Recherche et Actualités

La chirurgie esthétique au troisième âge reprend une grande importance !

26 octobre 2021

On parle beaucoup du 3e âge dont la population devrait augmenter significativement dans les 20 prochaines années ; les personnes du troisième âge sont différentes de celle que nous avons connu auparavant …
Elles ont un état d’esprit plus jeune, beaucoup plus informé, exigeant sur leur apparence, et un comportement social, sentimental, et mêmes sexuel qui correspond beaucoup plus à la tranche des 50-60 ans qu’à celle des 80 ans!
Hormis les personnes qui portent des handicaps physiques ou mémoriels de type Alzheimer, la majorité des patients du 3e âge que j’ai eu à traiter formulent une demande d’assistance de médecine esthétique ou de chirurgie esthétique, pour que leur corps extérieur demeure en harmonie avec ce qu’ils vivent à l’intérieur, un ressenti agaçant de vieillissement prématuré, d’autant plus que ce phénomène de vieillissement est très inégal d’un individu à l’autre, ce qui augmente encore les frustrations parmi ceux qui sont les plus marqués.
La différence d’âge n’est plus une barrière pour des relations jugées autrefois comme incongrues, mais s’il existe une possibilité de rajeunir pour le plus âgé des deux, cette possibilité conduit à un geste chirurgical ou médical qui entraîne une revalorisation de soi.
Dans ces conditions le recours à la médecine et à la chirurgie esthétique représente une modalité d’action très efficace quoique coûteuse pour ces personnes, surtout quand elles sont les plus marquées ; le prix à payer est moins un enjeu financier ah c’est âge, que la crainte une opération mal menée conduisant à un raté ;
En effet, ces personnes connaissent l’efficacité mais aussi les ratés trop fréquents présentés sur internet, et qui n’ont pas épargné des stars pourtant reconnues, dont la vie et la carrière ont été gâchées irrémédiablement.
Il est donc essentiel pour nous chirurgiens d’utiliser des techniques sûres et reconnues afin de ne pas créer de traumatisme supplémentaire à celui du vieillissement non accepté ;
C’est dans ces conditions que les opérations de type lifting cervico-facial biplan prudent et doux, les microlifts discrets, les opérations rajeunissant les paupières de façon subtile, le relèvement de la plaque péribuccale et des lèvres prennent une très grande importance : éliminer les barres codes des lèvres, repulper un peu les lèvres et les sillons, augmenter les pommettes et les joues creuses par un lipofilling astucieux sont autant d’armes dont nous disposons actuellement
Du succès de ces opérations et infiltrations dépend la qualité relationnelle entre les personnes du 3e âge, mais aussi avec la confrontation à la génération des petits-enfants: l’angoisse de la phrase “mamie tu as un cou de dindon, tu as les joues qui tombent” est sont souvent un prétexte à une opération rajeunissante pour maintenir une atmosphère joyeuse en famille.
En conclusion, la chirurgie esthétique a toute sa place au troisième âge, et nous pensons même qu’elle va considérablement se développer grâce à des techniques plus douces avec des suites plus simples.

Posted in Blog