Recherche et Actualités

Le blog

30 novembre 2022

Insatisfaction et procès après chirurgie esthétique

Une insatisfaction et un procès après chirurgie esthétique sont plut=ot rares en France o$ le niveau d’excellence professionnelle est élévé.

Néanmoins le risque existe; une information préalable simplement honnête ne semble pas suffire aux juges qui réclament une information exhaustive y compris les pires complications qui font peur à formuler; les fiches d’informations rédigées sous la direction  du dr G.FLAGEUL pour la SOFCPRE ont cette vertu…

L’insatisfaction après une chirurgie esthétique, surtout après un lifting cervico facial a été analysée par l’expert national auprès de la cour de cassation, G.FLAGEUL en 2017, et publiée cette année là dans le rapport du président DELAY dans les annales de chirurgie plastique (thème=le renouveau dans les liftings cervico faciaux).Le motif principal des plaintes provient surtout d’un défaut d’information préalable.Actuellement on assite de plus à la mise à mort de la E-REPUTATION des praticiens sur les réseaux sociaux et la fiche GOGGLE BUSINESS. Il est très difficile d’opposer une défense valide devant parfois des plaintes disproportionnées par rapport aux complications constatées.
Le taux des complications globales en matière de lifting du visage ne représente que 3,5% des plaintes déposées devant les assurances obligatoires des praticiens. A nous praticiens d’informer encore mieux nos futurs opérés!

23 novembre 2022
nez avant-apres

 rhinoplastie d’un nez pointe ronde 20 ans après

Photos d’un nez affiné par rhinoplastie, 20 ans après

Opérateur Vladimir Mitz

Il est interessant d’observer les résultats à très long terme d’une opération de rhinoplastie de la pointe visant à affinner le bout du nez.

Comment obtenir de la finesse au niveau d’un nez ?
rhinoplastie d’un nez pointe ronde 20 ans après: Comme le montre les deux photos ci-jointes, j’ai obtenu de la finesse au niveau d’un nez large et épais en associant plusieurs techniques chirurgicales ;
Cette opération a été réalisée il y a plus de 20 ans ;
A l’époque on ne disposait pas des injections d’acide hyaluronique stable pour réaliser une rhinoplastie médicale, dans l’effet aurait d’ailleurs été temporaire ;
Les photos sont d’abord celle du cas, à l’origine, puis une photo envoyée par le patient 20 ans après l’opération ;

La technique opératoire a consisté en plusieurs temps :
1) Rapprocher les os propres du nez par des ostéotomies latérales, à l’aide d’un petit burin et d’un marteau
2) Diminuer la rondeur de la pointe nasale en enlevant la partie haute des cartilages alaires
3) Rapprocher les dômes de ces cartilages alaires
4) Réutiliser les cartilages alaires enlevés pour créer une nouvelle arrête cartilagineuse médiane, sous la forme d’une crête attrapant mieux la lumière
5) Mettre en place un étai columellaire qui a été taillé au dépend de la cloison nasale, afin de soulever la pointe nasale ;

Tous ces gestes techniques ont été réalisés par voie fermée sans aucune cicatrice résiduelle visible !
Le résultat après 20 ans est très satisfaisant, et le patient me demande plus aucune retouche ;

opération nez avantopération nez 20 ans après

16 novembre 2022
La chirurgie esthetique de la main 2022 r

La chirurgie esthetique de la main 2022

La chirurgie esthetique de la main 2022  raconte les évolutions techniques en chirurgie de la main, malformations, traumatismes, doigt en massue, microchirurgie.

Esthétique main, une recherche très populaire sur Google: 37 millions 500 mille demandes!

Pourquoi un tel engouement?

L’aspect esthétique de la main

L’aspect esthétique de la main et une grande préoccupation sociétale; notamment la face dorsale de la main revet une importance de miroir qui reflète l’état de la peau, ne dissimule pas le vieillissement ni les tâches si elles ne sont pas traitées, et peut-être en contradiction avec le rajeunissement éventuel du visage par un lifting réussi.
Les internautes explorent aussi des possibilités de décoration unguéale très à la mode en ce moment, ainsi que les possibilités de massage bienfaisant pour l’état général.
La beauté des mains fait donc partie intégrante des gestes proposés par les instituts de beauté à la fois pour entraîner un bien-être au quotidien, et une mise en valeur de l’extrémité des doigts.

