli inter-fessier supérieur,
– Soit des lipofillings de grande quantité de graisse prélevée sur la patiente elle-même ; la zone donneuse est variable, ventre, pneus thoraciques, cuisses, genoux, mollets. Malgré les progrès de la technique du lipofilling, il est difficile de prévoir combien de tissu graisseux restera vivant après 4 mois, l’idéal étant au moins 50% de survie ;il faudra donc recommencer une ou deux fois les sessions de lipofilling pour obtenir le résultat maximal.

Les cicatrices chéloïdes:
Il s’agit du problème le plus difficile à résoudre; la cicatrisation chéloïdienne n’est pas propre au patient de race noire; européens, asiatiques, peuvent aussi cicatriser de cette façon; il s’agit de cicatrice en relief, foncée et exubérante qui  persiste et augmente après une  année d’évolution; la cicatrice fine des premiers jours évolue progressivement pour devenir hypertrophique; elle ne disparaît pas après un an, bien au contraire; la cicatrice s’épaissit, se boursouffle, démange et dérange.

Il n’y a que deux traitements efficaces :

– Soit des injections de produits cortisonés retard dans la cicatrice, qui parviennent au prix de plusieurs séances, à aplatir ces cicatrices bourgeonnantes ; mais il faut parfois recommencer plusieurs fois ;
– Soit des séances de radiothérapie ciblée, pratiquées par des radiothérapeutes compétents qui sauront doser correctement l’intensité des rayons, et limiter les zones d’irradiation pour ne pas affecter les tissus sains.
* d’autres traitements sont en cours d’exploration, telle la cryothérapie intra chéloïdienne.

La demande de blanchiment de la peau est actuellement difficile à exaucer, car le traitement autrefois efficace à base d’hydroquinone est actuellement interdit, du fait que cette molécule un pouvoir cancérigène à haute dose. Heureusement ces demandes sont plutôt rares et occasionnelles…

En conclusion, la peau noire a des spécificités particulières, qui impose une information circonstanciée aux patients qui souhaitent une opération avec cicatrices ; heureusement ce n’est pas le fait de tous les patients de couleur, mais tout chirurgien esthétique a en tête le risque chéloïdien quand il s’agit d’opérer ce type de patient.

Propos recueillis auprès du Dr Vladimir Mitz par Nora Ansell-Salles

Bibliographie
– Chirurgie Esthétique, Éditions du Cygne, 2006 (ISBN 978-2849240175)
– Les liftings, Ellipses Marketing, 2004 (ISBN 978-2729818784)
– Art-Thérapie, avec Marie-Claude Joulia, Éditions L’Harmattan 2003 (ISBN 978-2747546003)
– La chirurgie esthétique, Éditions Flammarion, coll. « Dominos », 1995

22 juin 2021

Parmi les différentes voies d’abord pour implanter une prothèse mammaire siliconée même de gros volume, je reste un fervent partisan de l’incision axillaire ;
Cette incision a été beaucoup utilisée par le chirurgien des stars de l’époque 1950-1970 : Le docteur Rodolphe Troques ; Quand je fus devenu praticien des hôpitaux de Paris à l’hôpital Boucicaut, dans le service du célèbre professeur Raymond Vilain, la tendance était de mettre des implants mammaires en position rétro musculaire pectorale ;
Quoi de plus direct que l’incision axillaire pour passer en arrière du muscle sans rien couper ni nerf ni vaisseau sanguin important ?
Puis de longer les côtes et ainsi placer parfaitement l’implant dans sa niche préfabriquée ;

Dans le pavillon d’en face du nôtre officiait le professeur Réynier, chirurgien digestif pionnier des mammectomies sous-cutanées en prévention des cancers du sein potentiels ; ce chirurgien avait trouvé une méthode très astucieuse pour enlever la glande mammaire par une incision latérale axillaire verticale ;
Bref tout concordait pour que me lançasse dans l’exploitation de la voie axillaire exclusive pour l’augmentation mammaire de première intention, utilisant les autres voies péri aréolaires ou sous mammaires dans les cas difficiles de reprise chirurgicale secondaire.

