Actualités en chirurgie esthétique

Chirurgie du Ventre, abdominoplastie : pour retrouver un ventre plat

abdominoplastie, ou comment retrouver un ventre plat, mais par une opération sérieuse

LES DIFFÉRENTES OPÉRATIONS DU VENTRE: toutes ces interventions visent à rajeunir l’aspect du ventre, en lui conférant un aspect tonique, plat, et fonctionnellemnt utile au quotidien.

  • plastie abdominale pour ventre tombant, gros ventre, ventre distendu, tablier abdominal: c’est une opération importante avec déplacement de l’ombilic et risque de phlébite ou d’embolie à prévenir par des anticoagulants.
  • cure du diastasis=rapprochement chirurgical des muscles grands droits écartés, geste souvent un peu douloureux pendant les 8 premiers jours
  • minilift abdominal, qui permet d’enlever le surpli sus pubien sans déplacer l’ombilic
  • liposuccion de l’abdomen et des flancs, création par liposculpture des barrettes de chocolat chez l’homme
  • dermolipectomie trois quart antérieure , qui permet d’enlever une quantité considérable de peau  et de bien redessiner les flancs
  • bodylift, ou dermolipectomie circulaire: la cicatrice fait le tour complet du corps

Principes et technique de la Plastie abdominale:

Définition: il s’agit de diminuer la quantité de peau et de graisse gênantes au niveau de l’abdomen en réséquant  les tablier abdominal  excédentaire,  tout en conservant le nombril qui sera replacé en  bonne position à la fin d’intervention;  aussi de corriger éventuellement   l’écartement des muscles grands droits que l’on appelle le diastasis;  un chirurgien plasticien expérimenté formé en chirurgie générale pourra également  traiter une éventration associée;

Bilan pré-opératoire particulier: , échographie Abdominale,  vérification de la coagulation;  évaluation des risques de  phlébite et d’embolie pulmonaire  qui représentent un risque vital  à bien prendre en considération !

Déroulé de l’opération:   anesthésie générale obligatoire,  le plus souvent opération en position demi-assise;

Durée de l’opération :De 2 à 4h en fonction de la difficulté du cas; Il vaut mieux éviter les grandes liposuccions  associées, et des opérations à multiples étages qui prolongent la durée opératoire et augmentent considérablement le risque thromboembolique!

Prise en charge par la sécurité sociale: Possible Mais nécessité d’une entente préalable rédigée par le chirurgien   et contrôlée par la sécurité sociale au cours d’un rendez-vous préopératoire;

Technique particulière du docteur MITZ: J’essaie dans la mesure du possible de cacher la longue cicatrice par un  dessin d’intervention en maillot de bain porté par la patiente juste en salle d’opération;  je préfère également enlever la graisse au-dessus du nombril par le bistouri plutôt que par liposuccion, parce que cela me permet un meilleur ajustement de l’épaisseur résiduelle.

Les soins post-opératoires: l’utilisation des agrafes est pratiquement abandonnée au profit de fils résorbables entre 18 et 30 jours;  référez-vous aux chapitre suites opératoires concernant les plasties abdominales! Le port d’une gaine spéciale est recommandé surtout s’il y a le traitement d’un   diastasis associé; l’opération est un peu douloureuse  pendant les 5 premiers jours,    pouvant nécessiter un  traitement antidouleur spécifique.

Les complications les plus fréquentes: petit rejet des fils,  infection localisée, petite asymétrie résiduelle; lymphorrhée au 21è jour (écoulement de lymphe intermittent) ; exceptionnellement  la grave nécrose d’une partie de la peau du ventre à traiter par cicatrisation dirigée+++

Y a-t-il des retouches possibles? Oui s’il y a une insatisfaction résiduelle,  ou des reprises de cicatrice rendues  nécessaires par une  mauvaise cicatrisation. Mais l’asymétrie résiduelle de la cicatrice pourra être corrigée dans un deuxième temps,  ainsi que de la persistance d’’amas graisseux gênants .Le résultat sera en général  stable et définitif après 4 mois d’évolution.