Le traitement de l’ongle

Le traitement de l’ongle et de son pourtour est un des traitements fondamentaux que proposent les esthéticiennes; d’ailleurs à ce sujet une petite méfiance est nécessaire du fait du risque de malmener le lit unguéal et d’entraîner ainsi un panaris qui peut conduire jusqu’à un geste chirurgical lorsqu’il existe une infection malfaisante.

Les malformations de naissance au niveau de la main sont extrêmement nombreuses

– syndactylie ou doigts palmés
– pouce en massue ou en spatule
– doigt trop petit, trop court, encore appelé brachydactylie
– main à 6 doigts ou polydactylie
– déformation axiale des doigts
– malformation de la main au cours du syndrome d’Appert
– etc…
Il existe bien d’autres problèmes potentiels qui peuvent apparaître au cours de la croissance et qui vont entraîner un complexe d’apparence au niveau de la main sans que sa fonction ne soit altérée.

Les déformations post-traumatiques

Les déformations post-traumatiques sont extrêmement nombreuses à cause des accidents professionnels, mais aussi à cause du bricolage à la maison. Qu’il s’agisse de brûlure ou de mutilation, l’aspect inesthétique est une part importante de la gêne éprouvée par les patients.
À ce propos il est utile de recommander la plus extrême prudence au cours de l’utilisation des instruments potentiellement dangereux qui contrairement aux outils professionnels ne comportent pas de système de sécurité.
Le traitement de ces plaies, amputations, dilacérations ou écrasements divers doit être effectués en urgence dans un cadre de type SOS mains où la microchirurgie prend une place prépondérante pour la réparation fonctionnelle, qui devra toujours être esthétique.
Encore actuellement les prothèses de doigts ou de mains, même très sophistiquées, proposées sur le marché international sont très belles quand elles ne marchent pas, et demeurent très laides et encombrantes quand il s’agit d’utiliser un programme fonctionnel comme celui par exemple de saisir un œuf sans le briser.

Que peut apporter la chirurgie esthétique au niveau des mains?

– le principal apport contemporain est la lutte contre le vieillissement de la main.
Cela concerne:
a) d’une part les taches séniles qui peuvent être traitées par les moyens physiques(laser, plasma, ultra fréquence): Mon conseil préféré est d’utiliser l’azote liquide qui, parfaitement manié par des dermatologues compétents, donne des résultats stables et sans complications.
b) d’autre part l’amincissement de la peau du dos des mains qui est facilement corrigé par des injections d’acide hyaluronique- mais qu’il faudra recommencer tous les ans- ou par une alternative intéressante si la patiente présente quelques amas graisseux prélevables: Le lipofilling il faudra répéter au moins une fois après 4 ou 6 mois pour obtenir un amincissement stable et définitif, très valorisant car il existe des cellules souches réparatrices dans le tissu gras greffé.
– une autre dimension dans la réparation de l’esthétique de la main est constituée par l’apport des techniques de micro chirurgie réparatrice: Celle-ci permettent de remplacer ou de refaire une structure qui a été détruite ou amputée, mais en prélevant au niveau des orteils les substituts nécessaires avec leurs petits vaisseaux et nerfs nourriciers qu’il faudra suturer avec d’infinies précautions!
c) les déformations rhumatismales de la main et des doigts représentent aussi un nombre non négligeable de pathologies inesthétiques pour lesquelles est possible un traitement à la fois fonctionnel(recréer une articulation fonctionnelle à l’aide d’un implant mettre à articulaire au besoin en silicone) et esthétique(faire un émondage des calcifications qui élargissent un doigt et ne permettent plus d’enfiler des bagues ou de les enlever!).
Conclusion
La chirurgie fonctionnelle et esthétique de la main et des doigts est une préoccupation qui frappe un grand nombre d’hommes et de femmes et d’enfants dans la société contemporaine.
Mon maître Raymond vilain disait que ” l’esthétique c’est déjà la fonction”: Il entendait par cela exprimer le fait que pour qu’un résultat d’une chirurgie de la main soit accepté par le patient et l’entourage, il était indispensable que l’aspect ne soit pas laid ou repoussant: Adieu donc les opérations de type Krukenberg qui transforme l’avant-bras en une pince hideuse…
Malheureusement nous n’en sommes pas encore au stade ou des prothèses articulées et intelligentes peuvent suppléer au déficit d’une partie de notre membre supérieur. En effet les prothèses les plus belles sont faites d’un matériau hyper réaliste qui ne permet pas de bouger ou de pincer, et celles qui ont cette fonction ne sont pas encore au point au niveau esthétique.

