Dernières opérations

Lipofilling ou greffe

Augmentation mammaire par greffe ou lipofilling de graisse

Lipofilling ou greffe de votre propre graisse

par Vladimir mitz chirurgien esthétique à Paris

Comment réparer des manques tissulaires de la façon la plus simple et « écologique »?

Une bonne alternative consiste à prélever votre propre graisse, à la préparer d’une façon spéciale, et de la réinjecter: cela s’appelle un lipofilling ou parfois greffe dermo-graisseuse car on greffe aussi  en même temps des cellules dermiques et des composants plasmatiques nutritifs.

Voici un siècle, à peu près, que plusieurs chirurgiens audacieux ont eu la même idée de transporter de la graisse, du derme, voire un lipome dans les seins pour les augmenter : ainsi CZERNY en 1895 !

petit historique du lipofilling à Paris

Ce sont les travaux de YG ILLOUZ qui, publiés dès 1997 ont relancé la machine à nouvelles idées, en matière de transferts graisseux !

R.VILAIN a sauté sur l’occasion, à la suite d’un cours d’ILLOUZ à l’hôpital BOUCICAUT, organisé par JC DARDOUR et moi-même, pour oser déplacer, dans les semaines qui suivirent, devant nos yeux interloqués, une culotte de cheval dans la poitrine menue d’une jeune méditerranéenne !

Auparavant, il avait été le promoteur des inclusions de bandes de peau hétérologue ou autologue, en les dé spécifiant au CIALIT, un dérivé mercuriel !certaines patientes en portent peut être encore, calcifiées et massives …

La technique du  lipofilling conquiert le monde

S.COLEMAN dès 1995, MC MISSANA (2007), et surtout E.DELAY de Lyon, depuis les années 2007, ont modifié la donne par des travaux cliniques rigoureux qui ont infléchi les recommandations négatives de la SOFCPRE (la société savante des plasticiens) , récusant au début l’augmentation mamaire esthétique des seins par des autogreffes de graisse, pour admettre finalement une certaine validité à ces essais en 2010 ; Les essais de lipofilling pour réparer et reconstituer les seins après cancer se sont en effet révélés concluants des les années 2005, ouvrant la voie à l’utilisation exponentielle des greffes de cellules graisseuses ou adipocytes.

A l’étranger, R.KHOURY, génial inventeur trouve tout, a imaginé et publié en 2009 le soutien-gorge ventouse BRAVA, qui permet de dilater la peau en quelques semaines avant de pratiquer le lipofilling; l’idée est que les cellules graisseuses prennent mieux si on leur fait beaucoup de place avant de les transférer! mais cette méthode peu pratique pour les patientes dormant avec une appareillage décourageant n’a pas bien pris à paris…

Le lipofilling en cours d’expérimentation

Petit problème: actuellement on ne peut faire survivre qu’environ un tiers des adipocytes greffés, ce qui impose 2 ou 3 séances pour passer d’un bonnet A à un bonnet B dans le cadre d’une augmentation mammaire.Bref les cellules souches graisseuses, troupe de choc des adipocytes légionnaires de l’impossible, sont en marche forcée dans les laboratoires expérimentaux-mais aussi dans les salles d’opération, où  ces cellules voient narquoisement leur position passer de superflu et détestable quand il s’agit de bedon ou de culotte de cheval, à nécessaire et utile quand il s’agit de radiodermite ou de comblement de perte de volume tissulaire !

S’il est trop tôt pour dire ce qu’il en est après 20 ans, nous avions, à l’hôpital BOUCICAUT, expérimenté les techniques de greffes de graisse depuis une quinzaine d’années, à peu près en même temps que G.MAGALON importait la technique de S.COLEMAN en France ;

Nous réparions les inégalités de surface post liposuccion (liposculpture!), les déficits post traumatiques d’épaisseur des membres, les creusements du visage (syndrome de ROMBERG, séquelles de trithérapie anti HIV, etc…), et les déficits de volume mammaire après cancer, réparé par des prothèses mamaires insuffisantes !

Ainsi, pour notre part, avons-nous réalisé une série importante de greffes graisseuses pures, sans décantation, ni centrifugation, un peu à la façon de F.FOURNIER, qui a écrit avant les autres sa technique de rajeunissement du visage par comblement micro graisseux : n’oublions pas ses remarquables résultats qui furent confirmés et développés par BON auteur du concept et de la technique du BABY FACE ;

Lipofilling du sein et des fesses : une enquête sur le net

Il m’est apparu intéressant d’aller explorer les résultats des collègues sur le lipofilling des seins afin de dégager un consensus visuel;Globalement, les résultats des auteurs apparaissent comme très bons ; peu précisent le nombre d’opérations nécessaires pour augmenter une poitrine de 2 bonnets (plus ou moins 250 cc !)

Sur les forums féminins, le lipofilling des seins et des fesses sans prothèses fait fureur; des passionarias encouragent les candidates et recommandent des collègues, surtout ceux et celles qui sont passé à la télé !!

Personnellement, j’ai utilisé l’augmentation mammaire isolée, dès les années 1980, après échecs par infection de prothèses mammaires implantées et qu’il a fallu retirer ; j’ai procédé, en plusieurs étapes, avec des résultats stables et satisfaisants, mais au prix d’une demi-douzaine de séances chez des patientes à petit potentiel de réserve adipocytaire…(pas assez grasses…)

Lipofilling des seins : les risques théoriques

Des soucis peuvent apparaître après un lipofilling:

*des calcifications apparaissant longtemps après la greffe ; pour les radiologues, et notamment le DR TRISTANT, grand spécialiste parisien du problème, ces calcifications sont notoirement différentes de calcifications cancéreuses, plus petites et en amas

*des hématomes : localisés et de peu de gravité

* un huilome, (liquéfaction de la graisse )pouvant aller jusqu’à des lésions de cytostéatonécrose : la ponction guidée sous échographie permet de contrôler le diagnostic et résoudre le problème

*une infection à point de départ des injectâts : évacuation par lipoaspiration et antibiothérapie

Lipofilling en complément d’une augmentation mammaire ou augmentation « hybride »

Il s’agit d’associer un lipofilling immédiat au cours  d’une augmentation mammaire, chez une patiente dont les tissus de recouvrement sont trop minces,et laissent apparaître les bords de la prothèse en silicone; Parfois c’est pour épaissir la peau de recouvrement car il y a des plis qui apparaissent autour d’une prothèses affaissée; ou encore un lipofilling astucieux pour équilibrer une petite asymétrie mammaire postopératoire; C’est le Dr E.Auclair, qui a travaillé autrefois avec moi, qui s’est fait le chantre mondial de cette augmentation mammaire hybride.

petits lipofillings du visage et du corps

La face, surtout la région orbitaire(cernes, paupières devenues creuses avec l’âge)bénéfice grandement de petits lipofillings fins, appelés micro-lipofilling par mon ami G.Magalon; Il préconise cette méthode pour combler les sillons nasogéniens, les lèvres trop minces, les lobes d’oreille affaissés, les lèvres génitales aplaties  …Il a imaginé des aiguilles spéciales pour cette pratique délicate et minutieuse.

Une centrifugation discutée

S.Coleman est un collègue américain qui a décrit minutieusement les règles de prélèvements et de préparation des bouillons adipocytaires. Parmi ses dadas, la centrifugation qui permet de séparer les cellules nobles  des débris  indésirables; mais ces débris peuvent aussi contenir des molécules et enzymes utiles à une meilleure survie.

Personnellement je ne centrifuge donc pas, je laisse simplement décanter avant de regreffer.

[/cws-widget]