Y a-t-il des cas particuliers?

  1. Les vergetures  prédominantes sont  un problème qui  n’est pas facile à résoudre;  seules les vergetures situées entre le nombril et le pubis seront retirées par l’opération;  les autres  vergetures sont  condamnées à persister!
  2. Le mini lift abdominal consiste à  retirer de  la peau  au-dessus du pubis, sans déplacer le nombril; C’est une opération moins importante, mais qui ne donne qu’un résultat partiel de retension des téguments excédentaires. La cicatrice finale a  la forme d’une longue césarienne.
  3. Les opérations combinées de la silhouette: Elles sont intéressantes dans le cadre d’une réparation après amaigrissement massif: On peut associerr à la plastie abdominale une plastie mammaire,  une correction des bras mous, une opération des flancs ou à un  body lift; je préfère pour ma part ne pas dépasser 4 heures d’opération sous anesthésie générale  pour éviter au maximum le risque thromboembolique postopératoire, mais qui peut démarrer sur la table d’opération où le patient demeure immobile!
  4. La liposuccion isolée du ventre permet dans certains cas de diminuer un Volume graisseux abdominal trop important mais qui  ne conduira qu’à une rétraction cutanée limitée d’environ 20 %, ce qui peut ne pas être suffisant par rapport aux attentes de la patiente.
  5. Le méga pubis:  se dit quand  le pubis est spécifiquement  augmenté par une accumulation de graisse localisée; Parfois la liposuccion isolée ne suffira pas pour diminuer le volume , il faudra  faire une résection chirurgicale de l’excédent de façon adéquate.
    plastie abdominale avant après
    plastie abdominale avant après

L’opération Plastie abdominale , merveille ou abomination?

par le docteur Vladimir Mitz

chirurgien esthétique à Paris

  1. Introduction

La plastie abdominale est une des opérations les plus sérieuses du chirurgien plasticien, qu’il soit réparateur ou esthétique: D’abord parce que c’est une opération avec de grands décollements cutanés,  donc un risque vasculaire pour la peau qui est soulevée;  ensuite parce qu’elle comporte très souvent un temps de réparation musculaire,  du fait que la grossesse entraîne un écartement des muscles grands droits,  et une distension des muscles obliques et larges de l’abdomen;  enfin parce qu’il faut traiter la composante  graisseuse  en profondeur,  qui peut être plus ou moins volumineuse et étendue.  Nonobstant ces difficultés,  la plastie abdominale reste une opération pratiquement miraculeuse, quand on observe les résultats que l’on peut obtenir  afin de reconstruire une silhouette corporelle  abîmée par les grossesses, ou après perte de poids massive (Comme après une opération de chirurgie bariatrique réussie!) avec distension cutanée résiduelle.

  1. Buts de cette opération:

la plastie abdominale consiste à enlever les excédents  locaux de peau et de graisse ,  à remodeler la sangle musculaire,  tout en préservant le nombril original qu’il faudra replacer en bonne position, et obtenir au final des cicatrices dissimulées , de la meilleure qualité possible!

  1. principes de l’opération

  • Anesthésie générale après une consultation d’anesthésie sérieuse

  • Séjour de 24 à 48 heures dans une clinique bien équipée Avec une surveillance dédiée

  • dessin préalable en salle d’opération des amas graisseux qu’il faut retirer et des excédents cutanés qu’il faudra réséquer

  • infiltration locale d’un produit anesthésiant et vasoconstricteur pour limiter les pertes de sang

  • liposuccion des amas graisseux qui ne seront pas enlevés directement par le bistouri

  • Ablation des tissus cutanés excédentaires, tout en préservant le nombril original qui est découpé et laissé en place, puis ressorti en bonne place en fin d’opération.

