Recherche et Actualités

Publications récentes

La chirurgie et la médecine esthétique des lèvres : en rajouter en haut, en enlever en bas!!

dessin de la bouche par vladimir mitz
dessin bouche par vladimir mitz

La demande de modification des lèvres de la bouche ou des lèvres génitales(labiaplastie) ne cesse de croître dans le monde ;

Cette demande portée par de nouvelles normes esthétiques transmise par les médias et les influenceuses implique de la part des chirurgiens et des médecins esthétiques une attitude mesurée prudente en respect d’une éthique qui reste délicate à observer ; la règle “d’abord ne pas nuire” passe avant la demande voulez-s “voulez-vous m’épanouir » !

Augmentation des lèvres supérieures et inférieures

L’observation minutieuse de la population féminine vieillissante montre qu’il existe une atrophie de la plaque lèvres ; les lèvres supérieures et inférieures s’affinent ;

Des ridules apparaissent en forme de barre code ; les sillons nasogéniens et les plis d’amertume se marquent davantage ;

Chez l’homme, l’affinement de la lèvre peut être génétique, et des lèvres trop fines confèrent un caractère cruel au visage ce qui peut gêner certaines personnes ; mais le vieillissement de la lèvre supérieure chez l’homme est retardé car il existe une couche de glandes pileuses qui rajoutent une épaisseur au derme profond, en comparaison de la structure féminine des lèvres.

bouche repulpée
bouche repulpée

Il existe aussi une demande plus rare de diminution des lèvres supérieures ou inférieures, à la suite d’une macrochéilie congénitale, caractéristique dans certaines races de couleur.

Cette demande peut également exister à la suite d’injection de silicone ou d’acide hyaluronique dans les lèvres supérieures qui en ont déformé les contours.

Mais de loin la demande la plus fréquente concerne l’augmentation des lèvres féminines, qui s’effectue grâce à des injections d’acide hyaluronique, selon des techniques propres à chaque médecin ; pour moi le but est de préserver un caractère naturel, ce qui n’est pas toujours le cas, et pas seulement par la faute du médecin mais aussi du fait de demande exagérée de la part de patientes qui souhaitent avoir des lèvres protubérantes, d’allure parfois caricaturale.

Certaines femmes des pays de l’Est adorent avoir cette bouche synonyme d’une hypersexualité affichée, ou du moins témoignant d’une volupté buccale clairement visible par tous.

Diminution des lèvres génitales(labiaplastie)

Cette demande peut concerner des jeunes filles ou des femmes adultes qui sont complexées par la taille des petites lèvres, présentant une hypertrophie fonctionnellement gênante, soit au moment des rapports sexuels, soit par frottement au cours de la pratique du vélo ; la demande purement esthétique est plus rare, et concerne des jeunes filles dont l’idéal d’apparence provient des images pornographiques où la région génitale de la femme est rasée et laisse apparaître une anatomie idéalisée ;

La technique opératoire de réduction des petites lèvres est bien au point, se divisant en deux grandes catégories : une résection en longueur (qui est ma technique préférée), ou des résections en forme de V, dont les suites peuvent-être plus problématiques.

labiaplastie verticale, dessin vladimir mitz
labiaplastie verticale: cequ’il faut laisser

 

Augmentation des lèvres génitales

Il existe aussi une demande plus rare d’augmentation des grandes lèvres ou des petites lèvres, voire du clitoris chez certaines patientes, à cause d’une perte de volume liée à l’âge qui avance ; cette augmentation peut se faire également par injection d’acide hyaluronique à répéter tous les 2 ans, ou mieux encore à mon avis, par des lipofillings en prélevant la graisse nécessaire à la face interne des cuisses ;

Il faudra parfois répéter le lipofilling après 6 mois pour obtenir un résultat stable, car seulement 30 à 50 % de la graisse injectée va survivre ;

Ces méthodes d’augmentation des lèvres génitales donnent de grandes satisfactions aux patientes concernées, et ne présentent que très peu de complications ; de plus les cellules graisseuses injectées améliorent la trophicité des tissus de recouvrement.