8 novembre 2022
Augmenter sa poitrine après 45 ans

Augmenter sa poitrine après 45 ans

Augmenter sa poitrine après 45 ans et plusieurs grossesses est une excellente décision. En effet 30 % des patientes perdent de la poitrine après leur grossesse et regrettent le décolleté d’avant; 30 % d’autres patientes présentent une augmentation mammaire essentiellement par accumulation de graisse.
Les 40 % restants voient leurs poitrines revenir à l’état initial avec en plus une petite ptose, ce qui est probablement le cas de la patiente qui témoigne pour le journal elle.
L’augmentation mammaire est une opération actuellement magique: En effet les prothèses de bonne qualité durent environ 20 ans, sans grands soucis à condition d’é messageviter les prothèses macro texturées qui peuvent provoquer un lymphome anaplasique dans la coque. Le taux de coques autour des prothèses silicone est actuellement inférieur à 2 %, et le rendu de ces prothèses au toucher est remarquable.
Dans certains cas on peut compléter ces prothèses en y associant un lipofilling, par prélèvement de sa propre graisse.

structures des prothèses mammaires modernes

Paroi multicouche résistante constitueé de silicone médicaux
Gel intérieur de haute viscosité qui n’aura pas tendance à devenir huileux
Revêtement lisse ou Micro texturé pour éviter les lymphomes anaplasiques qui surviennent dans la coque autour d’un revêtement macro texturée
Forme demi spherique plutôt qu’anatomique, car les prothèses anatomiques ont tendance à tourner, la partie la plus épaisse se retrouve en haut au lieu de rester en bas
D’ailleurs les prothèses hémisphériques prenne une allure anatomique avec le temps

Le lipofilling est une alternative

Le lipofilling et une deuxième solution pour augmenter la poitrine mais il faut que la patiente présente des réserves de graisse utilisables soit au niveau du tronc soit au niveau des membres inférieurs; à savoir que l’on peut augmenter la poitrine par lipofilling d’un demi bonnet à chaque session chirurgicale, sans que pour le moment nous soit apparues des techniques fiables permettant des augmentations de grands volumes.

Certains collègues aiment même associer le lipofilling aux prothèses, pour adoucir le contour des prothèses et les rendre totalement imperceptibles, éviter les faux plis ou rides qui apparaissent parfois lorsque la peau est vieillie.

seins tombants et petits= opération Plastie+prothèses*

Enfin dans certains cas de ptôse mammaire qui survient souvent chez des patientes de plus de 45 ans, l’association de d’une augmentation mammaire et d’une pince cutanée à la façon d’une plastie mammaire standard permet de rajeunir la poitrine par le double effet de l’augmentation et de la projection du sein lui permettant de retrouver un caractère érotique affirmé.

la voie d’abord axillaire

Enfin j’ai souvent parlé de l’intérêt de la voie d’abord axillaire pour insérer ces implants par une cicatrice qui devient réellement invisible dans les plis naturels de l’aisselle. L’augmentation mammaire moderne se fait essentiellement par la mise en place de prothèses mammaires de haute qualité:

Augmenter sa poitrine après 45 ans

Augmenter sa poitrine après 45 ans

3 novembre 2022

Un article scientifique expérimental très poussé a été publié dans le plastique et reconstructrice surgery journal américain, qui vise à étudier l’effet de la chitine sur la cicatrisation autour des prothèses mammaires introduite chez des souris (dont on ignore bien sûr si elles souhaitaient ou non une augmentation mammaire…)

Cet article a été publié par des chirurgiens de HARBING, une grande ville universitaire chinoise ; les auteurs principaux sont les Dr LIJUN HAO et DAN YANG.
Les substances actives de la chitine, principal élément formant la paroi des coquillages crustacés et autres insectes, ont été étudiées et reconnues dès 1970 par une équipe dirigée par JF PRUDDEN.

Les molécules composant la chitine ont la propriété de diminuer les réactions inflammatoires et les réactions infectieuses, diminuer le nombre de fibroblastes, et diminuer la production de collagène de type 1 et 3.

