Recherche et Actualités

Étiquette : liberation nerf median

27 avril 2015
incision pour libération nerf médian à la paume
incision pour libération nerf médian à la paume

tracé de l’incision pour canal carpien compressif

“canal carpien” signifie canal étroit, rétréci, à la partie basse du poignet où le nerf médian peut être comprimé pour diverses raisons qui ont conduit à sa libération chirurgicale;

Vous venez d’être opéré(e) d’une libération du nerf médian comprimé dans un tunnel étroit dans le talon de la main: .

(ce peut être aussi de façon équivalente une libération du nerf cubital au coude,mais avec une minicicatrice sous le coude concerné)

Lintervention a été décidée à cause des symptômes fonctionnels précis et après la pratique d’un electromyogramme; vérifiant que le courant éléctrique passait mal au poignet, d’autant plus qu’un contingent nerveux moteur allant au pouce  étatit aussi atteint; parfois plusieurs tentatives d’infiltation de corticoides retard ont échoué ou ne sont plus efficacs pour calmer les douleurs et fourmillements;

 canal carpien: une incision courte dans la paume, ou au poignet(endoscopie)

L’incision se fait le long de la ligne de vie : la cicatrice sera donc invisible à moyen ou à long terme.Je prefère cette approche au traitement endoscopique du canal carpien, afin de mieux voir le contingent moteur du nerf médian, notamment sa branche thénarienne qu’il faut aussi pouvoir libérer dans certains cas.

Par cette incision, le chirurgien peut décomprimer le nerf qui souvent se trouve coincé pour des raisons anatomiques, notamment par un épaississement de la paroi antérieure du tunnel.

Lorsque le nerf a été libéré, le sang circule mieux à l’intérieur du nerf et les douleurs nocturnes vont pratiquement disparaître le lendemain de l’intervention. Par contre, des petits signes de régénération à l’intérieur du nerf vont entraîner des fourmillements locaux qui vont persister pendant plusieurs mois.

canal carpien; coment déterminer la régénération nerveuse?

Un nerf se régénère à la vitesse de 3 mm par semaine ; ce qui vous explique qu’il faut 3 à 4 mois avant que le résultat soit stabilisé. Mais, pendant toute cette période vous pourrez vous servir normalement de votre main. Le signe de Tinel(douleur légère à la percussion du niveau de régénération nerveuse) permet de suivre le front de l’avancée d la récupération; s’il y a arrêt, une révision chirurgicale peut devenir nécessaire pour vérifier les causs de la stagnation.

canal carpien; une gestion autonome des pansements

Le premier pansement sera fait sur demande du chirurgien et bien souvent vers le 10ème jour. Vous aurez simplement à faire la toilette de la paume de la main avec de l’eau du robinet et la sécher au sèche-cheveux mis sur le tiède.

Les fils seront enlevés au 10ème jour ou tomberont seuls (si fils résorbables).

Les croûtes pourront être au mieux enlevées après application, pendant quelques heures, ou de crème CICABIO,ou de vaseline médicinale.

canal carpien: la kinesithérapie utile ou superflue?

Une rééducation très douce et volontaire est nécessaire car la main est en rodage.La kinésitherapie par un professionnel averti est très utile avec plein d’exercices différents et gradués; certainspatients s’en passent, mais c’est dommage car une aide techniqu et psychologique est toujours profitable au patient;

Il faut donc laisser le nerf respirer un peu et s’attendre à avoir une gêne fonctionnelle et une diminution de la force de la main pendant 2 ou 3 mois après l’intervention. Cette période est à mettre à profit pour se rééduquer )intensivement (2 séances par semaine sont utiles);

Tout rentrera dans l’ordre progressivement, notamment la possibilité d’élévation du pouce, fonction qui est commandée par un rameau du nerf médian qui va directement au muscle. Parfois, il est possible de libérer, également, certains tendons qui peuvent être entourés par une gaine fibreuse épaissie (synovectomie).

canal carpien: y a t il des récidives?

Les réidives sont rares si l’intervention a été bien menée; néanmoins on signale 5% de récidives même entre les mains les plus expertes; cela se produit parune sclérose cicatricielle imprévisible sur le site libéré, ou par une compression en reprise par sclérose rétractile des tissus de recouvrement; L’intervention est refaite, avec l’addition d’un lipofilling graisseux qui semble améliorer valablement la trophicité des tissus et ainsi stabiliser le bon résultat.

Il s’agit donc d’une opération extrêmement valable et très efficace qui supprime rapidement les douleurs de la nuit, qui sont les plus gênantes et empêchent de dormir. L’opération du canal carpien doit être préférée dès que les infiltrations ont échoué par calmer les douleurs.

 

Les récidives absolument exceptionnelles peuvent néanmoins survenir des mois ou des années après l’opération initiale. Un nouveau contrôle clinique et électromyographie sera alors déterminant dans l’éventualité d’une reprise chirurgicale.