En conclusion

L’augmentation ou la diminution des lèvres au niveau de la bouche ou des organes génitaux à crée une sorte de nouvelle spécialité en matière de Médecine et de chirurgie esthétique : Elle concerne la sphère génitale, et certains collègues rajoutent en plus l’augmentation du pénis, du clitoris, où le gonflement du point G à leur champ de compétence…

Mais cette chirurgie et médecine à tropisme génital n’est en rien fantaisiste ni évidente ; gare aux désillusions, complications, asymétries génératrices de colères et d’insatisfaction ; aussi respecter le naturel et rester dans les clous du à peine visible sont ils les impératifs de prudence à respecter en toute humilité.

 

12 avril 2020

En ces temps de covid 19 tueur, une réaction humaine bien profonde me traverse:

voici un lien vers un post de google business que je viens de soumettre!

Les médecine réanimateurs sont à la peine! Comme dans ce tableau de JULES ADLER illustrant une tentative de transfusion, sanguine -qui dans ce cas documenté, fut un échec-, les médecins n’arrivent pas encore à guérir tout le monde, bien loin de là; je dois avouer pour ma part que l’approche HYDROXYCHLOROQUINE et ANTIBIOTIQUE à large spectre devrait être permise à tous les médecins, après bilan cardiaque . L’antibiotique surpuissant et prescrit tôt quand les symptômes évoquent le COVID19, semble être une précaution utile dans cette virose qui fragilise la réponse immunitaire au début, puis celle ci s’emballe et devient en elle même une cause de détérioration des fonctions vitales; je prends donc partie dans le débat raoultien en sa faveur, mais ce n’est pas mon domaine d’expertise, je déplore juste que nous restions un peu inertes pour traiter ces nombreux patients effacés du monde des bienheureux survivants, nous laissant confinés comme à l’âge de pierre; Attendre la guérison ou la survie est très pénible pour un chirurgien, car nous sommes des énergies en action perpétuelle; de plus pour un chirurgien réparateur et esthétique qui ne voit que de l’affreux dans cette lutte inégale: la pandémie tant redoutée nous ramène à notre précarité d’humanoïde lambda!
a la date du 14 avril, il semble que des antibiotiques anti pneumonie administrés précocément sont une bonne solution; il faut ciontinuer à porter des masques et effectuer les gestes Barrières; mais les activités chirurgicales en chirurgie esthétique programmées ne pourront pas recommencer avant le 15 mai; des consultations et visioconférences sont donc  envisageables pour les organiser dès le 24 avril 2020 !

https://posts.gle/tTBes

Posted in Blog
8 avril 2020
dessin de nu par le docteur Vladimir Mitz
  1. Le rajeunissement du visage(volumes) : de plus en plus de collègues-dont moi-même- insistons sur la possibilité de restaurer les volumes d’un visage qui se creuse, au moyen d’un lipofilling ciblé, en association d’un lifting+ SMAS contemporain

  2. Les liftings : ils sont demandés dès l’apparition de petites bajoues ou de plis du cou ; le MICROLIFT que j’ai décrit est une bonne solution avec peu d’éviction et un bon résultat naturel par chirurgie douce sans fils tenseurs-mais on enlève la peau qui est en trop !

  3. Des lèvres pulpeuses naturelles : halte aux lèvres en canard, exagérées ! Une discrète augmentation est jolie, un excès trahit un désordre…

  4. Les paupières : la technique « FERRARI » permet d’enlever la peau tombante au coin des yeux ; l’association à un ptosis (distension du muscle releveur donnant un regard éteint) sera traitée dans le même temps opératoire, à la paupière supérieure ; les cernes- problème ultra fréquent-ne sont guère améliorés sur le long terme par des injections, mais plutôt par un redrapage musculo-cutané de la paupière inférieure.