On voit sur la photo ci-jointe l’incroyable différence d’épaisseur de la coque produite, en comparant les épaisseurs à gauche gris-bleu de la capsule, et à droite une bien moindre épaisseur chez les souris traitées par la chitine.


L’utilisation des dérivés de la chitine est devenue courante en dermatologie cosmétique. Mais pour le moment, rien ne prouve que cet effet positif de diminution des capsules péri prothétiques pourra être constaté chez l’humain. Avec les prothèses mammaires en silicone les plus modernes qui sont sur le marché, le taux de coques périphériques qui sont gênantes et palpables a été réduit à environ 2% des cas opérés.

Saluons donc la qualité des expérimentateurs chinois et leur résultat scientifique indiscutable, qui va permettre de diminuer encore l’incidence des coques péri prothétiques notamment dans les reconstructions du sein après cancer.

2 novembre 2022
opération du nez

La plastie abdominale améliore les  douleurs lombaires et l’ incontinence urinaire.

 

La plastie abdominale améliore les  douleurs lombaires et l’ incontinence urinaire, selon une étude scientifique récente;

Un intéressant article publié  dans le Plastic Reconstructive Surgery Journal de mars 2018  par A.D.Taylor et des équipes australiennes  a étudié le  devenir de 214 patient(e)s après plastie abdominale, provenant de 9 centres différents;

L’âge moyen est de 42 ans; toutes les patientes ont subi une plastie abdominale classique associée à une liposuccion d’environ 800 millilitres en moyenne, et une cure de diastasis(écartement des muscles grands droits), qui en moyenne mesurait 4,5 cm;

quelle que soit la méthode de plastie abdominale qui a été utilisée, les résultats ont été convaincants: les patientes qui souffraient de douleurs lombaires préopératoires, consécutive à des grossesses, et présentaient une incontinence urinaire avérée sur les questionnaires vérifiés,ont  répondu après 6 mois d’évolution que les douleurs lombaires furent améliorées, et que l’incontinence urinaire avait été grandement atténuée!

donc La plastie abdominale améliore les  douleurs lombaires et l’ incontinence urinaire.

 

plastie abdominale: comment expliquer des résultats aussi convaincants?

il ne s’agit pas seulement d’une amélioration psychologique!

Une amélioration si importante  et fonctionnelle après plastie abdominale a été  constatée par la patiente, mais aussi par les interviews et questionnaires post opératoires contrôlés par les équipes médicales,, attestant de l’effet probant de  l’opération de plastie abdominale;

L’opération de plastie abdominale améliore les  douleurs lombaires et l’ incontinence urinaire, selon les conytrôles de multiples cohortres de patientes.

le facteur certainement déterminant n’est pas un facteur esthétique, car il donnerait une variation beaucoup plus importante des résultats;

il s’agit bien du facteur mécanique qui est lié  d’une part à la compression  sous-cutanée par ablation du tablier abdominal,  mais aussi certainement par la restauration de la musculature abdominale: le resserrement des muscles grands droits en sus et sous ombilical  entraîne une compression des organes creux : la vessie retrouve son tonus musculaire, et les muscles du dos retrouvent une balance musculaire améliorée: les muscles paravertébraux ont moins besoin de se  contracter en permanence ,pour assurer la statique posturale des patients.

La plastie abdominale améliore les  douleurs lombaires et l’ incontinence urinaire,grâce aux sutures musculaires profondes de retension de la sangle mobile et contrôlable par la volonté et la force de la rééducation, en solitaire ou en groupe.

 

Cet article mériterait d’être mieux connu par les autorités sanitaires et les médecins conseils de la sécurité sociale afin de contribuer à la restauration de la santé des patients, en leur accordant plus facilement  la prise en charge de l’opération de plastie abdominale ,trop souvent refusée car considérée comme purement esthétique: si pas de déformation en tablier retombant sur le pubis, pas de prise en charge par la SS!Ce qui est méconnaitre les troubles objectifs et fonctionnels que l’intervention sérieuse de plastie abdominale peut contribuer à améliorer!

cicatrice récente de plastie abdominale basse , opératiàon vladimir mitz


muscles paravertébraux

Muscle Paravetebraux Lumbar Paravertebral Muscles Lumbar Paravertebral Muscles – Body Anatomy

15 septembre 2022
regret

On lit très souvent dans les journaux étiquetés people mais aussi dans des revues écrites pour les femmes de tous âges : Telle actrice ou participante célèbre de télé réalité, regrette sa chirurgie esthétique qu’elle n’aurait jamais dû réaliser !

