Dernières opérations

Chirurgie esthétique et réparatrice : Les congrès de l’automne 2019

27 novembre 2019

J’ai participé à deux congrès importants au mois de novembre 2019:

1) le traitement partiellement conservateur du cancer du sein

a occupé une large place au Congrès national de la SOFCPRE, société française de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique dont j’ai été le président 2003;
Parmi les nombreux thèmes qui ont été traités, j’ai surtout retenu le fait que les chirurgiens spécialistes du sein, qu’ils soient cancérologues aux chirurgiens reconstructeurs ou simplement chirurgien esthétique, doivent reconsidérer la manière dont ils envisagent l’ablation du sein pour cancer;

De nombreux collègues qui travaillent dans des Instituts de cancérologie spécialisés plaident pour la conservation de l’aréole et du mamelon lorsqu’on enlève un cancer du sein qui n’est pas trop volumineux; ils nous expliquent que de 3 à 5 mm d’épaisseur conservés au niveau de l’aréole et du mamelon au cours de l’ablation ne font pas courir de risques excessifs de récidives; conservation de l’aréole et du nom favorisent bien entendu les reconstructions précoces et immédiates;

Personnellement j’ai essayé de mettre au point des techniques élégantes et fiables de réparation de l’aréole et du mamelon quand il fallait malheureusement les enlever où que des patientes furent opérées par des opérations mutilantes;
Pour reconstituer l’aréole le principe est de prendre une greffe de peau totale dans la région crurale (à la racine de la cuisse), pour reconstituer le mamelon, j’utilise une petite greffe composée enlevant un tiers du mamelon controlatéral normal, ou un petit fragment du lobule de l’oreille;

Pour plus de précisions reportez-vous dans mon site à : reconstruction du sein après cancer

2) La profiloplastie autologue

qui consiste en la ré-inclusion de la bosse du nez dans le menton par des cicatrices invisibles (à l’intérieur du nez et à l’intérieur de la bouche) a été la présentation que j’ai fait à la société israélienne de chirurgie plastique réparatrice et esthétique à Tel-Aviv;

J’ai rappelé que cette technique, qui n’avait pas beaucoup d’adeptes, date déjà depuis un siècle, née avec les origines de la rhinoplastie; il faut une technicité particulière pour rendre fiable cette opération, que j’ai pratiqué une centaine de fois depuis 40 ans à la grande satisfaction de mes patients;

Ma présentation a soulevé beaucoup d’intérêt; de nombreux collègues m’ont précisé qu’ils allaient utiliser cette technique pour un meilleur résultat de leurs patients concernés, plutôt que de mettre en place des prothèses en silicone au niveau du menton comme celui-ci est suffisant et qu’ils avaient en réserve une bosse nasale réutilisable.

Pour plus de précisions reportez-vous à https://youtu.be/AGiN7zxC_8k


Le docteur Mitz à Tel-Aviv le soir