  • Hémostase rigoureuse pour prévenir les hémorragies ou les hématomes post-opératoires,  qui peuvent imposer une reprise en urgence si un saignement  important se manifeste

  • Décollement de la peau suffisant pour pouvoir refermer la plaie avec une tension acceptable

  • réparation de la sangle musculaire en évitant au maximum les plaques de renforcement,  à cause du risque de rejet secondaire

  • Sutures cutanée en plusieurs plans pour que la cicatrice finale soit la plus jolie possible

  • mise en place d’un drain de sécurité pour 24 heures

  • pansement compressif temporaire

  • prévention de la phlébite post-opératoire par le port de collants de contention et d’un traitement anticoagulant efficace pendant 15 jours

  • reprise de la marche le plus tôt possible pour éviter la stase veineuse dans les membres inférieurs

  • traitement anti douleur associée adapté à la psychologie de chaque patient

  • surveillance clinique téléphonique et visuelle par le chirurgien au moins une fois par semaine en postopératoire,  ce qui contre-indique la chirurgie par tourisme médical dans les pays étrangers,  et compris par les moyens de la télémédecine  qui n’est pas adapté poursuivre de façon efficace c’est patients à risque représenté par ceux qui ont subi une plastie abdominale

  • enfin il faut savoir que dans certains cas la plastie abdominale peut être limitée: Soit un mini lift abdominal où le décollement est beaucoup plus modéré,  soit un body lift qui est une opération beaucoup plus importante ou la cicatrice fait le tour complet du corps!

 

  1. qui sont les bon(ne)s candidat(e)s pour l’opération?

Les meilleurs candidats pour l’opération sont ceux et celles qui ont réussi à perdre suffisamment de poids pour atteindre leur poids d’équilibre,  qui sont à distance de leur dernière grossesse ,qui sont prêts à s’arrêter de travailler pendant environ 6 semaines,  qui est le temps nécessaire pour une convalescence réussie;  il faut de plus tolérer les douleurs postopératoires liées à la réfection de la sangle musculaire,  et à résister psychologiquement aux petits soucis de cicatrisation postopératoire,  et de devoir marcher penché en avant  pendant les 15 premiers jours postopératoires,  à bien  prévenir les risques de phlébite et d’embolie pulmonaire post-opératoire. enfin, il faut que le patient accepte de suivre un régime et une activité sportive post-opératoire pour ne pas reprendre du poids, et ainsi gâcher le résultat post-opératoire immédiat!

  1. qui est un mauvais candidat pour l’opération?

Les patients à risque sont nombreux qui demandent une plastie abdominale:  surpoids,  diabète mal contrôlé,  immunité insuffisante face à l’infection,  souci et antécédent de phlébite ou d’embolie ,  hypertension non régulée,  détresse psychologique  ou syndrome dépressif, qui risquent de compliquer les suites Post chirurgicales…

dans un certain nombre de cas une certaine préparation psychologique et comportementale sera nécessaire avant d’aborder l’étape chirurgicale elle-même…

  1. à partir de quel âge peut-on pratiquer cette intervention?

La plastie abdominale peut-être pratiquée à tout âge,  à partir du moment où il existe une bonne indication;  il m’est arrivé d’opérer des patients de 18 ans à la suite de grossesse gémellaire, qui avait dévasté la paroi abdominale;  j’ai aussi opéré des patientes de 60 ans et plus qui ne supportaient plus leur état depuis bien longtemps, mais qui n’avait pas donné suite à leur désir de chirurgie réparatrice. L’essentiel est de bien fonder l’indication opératoire en donnant une information précise sur les avantages et les risques de l’opération,  avec une bonne collaboration instituée  avec l’anesthésiste qui sera responsable de l’endormissement, puis du réveil, ainsi que du suivi immédiat de l’intervention.

  1.  Quels sont sont les risques?

  • Les risques graves sont la perte de vie par une anesthésie  mal supportée

  • surtout la phlébite et l’embolie postopératoire pour lesquelles une prévention est systématiquement instituée

  • l’hémorragie per ou post-opératoire Immédiate peut survenir, entraînant un saignement qui pourra dans certains cas imposer une reprise  chirurgicale  en urgence au bloc opératoire dans les heures qui suivent;  d’où la nécessité d’une surveillance systématique et obligatoire  dans un centre médical équipé.