C’est aussi le cas des stars ratées du bistouri ou de la seringue à injections, car « les stars ratées de la chirurgie esthétique » représentent un très grand nombre de clics sur Google : 137000 par jour !
Donc l’esprit de nos contemporains est porté par la curiosité de la malfaisance du bistouri, à la recherche du scandale salace ; après tout, ces stars sont des êtres humains ; cela fait du bien aux lecteurs ou aux lectrices de constater que nul n’échappe à la dure loi de l’échec, qu’il s’agisse d’amour ou de chirurgie esthétique !

Quelques cas récents:

Emmanuelle Béart a ouvertement reconnu qu’elle avait fait une grosse bêtise en se faisant gonfler les lèvres en 1996 : Tout le monde s’en était aperçu, elle était raillée sur les plateaux, et pour nous chirurgiens esthétiques, nous ne cessions d’entendre nos patientes nous supplier :” surtout pas comme Mme Emmanuelle Béart !!”
Cela a aussi été le cas du supposé lifting de SHEILA, qui semblait tellement tirée par un mask lift qu’on se demandait si elle arriverait à ouvrir la bouche… Elle a terrorisé nombre de candidates à un lifting cervico-facial…
Heureusement le temps efface bien les séquelles, mais le… vieillissement permet le rattrapage des erreurs passées dans la plupart des cas.
Pourtant dans mon expérience si un lifting n’est pas pratiqué avec des vecteurs satisfaisants, ce vieillissement n’est pas homogène ; des déformations préexistantes subsistent; cela rend la réparation plus difficile, mais elle reste possible en matière rattrapage de lifting ou d’une opération des paupières: En matière de lifting, parce qu’on peut agir sur le SMAS(système musculo-aponévrotique superficiel de la face, structure anatomique que j’ai personnellement décrite en 1974, avec un groupe de collaborateurs et de collègues français brillants, sous l’impulsion du Pr Paul Tessier, célèbre chirurgien français qui a inventé la chirurgie crânio-faciale; cette dernière chirurgie permet de corriger les malformations crânio-faciales et aussi de réparer les fracas de la face et du crâne qui étaient extrêmement fréquents lorsque la ceinture de sécurité n’avait pas encore été imposée ni obligatoire.

Quelles sont les chirurgies esthétiques les plus ratées selon les médias ?

1) les lèvres trop injectées par de l’acide hyaluronique, et auparavant par de la silicone liquide, puis par du collagène de bœuf. Le résultat en est une bouche de poisson extrêmement remarquable dans le sens où c’est trop visible- mais certaines femmes des pays de l’Est en raffolent et en veulent toujours plus sans se soucier du caractère artificiel que cette exagération confère; heureusement l’acide hyaluronique se dissout en 18 mois à 2 ans; on peut arrêter le processus par des injections de hyaluronidase(mais alors tout ce qui a été injecté disparaît) ou par l’application locale de Topilase, traitement qui a été mise au point par la médecin esthétique française Sandrine Sebban.
2) les lifting cervico-faciaux trop tirés, mal effectués car les vecteurs ont été réalisés dans un mauvais sens; il a fallu de nombreuses années et une courbe d’apprentissage pour chaque chirurgien esthétique pratiquant des liftings pour comprendre comment réaliser l’opération d’une façon telle qu’elle paraîtra naturelle pendant les 15 ans qui vont suivre ; l’action rajeunissante de cette intervention est magnifique, à condition de ne pas tirer seulement la peau à outrance, mais aussi d’y associer une action précise sur le SMAS dont nous venons de parler.
3) certaines opérations des paupières inférieures ou supérieures peuvent entraîner des déformations donc le bien connu ectropion : il consiste en l’éversion de la paupière inférieure ; on a affaire alors un véritable regard de Frankenstein… Heureusement il existe des solutions de rattrapage très au point.
4) les lipofillings sont actuellement très à la mode, car ils permettent de restaurer les volumes du visage émacié par le temps qui passe ; il est possible aussi d’augmenter la poitrine d’une jeune fille trop plate ou de refaire complètement un sein après cancer sans implanter de prothèses mammaires dans les cas où la patiente a des réserves de graisse. Mais ces lipofillings sont aussi source de certains ennuis, y compris des cas mortels dans les lipofillings de très gros volume ;
Cela a surtout vrai lorsque le chirurgien veut regonfler des fesses trop plates en utilisant la graisse qu’il prélève au niveau du ventre ou de la culotte de cheval. Il est indispensable que cette graisse soit replacée sous la peau et non pas dans le muscle fessier à cause du risque d’embolie graisseuse qui peut être mortelle. On en lit régulièrement les Echos néfastes chez les patients qui vont se faire opérer à l’étranger pour payer moins cher cette opération-sans imaginer qu’ils ou elles reviendront en cercueil…
5) les prothèses mammaires en gel de silicone ont fait la une des médias tous les 10 ans, à cause des complications qui était liées soit un gel trop huileux dans les années 1980 1990, soit à cause du scandale PIP: Le fabricant utilisait parfois du silicone d’aviation pour remplir les poches siliconées, avec des dégâts considérables et des nécessités de reprise chirurgicale: Heureusement l’État français à consenti à subventionner ces reprises ce qui a permis de soulager et de traiter plusieurs milliers de patientes qui étaient concernées.