  5. Les rhinoplasties : des techniques par voie ouverte avec cicatrice de la columelle, ou enfoncement de l’arête du nez sans ostéotomies reviennent à la mode ; Mais elles sont ainsi réinventées tous les 10 ans puis vite abandonnées car peu probantes ; je préfère les voies fermées SANS cicatrices visibles et un nez resculpté avec art et délicatesse, différent pour chaque patient.

  6. L’augmentation des seins : le lipofilling-quand la patiente a des réserves de graisse suffisantes- peut être une solution alternative valable, mais il faudra au moins 2 sessions opératoires ; Les prothèses mammaires en gel de silicone n’ont pas dit leur dernier mot, et restent très employées, car la nouvelle génération d’implants peut durer 10 ans et sera exempte de l’apparition de lymphomes à grande cellules : ceux-ci sont causées surtout par des prothèses macro-texturées filamenteuses.

  7. La chirurgie des seins trop gros ou tombants : les opérations de réduction mammaire ou de cure de la ptose mammaire sont maintenant très au point.  Une des opérations les plus génératrice d’insatisfaction opératoire est la ptose mammaire avec sein vidé, car il faut associer une augmentation du volume et un redrapage cutané contemporain, ce qui peut parfois ne pas donner le résultat idéal escompté ; une retouche peut être nécessaire.

  8. La chirurgie esthétique et réparatrice des bras et des cuisses : ces opérations sont très fréquentes à cause des nombreux cas d’amaigrissement massif après opérations bariatriques ; on en rapprochera les liftings de fesse et les body lifts ; il faut savoir tempérer les demandes d’opérations combinées lourdes qui sont source du maximum de complications opératoires, et organiser les séances opératoires d’une façon personnalisée en fonction de la gêne ressentie.

  9. La chirurgie du ventre, du pubis, des fesses, des grosses jambes : toutes ces opérations ont bénéficié des techniques récentes de liposuccion avec infiltration préalable de sérum adrénaliné+= anesthésiques locaux, ce qui permet d’éviter les transfusions et des suites douloureuses et lourdes ; le traitement anticoagulant quasi systématique permet de lutter contre la phlébite et l’embolie, dont on a recensé des cas mortels après lipofilling fessier intramusculaire imprudent.

  10. La chirurgie génitale intime : ce domaine est en pleine expansion, y compris celui de la chirurgie transgenre ; personnellement j’ai opté depuis longtemps pour une technique de labiaplastie (réduction des petites lèvres génitales hypertrophiées en aile de papillon) par résection modelante longitudinale, et non en V, qui donne trop de soucis en postopératoire.

  11. Les injections en médecine esthétique, botox et fillers : elles sont triomphalement en tête du hit-parade des actes de médecine esthétique, à juste titre ; mais il faut bien choisir les substances injectées qui doivent être fiables, efficaces longtemps, non allergisantes et ne provoquant pas de réactions sous formes d’induration préoccupantes ; elles s’appliquent à tout le visage, tous les contours à restaurer, tous les volumes à augmenter ; Les différents botox ont trouvé des applications en matière de migraine et d’hypersudation des aisselles !

  12. Lasers, ultra fréquence, cryolipolyse : ces appareillages sont la clef d’une réussite en médecine esthétique ; personnellement, j’évite, car je suis resté un homme du bistouri, un chirurgien passionné !

  13. L’écoute en préopératoire de la chirurgie esthétique : Les travaux des psychologues montent qu’un patient anxieux a besoin de 20 minutes au minimum pour exprimer ses désarrois ; impossible donc d’envisager des consultations courtes, même si en temps de COVID 2019, des solutions de Visio consultations ou télé consultations ont vu le jour avec un grand succès. Rien ne vaut une consultation réelle avec examen clinique et palpation des tissus irremplaçable ; C’est que nous constatons au cours de notre staff mensuel à la clinique avec mes collègues, pour conseiller gratuitement les cas compliqués ou ratés qui viennent nous demander un avis professionnel désintéressé.

