Dernières opérations

Rhinoseptoplastie extra-muqueuse fermée

Rhinoplastie extra muqueuse fermée technique Vladimir Mitz

Introduction

La percée triomphale des voies ouvertes a rendu les jeunes apprentis et artisans confirmés rois du boulevard rhinoplastie ;

Sur les bas-côtés, nous sommes quelque uns encore à aimer les voies fermées, surtout avec les modifications apportées récemment par la technologie, révolutionnant tout sur son passage tonitruant !

Ces modifications concernent surtout l’usage de l’endoscopie préopératoire et les instruments d’ostéotomie miniaturisés électriques ;

Principes opératoires

  • Anesthésie générale avec intubation
  • Packing
  • Mèches naphtazoline 5mn, puis retirées
  • Méchage simple des choanes
  • Infiltration lidocaine adrénalinée 1% diluée 5 fois
  • Incision transcartilagineuse alaire interne, à 3 mm au dessus de la marge narinaire (incision dite de MILLARD)
  • Incision trans-septale 4mm au dessus du bord libre
  • Libération de la pointe aux ciseaux de Metzenbaum
  • Décollement du smas et résection
  • Ruginage de l’arête
  • Extramuqueuse prudente
  • Bossectomie monobloc aux ciseaux frappés ; conservation de la bosse pour reéinclusion
  • Râpage soigneux de l’arête
  • Contrôle endoscopique du dorsum et résections complémentaires
  • Ostéotomies latérales parfois paramédianes
  • Rapprochement, médialisation des os propres
  • Contrôle endoscopique de l’absence de Corbin, recoupes osteocartilagineuses sous endoscopie
  • Recoupe par éversion des alaires de la pointe cartilagineuse excédentaire
  • Harmonisation de la pointe, dégraissage éventuel par éversion
  • Reinclusion du greffon d’arête enroulé dans du SURGICEL
  • Insertion de greffon éventuellement à la pointe ou en SHEEN
  • Sutures endonasales résorbables
  • Steristrips
  • Méches algostérile
  • plâtre dorso-naso-frontal

Avantages de la voie fermée

  • Pas de cicatrices visibles
  • Pas de chamboulement des structures de la pointe à la fermeture du nez
  • Pas de nécrose cutanée
  • Pas de distorsion inattendue des structures opérées

Inconvénients de la voie fermée

  • Il faut pencher la tête pour voir
  • L’utilisation de l’endoscopie pour le ménage os et cartilage en final complique l’opération
  • La nécessité de recourir à la palpation transcutanée et au toucher plus qu’à la vue en direct !
  • Le positionnement plus aléatoire des greffons d’apposition
  • Le traitement plus délicat de la pointe nasale

L’avis des grands auteurs :

1) certains auteurs s’attribuent des mérites de techniques que d’autres ont utilisé avant eux :

« Les techniques de rhinoplastie secondaire (réparation des imperfections d’une première rhinoplastie) ont-elles aussi beaucoup évolué.  Tout d’abord avec l’émergence d’une nouvelle technique : celle des cartilages coupés en dés très fins. Cette technique est une révolution pour les rhinoplasties secondaires, mais aussi en cas de nez enfoncé après un traumatisme, pour la correction des nez ethniques (africains, antillais, asiatiques…)

Des greffons sont fabriqués sur mesure à partir de cartilage coupé en dés et d’aponévrose (fine lamelle de couverture de certains muscles) du patient, et peuvent être ajustés en cours d’opération et même après celle-ci. Cette sorte de pâte à modeler naturelle n’est jamais rejetée puisqu’elle provient du patient lui-même. Elle permet de sculpter définitivement et très précisément le nez sans utiliser de produits synthétiques qui ont leurs propres risques.

Le Dr ……est le pionnier de cette technique en France et l’utilise depuis 2006. »

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Se reconnaitra l’auteur qui a « imité » la technique Boucicaut (1980), elle-même provenant des chirurgiens turcs partisans du TURKISH DELIGHT !!:l’inventeur à congratuler est

l’incroyable ONUR EROL, d’ISTAMBOUL, inventeur infatigable d’un grand nombre  de techniques originales !!

2) certains auteurs attribuent à la technique fermée des avantages bien démesurés !

« Pourquoi cet accroissement de la demande en Rhinoplastie ? Chez l’adolescent !

Il y a au moins 4 raisons:

– Les progrès de la Rhinoplastie grâce notamment à la technique ouverte avec des résultats meilleurs et plus naturels.

– La levée de certains tabous, et une évolution des mentalités dans notre société.

– Le rôle des Médias, qui permettent Une meilleure information du Public, mais qui suggèrent volontiers que Beauté et Réussite sont indissociables.

– Enfin la participation financière plus fréquente des parents qui rend cette chirurgie de luxe plus accessible aux jeunes.

3) pas de précisions excessives pour aiach et elève :

La rhinoplastie

Depuis l’installation du patient jusqu’à la réalisation du pansement, les rhinoplasties sont entièrement réalisées par le Dr Aiach et le Dr Duron, chirurgiens spécialistes de la chirurgie esthétique du nez à Paris. Aucun acte ne sera délégué à une tierce personne.

La durée d’une chirurgie du nez est variable en fonction de sa difficulté technique ; elle oscille entre 1h30 et 3 heures. Le plus souvent, elle est réalisée sous anesthésie générale. Cependant, dans certains cas, elle peut être effectuée sous neuroleptanalgésie, c’est à dire que l’opération se déroule en présence d’un anesthésiste qui administre des drogues qui rendent le patient détendu, somnolent, mais non endormi.

Les incisions sont réalisées à l’intérieur des narines mais souvent également sous la columelle (partie fine du nez située entre les deux narines). Cette dernière incision que l’on appelle voie externe est maintenant très popularisée aux USA mais aussi en Europe. Elle permet une meilleure exposition et donc un travail plus précis sur les cartilages de la pointe du nez et laisse une cicatrice columellaire de 5 millimètres pratiquement invisible d’autant qu’elle est située dans une zone d’ombre.

ouverte ou fermée la rhinoplastie expose à bien des angoisses !

Voici un témoignage récent sur le site ESTHETICON :

« Asymétrie narines après une rhinoplastie ouverte

Bonjour,

J’ai subi une rhinoplastie ouverte il y a 5 jours pour enlever des bosses et remonter un peu la pointe.

J’ai enlevé le pansement en dessous du nez parce qu’il ne saigne plus.

Même si l’attelle est encore là, je vois très bien le travail effectué par le chirurgien et je suis ravie du nouveau profil. Cependant, mes deux narines ne sont pas du tout égales. L’une étant beaucoup plus étroite que l’autre… Est-ce normal à ce stade ? Sachant qu’il est encore tôt pour se prononcer… J’ai peur qu’il ait recousu la columelle de façon asymétrique ?!

J’ai lu que c’était très fréquent en cas de rhinoplastie fermée, mais est-ce normal pour une intervention par voie ouverte ?

Je revois mon chirurgien dans quelques jours, mais d’ici là, je commence un peu à paniquer ».

Conclusion

La meilleure analyse se trouve peut être dans wikipedia !!

Donc clairement avantage implicite à la rhinoplastie fermée !!