En définitive, il faut reconnaître qu’aucun chirurgien, quel que soit son expérience, la qualité de sa pratique, son sérieux opératoire n’est à l’abri d’un aléa thérapeutique ; c’est pourquoi nous devons fournir aux patients le maximum d’informations y compris celles des complications avant l’acte opératoire.
Heureusement en France nous avons la culture des opérations plutôt invisibles mais efficaces ; contrairement à certains pays tels le Brésil ou les États-Unis, oui il faut que la chirurgie esthétique pratiquée se voit immédiatement pour pouvoir parader et ainsi affirmer qu’on a les moyens financiers pour entretenir ce corps que l’on supporte.
La tendance à la démocratisation de la chirurgie esthétique est un moyen fort pour éviter ces excès; en effet, la grande majorité silencieuse des patients qui se font opérer souhaite que l’intervention aie des effets subtils et pas trop remarquables, qu’il s’agisse de l’environnement du travail, ou même du cercle familial: Que de fois n’ai-je pas eu plaisir d’entendre une patiente me dire après l’opération : “Docteur mon mari n’a rien remarqué!“, mais j’ai bien cru discerner un petit regret dans ces propos, car en vérité, à quoi bon se faire opérer si personne ne remarque rien ? Satisfaire son narcissisme personnel devant le miroir, oui , mais un compliment type “Tu as bonne mine en ce moment“, ça fait vraiment du bien !

Posted in Blog
1 août 2022

le botox est efficace pour traiter les plis du cou ou fanons

Le Botox peut améliorer les plis du cou appelés Fanons ou cordes platysmales

Les cordes qui apparaissent au niveau du cou chez certaines patientes parfois dès la quarantaine sont liées à l’ Hyper contraction des muscle platysmas: C’est ce que nous avons montré avec Patrick Knipper par des études électromyographiques il y a une dizaine d’années.

Pourquoi apparaissent des cordes platysmales ?

Cette hyper contraction musculaire répond au changement des courbes vertébrales, car il existe une déformation liée à la posture : Avec les années qui passent, la tête part en avant, la courbure cervicale augmente avec parfois des signes d’arthrose et des douleurs.
En avant des vertèbres on retrouve la trachée, l’œsophage et les vaisseaux du cou; le seul élément qui permet de maintenir la tête en bonne position érigée est alors représenté par la tension des muscle platysmas ou peauciers du cou, qui sont aussi les muscles de la grimace: On les observe parfaitement au moment de la grimace en contractant les coins de la lèvre vers le bas.

Y a-t-il des solutions chirurgicales ?

Il y a eu beaucoup de tentatives chirurgicales pour améliorer cette hyper contraction des muscles platysmas. Ces opérations s’inscrivent en général dans le cadre d’un lifting cervico-facial : le chirurgien prend alors soin de sectionner complètement les muscle platysmas. Mais il s’agit d’une opération relativement compliquée et lourde, pour laquelle les patients sont assez réticents au moins dans leur jeune âge.

Qu’apportent les injections de botox dans les muscles platysmas ?