Aujourd’hui encore je pratique le plus possible l’augmentation mammaire par voie axillaire, parvenant même à faire des changements d’implants par cette voie complètement dissimulée dans les plis de l’aisselle ;

J’ai transmis cette technique à mes élèves, et les plus habiles l’ont conservée comme une technique de référence ;
C’est néanmoins une méthode plus difficile pour placer les prothèses en position PRE musculaire, mais il n’est pas nécessaire à mon avis d’utiliser systématiquement l’endoscopie, à condition de pratiquer une dissection douce et prudente.
En conclusion je vous recommande vivement cette méthode, qui n’a pas la faveur malheureusement de tous les praticiens, qui l’accusent d’être plus difficile à exécuter, ou source d’infection à cause des glandes sudorales ; mais cela n’a pas été ma constatation avec plus de 30 ans d’expérience.

Obtenir une superbe poitrine nouvelle sans cicatrices visibles est un formidable acquis pour un grand nombre de patientes, qui de plus portent d’excellentes prothèses mammaires siliconées durant autour de 20 ans de tranquillité par ailleurs.

17 mai 2021
Poitrine généreuse

Beaucoup de patientes traversent 2 phases dans la vie de leur corps féminin: Une première phase pas où elles adorent, avoir une poitrine généreuse, puis une deuxième page où elle privilégient le confort de la vie quotidienne, et préfèrent une poitrine qui tienne et de petite taille.

Comment obtenir une poitrine généreuse lorsqu’elle est trop petite?

2 solutions existent:
1) les implants mammaires de tout type, actuellement essentiellement à base de gel siliconé, et qu’il faut changer tous les 15 ou 20 ans;
2) le lipofilling mammaire qui permet d’augmenter la poitrine d’un demi bonnet par séance chirurgicale, en prélevant la graisse sur la patiente elle-même et non pas sur quelqu’un d’autre .
Ces deux techniques peuvent être combinées dans certains cas, notamment lorsque la peau du sein est très fine, et laisserait entrevoir la présence d’une prothèse avec un aspect peu nature.

Comment réduire une poitrine devenu trop importante?
Les techniques de réduction mammaire ont beaucoup évolué, en donnant la priorité à une forme du sein plus érotique, et en réduisant les cicatrices en les limitant autour du mamelon, et à la portion verticale, en évitant au maximum la cicatrice horizontale qui coupe le thorax;
Bien sûr toute la glande qui est enlevée sera adressée à l’examen au microscope pour vérifier qu’il n’y a pas de petit cancer inapparent au toucher simple.

À quel moment faut-il se décider?
Les opérations de plastie mammaire sont à la fois d’ordre esthétique et de chirurgie réparatrice lorsqu’il s’agit de réduire chaque sein de plus de 300 grammes.
Le complexe de seins trop petits ou trop gros apparaît souvent dès l’adolescence; par contre la demande de réduction mammaire est beaucoup plus fréquente à l’âge adulte ou vers la ménopause, quand la poitrine devient infiltrée de graisse et s’alourdit exagérément; ce moment-là les femmes contemporaines privilégient le confort du quotidien et nous demandent c’est une réduction mammaire jusqu’à un bonnet B ou petit C.

Quels sont les résultats habituels de ces opérations?
Actuellement on peut admettre que 95 % des patientes nous disent être satisfaites très satisfaites du geste chirurgical; il existe 5 % de petits défauts, à type d’asymétrie, de baisse de la sensibilité du mamelon, de petits soucis cicatriciels, d’hématomes ou de petite infection à cause du rejet des fils de suture.

Et les opérations combinées?
L’association implant mammaire et lipofilling mammaire peut être extrêmement utile dans certains cas particuliers; votre chirurgien vous conseillera au mieux après un examen attentif de l’épaisseur de la peau, de l’épaisseur de vos muscles pectoraux, et des différences droite-gauche.
L’association d’une opération mammaire avec une plastie abdominale, une liposuccion importante, une cruroplastie de la face interne des cuisses, sont techniquement possibles mais augmentent les risques opératoires si l’opération doit durer plus de 4 heures; aussi suis-je personnellement favorable à des opérations plutôt ciblées, en évitant les gestes chirurgicaux multi-étages, sources de bien des tracas physiques et psychologiques.

