Actualités en chirurgie esthétique

Quels sont les risques de la chirurgie esthétique ?

2 octobre 2020

Un important article de ROD ROHRICH et coll.est paru dans plastic et reconstructive surgery en août 2020: cet article fait le point sur les complications au cours des différentes opérations de chirurgie esthétique, répertoriées dans la littérature mondiale;
Les auteurs se sont particulièrement intéressés à l’incidence des hématomes, de l’infection post opératoire, et des accidents thromboemboliques.

les complications graves sont elles fréquentes? 

Non! elles sont même plutôt faibles , sauf si l’on pratique des opérations prolongées, au delà de 4 heures d’anesthésie générale; prime donc aux chirurgiens experimentés et rapides.

Pouquoi des hématomes?

parce qu’un petit vaisseau se met à saigner malgré une coagulation (cautérisation) soigneuse; cela peut être dû à une poussée tensionnelle, à un stress énervant; une fois la peau refermée, iln’y a guère de moyens de stopper la progression d’un hématome si ce n’est un drainage de précaution, ou à une compression appuyée.

Pourquoi une infection?

L’infection microbienne survient par contamination de la plaie opératoire; les alles d’ipération sont actuellement très sûres , mais l’air conditioné mal régulé peut conduire à un désastre; Le chirurgien et ses aides sont habillés stériles et font attention; mais un contact imrévu avec une surface souillée est possible, d’où risque de contamination;

le plus souvent l’infection est endogène, à partir d’un germe cutané présent sur la peau ou la gorge du patient, malgré la désinfection préalable;

Pourqoi des phlébites ou des embolies?

Il existe des facteurs de risques personnels (hypercoagulabilité génétique) mais aussi occsionels (suite de grippe, affection cancéreuse méconnue) qui augmentent la stase des flux sanguins dans les veines, ainsi qu’une trop longue opération immobile.Des coussins presssants rythmiqueement les mollets sont parfois utilisés; Un traitement fluidifiant(anticoagulant) sera entrepris dès que possivble chez lez patients à risque;

Les chiffres de complications en méta-analyse dans l’article en question:

  1. Plastie abdominale 2% d’hématomes, 5 % d’infection, 0,4% de phlébite et embolie, mortalité inférieure de 1 pour 13000 cas

  2. Lipofilling des fesses : pas de statistiques valable pour les hématomes et les infections; mortalité inférieure à 1 pour 20000 cas

  3. Liposuction: 0,15% d’hématomes,0,10% d’infection, moins de 0 1% de phlébite, mortalité de 1 pour 50000

  4. Chirurgie du visage: : 1,5% d’hématomes, 0,5% d’infections, moins de 1% de phlébites, pas de mortalité signalée.

  5. Chirurgie des seins: 1,5% d’hématomes, 1,1% d’infections, moins de 1% de phlébite, pas de mortalité relevée.

Mais tous ces chiffres sont approximatifs, ils reflètent un très large échantillon de cas répertoriés

Les conclusions des auteurs sont que la chirurgie esthétique se pratique dans le monde avec une grande sécurité; l’accent est mis sur la nécessité d’une bonne formation, et sur l’expérience des chirurgiens qui pratiquent ces actes de chirurgie programmée dans de bonnes conditions opératoires.

Personnellement j’ajouterai que les complications sont malheureusement inhérentes à l’acte d’opérer: mon mître RAYMOND VILAIN disait que les seuls qui publient des techniques sans aucune complications sont les chirurgiens qui n’opàrent jamais!