  • les risques locaux sont plus facilement gérables,  qu’il s’agisse de la nécrose cutanée au-dessus de la cicatrice , ou de la nécrose de l’ombilic(Ils seront résolus par une cicatrisation dirigée bien menée ,ce qui peut prendre de 2 à 4 mois),  du rejet de fil avec des petits points de suppurations,  de la lymphorrhée post-opératoire( qui prend environ 6 semaines pour se tarir)

  • A distance de l’opération, peuvent survenir des anomalies  cicatricielles,  à type de cicatrice hypertrophique ou chéloïde,  ou bien encore de cicatrices asymétriques  pour lesquelles une éventuelle reprise chirurgicale peut-être indiquée. La retouche fait partie intégrante de l’Arsenal du chirurgien plasticien;

  • un bourrelet graisseux sus cicatriciel peut se dévoiler à moyen ou long terme,  imposant une liposuccion secondaire pour aplanir le contour abdominal déformé.

  1. Y a-t-il prise en charge par la sécurité sociale?

Pour qu’il y a une prise en charge de la sécurité Sociale,  il faut que le chirurgien rédige une demande d’entente préalable  qui va imposer une consultation auprès d’un médecin conseil de la sécurité sociale:  celui-ci va mesurer si le tablier abdominal  coince une feuille de papier au-dessus du pubis: si c’est le cas,  la prise en charge est certaine;  dans le cas contraire, la prise en charge est laissée à la libre décision du médecin conseil de la sécurité sociale;  le fait d’avoir eu plusieurs grossesses,  qui ont déformé la paroi abdominale, n’est plus un critère absolu de prise en charge!

  1. que faire en cas de refus de prise en charge par la sécurité sociale?

Votre chirurgien opérateur peut demander une contre-expertise auprès de la sécurité sociale;  mais celle-ci n’a que peu de chance d’être accordée,si le tablier n’est pas dûment constaté!

 

  1. en cas de complication que faire?

La Plastie abdominale et une opération  à risques  qui impose une surveillance  rigoureuse;  il est donc fondamental qu’à la sortie de l’établissement de santé,  vous puissiez joindre facilement la clinique par téléphone,  ou encore mieux le chirurgien grâce à un numéro d’urgence qu’il est censé vous communiquer;  c’est pourquoi il me paraît discutable d’aller se faire opérer à bas prix dans des pays lointains où ce n’est pas tant l’acte chirurgicale qui serait mal pratiqué,  mais où le suivi individuel peut laisser à désirer,  et conduit à l’aggravation des complications par perte de temps et de soins appropriés : il faut une vraie consultation  chirurgicale  auprès de votre opérateur,  afin de faire le point et effectuer les gestes qui sauvent!

  1. pourquoi la plastie abdominale peut elle être une opération grave?

La plastie abdominale (qui comporte un grand décollement cutané, une découpe de l’ombilic,  une liposuccion associée  dans la plupart des cas,  et une réfection de la sangle abdominale)  rassemble un nombre non négligeable de plaintes de patients, pour mauvaise exécution, manque d’information préalable,  défaut de suivi,  et complications sérieuses, qui sans être forcément évitables,  auraient pu être beaucoup mieux gérées  physiquement et psychologiquement.

  1. y-a-t-il les plasties abdominales plus légères?

Oui c’est le cas des mini lift abdominaux,  où le chirurgien n’est pas obligé de découper le nombril, ou de la  plastie abdominale in situ,  où on ne pratique pas de décollement  de la peau,  technique que l’on privilégie chez les patients fragiles relativement âgés,  afin de limiter les risques post-opératoires,  mais avec un résultat esthétique moins satisfaisant.

  1. quelle différence entre plastie abdominale et Bodylift?