  14. Les retouches en chirurgie esthétique : elles font partie de l’information initiale que chaque patient doit entendre, car il y a entre 2 et 5% des cas, en fonction des types d’opération, qui ont une évolution imprévue et qu’il conviendra de réopérer ou d’améliorer après 6 mois ou mieux, 1 an de délai après le premier acte.

  15. Tarifs et TVA en chirurgie esthétique à paris: les tarifs en Europe sont certes plus chers que dans certains pays où règne la loi du tourisme médical effréné ; les chirurgiens de ces pays ont souvent fait leurs études en France, leur professionnalisme n’est pas en cause ; mais la distance lointaine, la nécessité de réparer des ennuis postopératoires imprévus sont à prendre en considération ; la TVA à 20% s’applique aux actes esthétiques non réparateurs, ni codés par la Sécurité Sociale en temps qu’acte médical à bénéfice de santé avéré.

  16. Les ratés après chirurgie esthétique : ils continuent à faire la une des médias sauf en temps de COVID ! c’est notre responsabilité de les assumer car les seuls chirurgiens qui n’ont jamais de ratés sont ceux qui n’opèrent pas !Notre fierté d’être aussi chirurgien réparateur est justement de rattraper les échecs, évolutions défavorables ou complications que tous nous rencontrons à un moment ou à un autre de notre carrière ; Ainsi une longue expérience évite de pratiquer des opérations peu sûres ou aventureuses, au profit d’un technique opératoire plus établie, et maîtrisée.

  17. dessin de nu par le docteur Vladimir Mitz

    dessin de nu par le docteur Vladimir Mitz

31 mars 2020
visage masqué covid

visage masqué covid dessin vladimir mitz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pandémie du COVID  ravage le monde et a bloqué nos activités opératoires non urgentes. la clinique où je ravaille se prépare à acueillir le surplus des malheureux  insuffisants respiratoires , ne nécessitant pas de lourde réanimation; une polémique imbécile freine la prescription du traitement du Pr Raoult, qui pour le moment est la seule alternative pour tenter quelque chose d’utile à un grand nombre de contaminés, dès le début de la maladie, afin de faire chuter la charge virale;

j’espère que nous pourrons tous y avoir accès en attendant un traitement plus ciblé , ou un vaccin prochain;

en attendant un confinement quasi moyen âgeux est nécessaire, avec des mesures hygiéniques et un blocage de toute vie sociale;

profitez de mon site https://www.vladimir-mitz.com/ pour vous renseigner en matière de chirurgie esthétique à paris 2020;

26 mars 2020


Arrêt des consultations et opérations non urgentes

Pas simple d’exercer la médecine en ces temps de coronavirus!
Il a fallu beaucoup de courage aux patients pour accepter le report des opérations non urgentes, et comprendre que la transmission du virus crée un nouvel état d’esprit: la rébellion face au confinement, mais aussi la nécessité de son acceptation passive;
Les chirurgiens sont habitués à porter un masque, à se laver les mains, à définir autour d’eux un espace stérile, ou qu’ils pensent être stérile; les infirmières de salle d’opération les surveillent et guettent les erreurs comportementales, obligeant dans ce cas à changer de casaque, de gants ou de masques; pour les patients, effrayés et en panne de gel antiseptique et de masques protecteurs, ces règles comportementales sont incohérentes et difficilement transmissibles!

Microbes et virus profitent de notre promiscuité
Mon patron Raymond Vilain, passionné par l’écologie microbienne, avait découvert que les chirurgiens pouvaient inoculer les patients avec des streptocoques dangereux qu’ils portaient dans la gorge et dans le nez; Il nous avait imposé ( à l’époque de SOS mains Boucicaut) de se dire bonjour en se touchant les coudes, et pas de se serrer les mains!