L’expérience du Botox en injections intramusculaires strictes depuis une vingtaine d’années se révèle très positive, quand il s’agit de traiter avec légèreté et par piqûres simplement ces cordes disgracieuses ; malheureusement il faut répéter ce traitement plusieurs fois car la réaction au botox et variable d’un patient à l’autre.
Par ailleurs, les injections de Botox n’améliorent absolument pas les surplus graisseux du cou et des bajoues ; seule une liposuccion ciblée permet de réaliser l’ablation des amas graisseux non désirés.

Mon protocole particulier d’injections de botox au niveau du cou

Dans mon expérience personnelle j’utilise un protocole spécial pour traiter les cordes platysmales par injection de botox : Je réalise deux séries d’injection à un mois d’intervalle, ce qui permet de moduler la dose nécessaire au traitement, de renforcer la première injection si elle est insuffisante ou partiellement insuffisante, afin d’entraîner une mise au repos parfaite des muscles platysmas. Comment on peut le voir sur les photos avant après, le résultat n’est pas absolument parfait mais l’amélioration est considérable et entraîne en général une grande satisfaction chez les patients concernés, avec une disparition quasi complète du complexe.

Nous sommes encore dans l’attente de traitement plus sophistiqué et chirurgicaux qui serait à la fois extrêmement simple mais aussi très efficace ;

En attendant le recours aux injections de Botox répétées au niveau des cordes platysmales représente un choix raisonnable mais non dénué de risque : Il faut en effet savoir piquer dans le muscle en pleine épaisseur, sans pénétrer une des nombreuses veines présentes au niveau du cou, afin d’éviter un embol de botox dans la circulation générale.

Mais fait avec précaution, ce traitement par injection de Botox au niveau du cou se révèle très satisfaisant et pouvant être répété autant de fois qu’il est nécessaire, avec le seul petit risque de créer des hématomes limités en surface au moment de l’injection sous-cutanée.
de l’injection sous-cutanée.

25 juillet 2022

Un point sur la Chirurgie esthétique de la face ou esthétic facial surgery

Un livre remarquable a été publié en 2021 par Juarez M Avelar, un ami chirurgien esthétique au Brésil, paru aux éditions Springer, avec la contribution de 105 auteurs dont 3 articles par moi-même.
Ce livre est une véritable Somme sur toutes les techniques de lifting cervico-facial ou segmentaire, de blépharoplasties, d’augmentation de volume pour rajeunir le visage. Mais un bon quart du livre traite aussi des complications après lifting cervico-facial et des possibilités d’y remédier ; pratiquement toutes les controverses modernes sont abordées décrites par les auteurs eux-mêmes qui affectionnent tel ou telle technique spécifique. Ce livre est donc une mine de renseignements et d’enseignements.
Quelques articles sortent du lot car ils apportent quelque chose de nouveau et qui mérite d’être connu.
Bien sûr au début de l’ouvrage le docteur Avelar (qui fut l’élève de Ivo Pitanguy, le roi de la chirurgie esthétique au Brésil, lui rend un hommage appuyé.
J’ai personnellement contribué à ce livre en rédigeant l’historique de ma découverte du SMAS qui a permis de renouveler les techniques de lifting en agissant sur les plans profonds. Après avoir été vilipendé, cette nouvelle conception de la structure du visage a permis l’apparition de nouvelles techniques opératoires multiplans ; certes le suédois Tord Skoog, après d’autres chirurgiens du début du siècle, s’étaient déjà aperçus qu’un feuillet dissécable(individualisable) doublait la peau du visage ; mais c’est le génial Skoog qui osa et fut le premier à opérer les muscles peauciers du cou en les sectionnant pour les retendre.
Puis après ma découverte qui permettait de comprendre la structure et la fonction du SMAS dans sa globalité, c’est un chirurgien américain, John Owsley, de San Francisco qui suivit ma démarche anatomo-chirurgicale, ouvrant à tous les collègues une nouvelle voie opératoire ;
Je décris ainsi dans ce livre la technique du lifting biplan puis celle du microlift beaucoup plus léger qui permet de concurrencer la méthode des fils tenseurs qui est pratiqué par les médecins esthétiques.
Le professeur Avelar décrit quant à lui, entre autres chapitres, une technique de tunnelisation sous-cutanée pour éviter de blesser les vaisseaux sanguins et les nerfs de surface, ce en maniant les ciseaux ou le bistouri quand on décolle les tissus pour les retendre. C’est une tunnelisation née de la technique de liposuccion imaginée par Yves Gérard Illouz en France en 1978. Un peu comme dans les microlifts que j’utilise, Avelar ne coupe pas tous les ligaments suspenseurs de la face (ligaments de Furnas) mais les libère par une douce manipulation des canules afin de pouvoir retendre les tissus de surface, en associant une liposuccion de la moitié inférieure du visage. J’ai appelé cette dernière façon de faire “le lipolift” car je l’ai aussi beaucoup utilisé pour dégraisser la moitié inférieure du visage et du cou y compris au niveau des bajoues. Cette technique permet une rétraction cutanée d’environ 20 % et peut même parfois éviter d’enlever de la peau chez les patients jeunes.