Le body lift (ou dermolipectomie circulaire,  très pratiquée par le professeur Vilain et notre équipe, autrefois à l’hôpital Boucicaut) est une opération où la peau est enlevé en faisant le tour complet du corps,  donnant donc une cicatrice circulaire qui pourra être camouflée dans un slip;  c’est une opération qui s’adresse à des séquelles de grand amaigrissement,  lorsqu’il existe des bourrelets latéraux;  une grande plastie abdominale ne suffira pas à résorber avec une cicatrice  insuffisamment longue )

Le body lift est une opération plus longue et plus complexe que la plastie abdominale,  d’autant qu’elle implique un retournement du patient Encore endormi sur la table d’opération,  pour traiter  les excédents latéraux et postérieurs  des téguments   distendus.

 

  1. pourquoi un traitement spécifique pour les muscles?

Seule la réfection de la sangle musculaire pour a redonné un ventre plat au patient;  c’est le temps délicat de l’opération, car il va entraîner une compression  de la veine cave inférieure,  source d’une éventuelle phlébite, s’il n’y a pas un traitement préventif tel  une reprise précoce de la marche et un traitement anticoagulant adapté;  malgré cela il existe des cas d’apparition de la phlébite post-opératoire dont les chirurgiens expérimentés se méfient considérablement. De plus, c’est la réparation musculaire qui entraîne les douleurs post-opératoire au moment de la mobilisation de notre corps.

l’arrêt des activités sportives est nécessaire après cette réparation musculaire pendant une période de 6 semaines environ.

  1. hernie ombilicale et éventration associée

Le traitement d’une hernie ombilicale et d’une eventration associée est possible cours de la plastie abdominale; Cela complique techniquement l’opération  de plastie abdominale,  et peut-être sources  de complications postopératoires  à type de  lâchage des sutures musculaires, et nécessité de reprise au bloc opératoire.

  1. Comment conserver un bon résultat après l’opération: sport et régime!

Je ne peux assez souligner combien il est important,  pour conserver le bon résultat post-opératoire,  que beaucoup de patients considèrent  comme fantastique ou miraculeux,  de s’adonner à une activité sportive régulière,  afin d’être en sueur pendant 1h au moins 3 fois par semaine;  par ailleurs une transformation des habitudes alimentaires est absolument indispensable , Afin d’éviter tout stockage superflu   de nouvelles graisses profondes ou superficielles;  c’est dans cet esprit qu’il est recommandé d’avoir recours à un centre spécialisé  ou un coaching adapté pourra vous être proposé,  si vous n’avez pas le courage et la détermination  individuelle suffisante pour respecter ces consignes fondamentales de bien-être;

  1. peut-on subir deux plasties abdominales dans sa vie?

L’expérience a montré que oui cela est possible;  c’est arrivé dans mon expérience plusieurs fois que des patients après de nombreuses années et refait leur vie et d’autres enfants,  et que cela est conduit à une détérioration de leur abdomen  imposant une deuxième plastie abdominale qui n’a pas posé de problème ni technique ni de suites compliquées  particulières!

on ne peut qu’être admiratif  et surpris devant les capacités de distension de la peau abdominale!

 

  1. conclusion

la plastie abdominale est véritablement une opération formidable,  qui à elle seule permet de changer la silhouette,  et de redonner une vie agréable aussi bien dans le vêtement que dans le confort de l’intimité;  si la cicatrice qui en résulte est la plus longue que sera amené à pratiquer un chirurgien plasticien,  il n’en reste pas moins qu’au bout de 2 ans, elle devient à peine visible,  et qu’au bout de 6 mois,  elle ne pose plus de problèmes dans la vie intime;  le bénéfice psychologique est tel  que l’angoisse pour une patiente de se dévoiler devant son  compagnon  n’est plus un problème qui la bloque!

Mais la plastie abdominale est aussi une opération à risques,  pour laquelle l’indication  opératoire doit être mûrement posée, Et qui doit être pratiquée dans des conditions de sécurité maximales,  puis encadrée  par un régime et une activité sportive adaptée à chaque individu.