J’ai parfois utilisé ce salu, incompris par mes collègues moqueurs,, en leur expliquant,  les matins où ils venaient opérer, que nul ne pouvait prédire l’état de propreté de leurs paumes, quels germes affreux ou bénins, issus de leurs intimes localisations, se promenaient, insoupçonnables et dangereux sur leurs paumes pas si vierges que cela..
Mais voici qu’en ce moment, tout le monde comprend la nécessité d’éviter la bise  de proximité, ou  le serrage de main automatique et les roucoulades trop proches.
Vladimir Poutine visite les hôpitaux en scaphandre anti intrusion, E. Macron porte enfin un masque dans l’hôpital de campagne de Mulhouse…

Espoirs thérapeutiques ou immunité espérée?
Le plaquenil associé à l’azithromycine sont issu de l’intuition et des connaissances solides du Pr Raoult, qui n’est pas le premier venu; son protocole thérapeutique est logique et fondé sur l’effet des antibiotiques anti pneumonie quand l’hudroxyde de chloroquine vient gêner la pnétration du virus dans les cellules; Ce protocole est  sans doute utiles en début de phase de la virose, mais des ennemis de caste de Raoult affirmrnt que cela ne fonctionne peut être même pas.
Nous sommes du coup  bien seuls face à ce COVID 19! Ceux qui ont des défenses immunitaires puissantes vont survivre et surmonter les attaques sans trop de dégâts; les autres, à l’immunité chancelante, vont surinfecter les poumons devenus fibrosés, d’où l’intérêt de l’antibiotique associé, à spectre large;

Comment s’organiser en pratique?
Le confinement doit être respecté au sens qu’il ne faut pas croiser des individus infectés, ou infecter les autres, si on porte le virus; même si les tests révèlent notre statut porteur plus ou moins,, il faut accepter que d’ici début mai, aucune intervention non urgente n’est envisageable; nous devons assurer les soins post opératoires, traiter les urgences avec toutes les précautions requises; la clinique ou je travaille est réquisitionnée ;

Le mieux est de téléphoner les vendredi après midi au cabinet pour prévoir les rdv début MAI, ou échanger sur rdv par une vidéo-consultation whatsapp, en envoyant un message au 0685818742, ou encore via la consultation doctolib, qui est payante

En attendant que les actes opératoires non urgents reprennent, appliquez  du gel hydro alcoolique plusieurs fois par jour, lavage des mains au savon et à l’eau courante sinon; portez un masque au moins pour nepas postilloner sur les autres, tenez vous à bonne distance(plus d’un mètre)

Je consulte masqué quand c’est nécessaire, porteur de gants pour les cas urgents que je dois examiner à mon cabinet, et vous demande de venir vous aussi masqués et muni de votre propre gel pour éviter toute contamination impromptue.

25 Avril 2020

NB: la clinique du Louvre où j’opère régulièrement s’organise pour que les opérations puissent peut être reprendre, sans doute fin mai, voire plus tard , dès que les ARS publieront la fin du plan blanc. Une consultation est possible avec l’anesthésiste  dès le  5 mai par visioconférence à la clinique du Louvre ; le secrétariat du cabinet du dr Vladimir Mitz vous attend par messages sur docmitz@club-internet.fr pour toute inscription en chirurgie esthetique à paris. Une visioconsultation est possible par whatsapp en vous reportant en page d’accueil de mon site pour connaître le numéro d’appel; mais prévenez moi par mail ci dessus pour organiser une telle vidéoconsultation.

Posted in News
4 février 2020
chirurgie-de-la-fesse

Avoir de belles fesses grâce à des implants fessiers ou bien grâce à un lipofilling sous-cutané, ou même associer les deux techniques ?

Plusieurs sessions de l’IMCAS CONGRES 2020 étaient dévolues à l’étude des techniques chirurgicales qui permettent d’obtenir de belles fesses ;
1) Augmenter le volume fessier :
cela est maintenant possible et bien étudié grâce à des implants fessiers en silicone ils sont insérés au travers d’ une incision dans la raie des fesses; les implants sont insérés en intramusculaire ou même plus profondément comme l’indique le docteur François Petit; les 5 à 8 % de patients insatisfaits ou présentant des complications peuvent être ré-opérés avec succès; le grand intérêt des implants fessiers que l’on peut augmenter le volume de la fesse en une seule opération
Une autre option est le lipofilling ou greffe de sa propre graisse ; mais il faut que la patiente aie des réserves, il faudra s’y reprendre au moins 2 fois à 4 mois d’intervalle pour obtenir un volume significatif et plaisant ;
Un célèbre chirurgien de New York a montré aussi comment il arrivait à resculpter des fesses masculines et non plus féminines, dont les caractéristiques socialement considérées comme jolies impliquent un creux latéral au niveau de la fesse et un bombé oblong central, associé à une diminution de la graisse des hanches et de l’abdomen.