Posted in Blog
21 avril 2021
sculpture de la fesse par liposuccion +lipofilling, avant après

Sculpture de la fesse par liposuccion +lipofilling, avant après

Une découverte française

Depuis que le chirurgien français Yves Gérard Illouz est venu montrer la technique de liposuccion à l’hôpital Boucicaut en 1980 dans le service du professeur Raymond Vilain, une véritable révolution conceptuelle s’est instituée en matière de chirurgie réparatrice et esthétique; déjà à l’époque Illouz avait pensé à réutiliser la graisse injectée prélevée sur le même patient pour traiter certaines dépressions tissulaires, en même temps qu’il effectuait des travaux de laboratoire qui ont démontré l’intérêt des cellules souches présentes dans la graisse , cellules magiques capables de se transformer en tissu musculaire cardiaque ou autres, après des manipulations enzymatiques complexes;

Des cellules multipotentes

Depuis cette époque, les adipocytes sont devenus la vedette de beaucoup de publications scientifiques, qui ont permis de démontrer la survie des cellules graisseuses dans de bonnes conditions, prélevées au bon endroit ;
Les équipes de chirurgie esthétique et réparatrice ont développé les techniques de lipofilling aussi bien au niveau du visage que du corps ; le lipofilling ne donne pas le cancer, il permet de reconstituer enlever après cancer en évitant parfois les lambeaux et les prothèses !

Un prélèvement par Lipoaspiration douce

Les techniques destinées enlever des excédents de la graisse au niveau des culottes de cheval, de la face, des cuisses, des bras, du ventre ainsi qu’au niveau du double menton sont essentiellement chirurgicales,
En effet les autres techniques par injection ou par Cryo lipolyse ne permettent pas de conserver un tissu graisseux viable ;
Cette lipoaspiration douce s’effectue à l’aide d’une machine aspirante spéciale ou par aspiration à la seringue ; ainsi Ramond Vilain (dès les années 80) avait eu l’idée d’enlever les graisses excédentaires au niveau d’une culotte de cheval chez une patiente puis l’a injectée au niveau des seins pour en augmenter le volume, dans le cadre de la consultation et du traitement des anomalies de la silhouette féminine.
Malheureusement pour le moment aucune technique de conservation de la graisse n’est réellement au point, il faut impérativement réinjecter tout de suite après le prélèvement. Le taux de survie des adipocytes n’est que de 30 à 50 % au niveau des cellules prélevées, c’est un domaine de recherche pointue en ce moment pour augmenter le pourcentage de préservation.
Aussi dans le cadre d’un lipofilling des seins ou de la fesse au moins 2 séances sont à envisager pour obtenir un résultat satisfaisant ;

Des indications qui se multiplient

L’augmentation de volume est intéressante au niveau du dos des mains lorsqu’elle sont flétries, ou au niveau du visage pour augmenter le volume des pommettes, remplir les lèvres ou les sillons nasogéniens ; certains auteurs parlent de “Nano Fat” pour souligner l’idée qu’ils sélectionnent de toutes petites cellules afin de les injecter par l’intermédiaire de très fines canules.

Les bourrelets graisseux autrefois si détestables son devenus une mine dans laquelle le chirurgien réparateur et esthétique transforme un excédent en réserve de comblement à répartir ailleurs dans le corps.

un site partenaire en construction:https://www.beautepresta.com

Posted in Blog
12 mars 2021

Le refus de la chirurgie esthétique par les stars, comme Brigitte Bardot ou plus récemment par Sharon Stone, âgée de plus de 60 ans!

Sharon Stone

Un mouvement de résistance envers la chirurgie esthétique se manifeste depuis plusieurs années, encore beaucoup de jeunes la télé-réalité pour lancer dans des opérations de chirurgie esthétique en Tunisie dans d’autres pays du Maghreb!

Certaines de ses patients sont d’ailleurs très mécontentes, parlant même de ratés et de souffrance psychologique.

Mais imperturbable Sharon Stone continue d’affirmer qu’elle ne donnera jamais au visage ou son corps à l’emprise du bistouri!

En fait, cette actrice super intelligente bénéficie d’une génétique très favorable, qui lui permet de rester très belle sans aucun artifice! cela n’est pas le cas de la majorité de la population masculine ou féminine!

La Résistance cutanée au vieillissement dépend de deux facteurs importants: La structure des fibres élastiques qui peuvent se rompre précocement, et les capacités régénératives des diverses couches de collagène qui composent le matelas dermique.

La décision d’une action de rajeunissement par la chirurgie ou par des injections de substances utiles en médecine esthétique ne peut être décidée que lorsque la patiente le demande…

Il faut tenir compte aussi de la pression écologique verte et vertueuse, qui est en faveur d’un vieillissement naturel et progressif, faisant redouter un aspect transformé caricatural après une chirurgie mal menée.

Mais l’école française de chirurgie esthétique est entièrement focalisée sur l’obtention de résultats discrets et imperceptibles en tant qu’acte opératoire, tout en permettant de rajeunir d’une dizaine d’années;

Cela peut aider à maintenir une carrière ou au moins de redonner confiance en soi.

Posted in Blog