Le docteur Claudio Cardoso de Castro (qui a été le premier à décrire les différentes variantes anatomiques des muscles platysmas du cou, responsables des fanons si marqués chez certains patients âgés) a rédigé un chapitre remarquable pour montrer comment il parvient à restaurer le contour du bas du visage.
Plusieurs chapitres sont consacrés au traitement spécifique de la distension du SMAS et des techniques de sa manipulation, incisions et rétention.
Mais j’ai trouvé un chapitre très important écrit par le docteur Luiz Toledo, un grand chirurgien plasticien contributeur de beaucoup de techniques innovantes en matière de silhouette plastie, et qui a écrit un article sur le lifting associé aux greffes de graisse (lipofilling), techniques volumatrices qui sont très à la mode en ce moment.
Je me souviens dans les années 1980 d’être allé à Rio de Janeiro et avoir présenté pendant le congrès national brésilien, le lifting rajeunissant et volumétrique devant un aéropage impressionnant, présidé par le professeur Pitanguy : Je décrivais alors l’augmentation faciale avec des fragments de SMAS et des injections graisseuses ciblées.
Le professeur Avelar n’a pas pu résister d’ajouter un article sur le lifting associé aux réparations des oreilles, car recréer une oreille à partir de presque rien est une de ses spécialités, marotte qui l’a poussé jusqu’à des reconstructions quasi parfaites.
Le docteur Tomas Nassif décrit sa technique astucieuse de lifting maîtrisé dans ce livre imposant.
Les complications des liftings, physiques et psychologiques sont abordées ; un chapitre concernant l’attitude réparatrice en cas de paralysie faciale iatrogène a été écrit par le grand microchirurgien et plasticien Fausto Viterbo.

Les traitements des paupières vieillissantes, par des blépharoplasties diverses, les liftings régionaux ou segmentaires sont présents dans l’ouvrage, et aussi les liftings purement endoscopiques sans cicatrices- mais alors aucune peau excédentaire n’est enlevée ;
Les traitements rajeunissants de la peau par des ondes de surface ne ne sont pas oubliés.

Ce livre existe aussi accessible par Internet pour les spécialistes ; il est rédigé en anglais. Je me permets dans ce court article résumant un ouvrage fondamental, d’ associer deux photos avant après, l’une d’un cas personnel après microlift, et l’autre après un lifting volumétrique pratiqué par le professeur Toledo.

Lifting volumateurMicrolift

Un livre donc qui fera date, ne serait-ce que par le nombre des contributeurs, et la variété des techniques présentées, toutes pratiquées avec une grande expérience et beaucoup d’objectivité.

5 juillet 2022

Comblement et réparation des cernes et de la vallée des larmes:

Le Comblement et réparation des cernes et de la vallée des larmes sont à la une des préoccupations de patients encore jeunes et insatisfaits de leur apparence  au niveau des paipières inférieures.

les signes  négatifs

-creux sous les cils

-visage fatigué en permanence

-colorations bistre ou violacée qui va en s’accentuant

-poches sous les yeux

Une demande de correction peut alors faire surface; Parmi les différentes techniques, injections, laser, ultrafréquence, le bistouri prudent reste une arme efficace; mais quelle technique choisir ou recommander?

Les innovations en matière de nouvelles techniques opératoires sont souvent oubliées après 10 ans et “redécouvertes” par un autre chirurgien!
C’est le cas dela transposition de la graisse sous orbitaire pour combler des cernes ou la vallée des larmes …