2) Rajeunir une fesse vieillissante fait aussi partie des préoccupations de nombre de patientes qui ne supportent plus d’avoir les fesses molles tombantes et cellulitiques ;
Un de nos collègues français(J.F. PASCAL) a beaucoup étudié les techniques chirurgicales du lifting de la fesse, en préconisant une technique où la cicatrice de remontée de la fesse est située à la partie haute de celle-ci ; mais ‘on peut la dissimuler dans un maillot de bain étroit; autrefois à l’époque de Raymond Vilain patron à l’hôpital Boucicaut, nous avions une bonne expérience de ces opérations pratiquées dans le cadre des dermolipectomies circulaires, pratiquant aussi des remodelages de la partie basse de la fesse en plaçant la cicatrice dans le sillon sous fessier.
Les résultats montrés par le docteur Jean-François Pascal militent pour cette opération française, qui donne des résultats convaincants au prix d’une cicatrice finalement très acceptable.

3) Des complications graves peuvent survenir après lipofilling intramusculaire fessier
Le risque est non négligeable d’injecter les cellules graisseuses directement dans les veines profondes de la fesse, ce qui peut entraîner des complications mortelles dans un certain nombre de cas , épars et publiés de par le monde, ce qui a justifié le bannissement de ces techniques par les autorités sanitaires de certains pays, par principe de précaution; dans ces dramatiques, des possibilités de sauvetage existent au bloc opératoire, à condition de disposer d’un Kit de circulation extracorporelle que l’anesthésiste réanimateur doit pouvoir mettre en action en urgence, à condition de disposer de l’appareillage nécessaire!

Conclusion
Il y a eu des grandes avancées en ce qui concerne aussi bien l’analyse des déformations fessières qui commencent à préoccuper une partie relativement importante de la population féminine et masculine, soucieuse de son apparence par-devant et par-derrière!

10 janvier 2020
2 janvier 2020
migraine par compression du nerf g occipital

Un article récent -une grande méta analyse- par une équipe hollandaise(dr J.Michiel Zuidam, This Bink et coll), publié dans le PRS de décembre 2019 fait le point sur la réussite du traitement des migraines liées à une compression nerveuse, notamment celle lié à la compression du nerf occipital à l’arrière du crâne;cette compression stimule des branches du nerf trijumeau par arc réflexe incontrôlable.

d’autres sites sont concernés: fronto-temporal, orbitaire, septo-nasal ;

Le mérite de la découverte de ce traitement chirurgical revient au docteur Bahman Guyuron, qui exerce à Cleveland dans l’Ohio; il a publié son expérience en 2002, après avoir remarqué que certains grands liftings du front entraînaient une sédation des douleurs migraineuses chez un certain nombre de patients qui en étaient affligés de façon chronique, à cause de la compression du nerf sus orbitaire.;.

Il semble bien qu’il existe une zone gâchette à certains endroits où les nerfs extra crâniens passent dans des tunnels où ils finissent par être comprimés, ce qui entraîne des douleurs migraineuses insupportables!

Le traitement chirurgical par décompression localisée est donc une option intéressante qui permet d’espérer une guérison autour du mois une sédation pendant longtemps des douleurs dans près de 80 % des cas!

Mon expérience personnelle bien que limitée, est qu’ une infiltration d’un anti inflammatoire associé avec de la lidocaïne anesthésiante diluée permet une guérison rapide de la migraine et peut donc inciter à pratiquer une opération centrée sur la zone gâchette repérée par une douleur excruciante, en cas de récidives des crises.

Posted in Divers, opération
27 novembre 2019

Ma participation à deux congrès importants.

20 novembre 2019
le docteur vladimir mitz au bloc opératoire
Solitude au bloc opératoire

Le chirurgien esthétique éprouve une grande solitude

En cette période troublée où la gestion nationale des problèmes de santé en France laisse à désirer et ressemble à une déroute économique, il me paraît opportun de rappeler la grande solitude du chirurgien en salle d’opération en dépit de la présence de l’ anesthésiste, d’infirmières diplômées (IBODE), des aides opératoires et autres intervenants occasionnels.

Nous sommes seuls à tenir le bistouri, en fin de compte, même si un robot venait à s’intercaler entre la chair fragile du patient et nous. Ce n’est pas un jeu que d’opérer un être humain ni une partie de simulateur. Les avocats guettent nos ratés plus ou moins allégués par des patients habitués maintenant à la Google instantanéité.

L’impact négatif d’une éprouvante contrainte administrative

Les formulaires, procédures, checklists sont là pour éviter que nous fassions des erreurs grossières, mais tout autour des microbes et virus sont aux aguets comme des chasseurs de proie au cours d’un safari Africain! Les infections “nosocomiales” sont une menace permanente malgré des gestes de désinfections tatillons et tenant d’une véritable mythologie de la prévention!

La chirurgie esthétique réussie dépend des mains expertes et d’une bonne indication opératoire

En plus de la dextérité indispensable pour ouvrir prestement , opérer efficacement , recoudre joliment, il faut assurer une présence humaniste avant l’intervention, faire les bons choix techniques, absorber la courbe d’apprentissage et assumer les échecs post opératoires, décider les reprises opératoires parfois en urgence, rassurer les familles et rétablir la confiance en lui même et en nous d’un patient très méfiant devant les structures branlantes de notre système de soins.

La rémunération des actes médicaux et chirurgicaux est notoirement  sous estimée par les pouvoirs publics

Le volet économique est désastreux, car les rémunérations qui faisaient autrefois la position d’un chirurgien et de son équipe n’ont pas été réellement réévaluées depuis 50 ans!

De notable autrefois, le chirurgien est devenu vulgaire prestataire de service , impliqué dans toute mauvaise évolution post opératoire , qu’on qualifie alors de conséquence d’un manque d’information préalable ou d’une perte de chance, ou de non respect du rapport bénéfice risque;

La chirurgie esthétique reste attractive en France où elle offre un espace de liberté et de dialogue

Néanmoins beaucoup de collègues chirurgiens de toute spécialité partent en retraite dès que possible, harassés de soucis qu’ils ne désirent plus assumer.

Pour ma part je continue d’opérer, car la chirurgie réparatrice et esthétique a ceci de particulier qu’elle concilie le désir de beauté et de grâce avec une nécessaire virtuosité technique qui en font une spécialité unique n son genre.

28 octobre 2019
actes cjirurgicaux pratiqués

Voici une interview du dr MITZ concernant la chirurgie esthétique de l’adolescent;Il plaide pour que l’adolescent soit écouté, respecté, mais aussi puisse entendre un refus motivé en cas de demande d’une opération non justifiée par un problème réel et complexant.

Elle démarre à la minute 33 ! Allez écouter!

l’adolescent est une personne à part entière!

Il convientde l’écouter, de le respecter,de  le conforter dans sa demande si elle est légitime, le dissuader dans le cas contraire.

un consensus familial est indispensable dans le cas oùune décision opératoire s’avère utile.

Cette émission traite de ces différentes éventualités, et envisage différents scénarios basés sur des cas pratiques, et des pathologiessouvent méconnuesqui complexent les jeunes gens d’une façon obsédante sans que l’on envisage forcément une acceptation systématique.

La qualité d’un chirurgien esthétique et réparateur se reconnait dans son art de savoir refuser une opération tout en expliquant et motivant le refus d’une façon non humiliante.